Mouvement syndical au Bénin : Réconciliation inattendue des Sg Amoussou et Zounon

1 190

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Un nouveau pas vers l’unité d’action des Centrales et confédérations)

Le Secrétaire général de la CSA-Bénin, Anselme Amoussou, et son collègue de l’Unstb, Emmanuel Zounon, se donnent la main après des relations tumultueuses dans le mouvement syndical. Ce rapprochement ou cette réconciliation inespérée entre les deux (02) Confédérations et leurs premiers responsables a été favorisée par un séminaire tenu à Grand-Popo du 1er au 3 Octobre 2018.

Ce séminaire, organisé début octobre à Grand-Popo, a été donc l’aboutissement des tentatives renouvelées de réconciliation entre Emmanuel Zounon de l’Unstb et Anselme Amoussou de la Csa-Bénin. Des tentatives initiées particulièrement par le secrétaire général de la Cosi-Bénin, Noël Chadaré enmême temps Président du Cogefos (Comité de gestion des fonds des organisations syndicales)  et soutenues par Christophe Houessinon, Secrétaire général de la Csub. En effet, au moment où les participants s’y attendaient le moins, et à la faveur de la présentation en panel des leçons à tirer de la grève de quatre(04) mois de janvier  2018, le secrétaire général Emmanuel Zounon, dans l’intérêt général, a humblement présenté ses excuses au secrétaire général Anselme Amoussou. Il a ensuite déclaré que c’est le moment ou jamais de réaliser l’entente cordiale entre les leaders syndicaux, qu’ils sont, face à un régime politique qui ne se retrouve pas dans l’article 6 du Dialogue social qu’il a librement homologué devant le Bureau international du travail. L’article 6 qui stipule  de :garantir l’exercice du droit syndical et ne porter atteinte au droit de grève en estimant son caractère licite ou illicite, qui relève de l’appréciation du juge ; promouvoir la mise en œuvre des normes internationales du travail ; consulter les organisations syndicales des employeurs et des travailleurs sur tout projet de réforme ou de programme de développement, tant dans leur conception que dans leur mise en œuvre.  Au Sg Anselme Amoussou, visiblement surpris par le geste inattendu de son collègue et en ce moment précis, de répondre favorablement à la réconciliation en acceptant la main tendue. Ce fut aussi l’occasion pour le secrétaire général de l’Unstb de prendre l’engagement de reprendre sa place au sein du Conseil national pour le Dialogue social dont son collègue Amoussou est le vice-président, représentant les travailleurs. Pour rappel, la brouille entre les Sg de la Csa-Bénin et de l’Unstb est partie des accusations portées contre le secrétaire général de l’Unstb par son collègue de la Csa, à la faveur de la grève générale déclenchée le 16 janvier 2018 par les six (06) Confédérations et Centrales syndicales.

En effet, les accusations portées contre le Sg Zounon sont relatives aux écrits de certains grévistes contre le Sg Amoussou, lesquels  écrits sont relayés et publiés sur le forum de l’Unstb par le Sg de cette Confédération.Les relations entre les deux premiers responsables des organisations soeurs se sont davantage refroidies avec la plainte portée contre Emmanuel Zounon par Anselme Amoussou devant le Tribunal. Il a fallu l’intervention des secrétaires généraux des autres Confédérations, et un conclave tenu à Genève avec l’implication des anciens secrétaires généraux, Pascal Todjinou et Dieudonné Lokossou, pour que Anselme Amoussou accepte retirer sa plainte.Mais le retrait de la plainte n’a entamé en rien la prise de position du Sg de la Csa-Bénin vis-à-vis de son collègue de l’Unstb. Faut-il le préciser, les relations entre la Csa-Bénin et l’Unstb se sont renforcées depuis une vingtaine d’années avec la Coopération Belge de la Fgtb en ce qui concerne le projet Panaf et le travail décent, un projet commun sur lequel travaillent les deux confédérations syndicales. Cette complicité, quelque peu perturbée, va donc reprendre de plus belle.

 

Mike MAHOUNA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite