Adoption des statuts particuliers des enseignants du premier degré : Zoom sur les arrêtés d’application

781

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les enseignants du premier et du second degré peuvent désormais jouir des avantages liés aux statuts particuliers. Depuis le 23 septembre 2018, les différents arrêtés d’application ont été pris par le gouvernement avec effet financier à compter de janvier 2018. Que retenir du contenu des arrêtés d’application des statuts particuliers des enseignants du premier degré ?

Conformément à l’article 66 du décret n°2015-593 du 21 novembre portant statut particulier des corps des personnels enseignants de l’enseignement du premier degré, un arrêté interministériel a été pris pour fixer les taux et les modalités de jouissance de la prime d’équipement et de documentation, allouée aux personnels enseignants de l’enseignement du premier degré. Ladite prime est fixée à une somme de 7000 francs CFA par an. Quant à l’indemnité de la craie, instituée par l’article 65 du décret n° du 21 novembre 2015portant statut particulier des corps des personnels enseignants de l’enseignement du premier degré, elle est fixée à une somme de 5000 francs CFA, et seuls les enseignants en situation de classe peuvent en bénéficier. Concernant

- Advertisement -

la prime unique de première installation allouée aux personnels enseignants de l’enseignement du second degré conformément à l’article 69 du même décret, un arrêté interministériel a été pris pour préciser les modalités de sa jouissance. Selon l’article 2 de cet arrêté, cette prime correspond à un mois de salaire. Le gouvernement a également pris un autre arrêté pour fixer les taux et les modalités de jouissance de la prime d’habillement des enseignants du premier degré conformément à l’article 64 du décret n° n°2015-593 du 21 novembre 2015. Suivant l’article 2 de cet arrêté interministériel, cette prime est fixée à 16 000 francs CFA pour les agents de la catégorie A, 11 000 francs CFA pour ceux de la catégorie B et 8 000 francs pour les agents de la catégorie C. De même, il a été pris l’arrêté interministériel fixant le taux et les modalités de jouissance de la prime de risques inhérents à l’emploi des personnels enseignants de l’enseignement du premier degré. Selon l’article 2 de cet arrêté, la prime de risque est fixée à 4 000 francs par an et par enseignant.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite