2ème session ordinaire du Cnds : D’importants dossiers inscrits à l’ordre du jour

120

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil national du dialogue social (Cnds) ont démarré ce lundi, 08 octobre 2018, à l’Infosec à Cotonou. La présente session qui se poursuivra jusqu’au 07 novembre 2018 permettra aux participants de mener des réflexions et d’examiner plusieurs dossiers importants. Ceci, en vue de la préservation et de l’enracinement de la paix sociale au Bénin…

Entre autres dossiers inscrits à l’ordre du jour de la deuxième session ordinaire du Conseil national du dialogue social, la tenue de l’atelier de renforcement des capacités des membres titulaires et suppléants du Cnds, grâce à l’appui technique et financier du Bureau International du Travail (BIT); la réunion des commissions techniques du Conseil en vue de proposer des thèmes pertinents qui pourraient faire l’objet d’étude;  la poursuite des échanges et l’insertion dans le règlement intérieur, des conclusions retenues à la 2ème session extraordinaires du Cnds, relativement au cadre national du dialogue social; l’organisation dans huit départements, de la campagne de vulgarisation des textes fondamentaux du Cnds. Procédant à l’ouverture des travaux, le président du Conseil national du dialogue social, Guillaume  Attigbé a laissé entendre que le tripartisme est un dialogue permettant au gouvernement, aux employeurs, et aux travailleurs par le biais de leurs représentants de s’exprimer sur un pied d’égalité et en toute indépendance en vue de rechercher des solutions idoines à des problèmes d’intérêts communs. A l’en croire, l’expression du dialogue social recourt à des mécanismes et les processus de consultation, de négociation et de prise de décisions concertées, selon les modalités convenues par les parties intéressées. Lesdites modalités pouvant être définies de façon ponctuelle ou systématique. «Le tripartisme est considéré comme un mécanisme de résolution des problèmes, et un moyen pour parvenir à l’équité sociale, à l’efficacité économique, et à la participation démocratique. Il joue un rôle important dans la protection des droits au travail, dans la fixation des salaires, l’amélioration des conditions de travail et la promotion d’entreprises durables», a-t-il ajouté. Il a, par ailleurs, témoigné toute sa gratitude aux membres du Cnds ainsi qu’à tous ceux qui ont œuvré à une rentrée scolaire apaisée. Cependant, il appelle à la poursuite des actions en vue d’instaurer un climat social apaisé, stable et durable pour une vraie renaissance de l’école béninoise. Ainsi, les membres ont été invités à participer activement aux travaux de la présente session du Conseil

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite