Un gros morceau à la Criet ce jour : Dossier Ajavon, ce sera du ‘‘Droit contre Droit’’

1 504

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Convoqué pour ce jour jeudi 04 octobre 2018, Sébastien Ajavon ne se rendra pas en personne devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Il se fera représenter par ses avocats, français pour la plupart. L’information a été donnée hier soir dans un communiqué de presse rendu public par les avocats conseils de l’homme d’affaires, arrivé en troisième position lors de la présidentielle de 2016. Le procureur spécial Ulrich Gilbert Togbonon n’aura donc pas en face de lui, l’opposant politique au régime de la Rupture. Mais en lieu et place, ses conseils, donc des hommes de droit qui essayeront, à coup d’arguments juridiques, de contester la procédure enclenchée par la Criet contre leur client. D’ores et déjà, les avocats décèlent dans cette convocation des manquements qui leur permettent de soulever des exceptions et la nullité dont la procédure est entachée. Ils ne comprennent pas qu’une affaire de flagrant délit, qui s’est soldée par la relaxation pure et simple de leur client faute de preuves le 04 novembre 2016, et dont aucun appel n’a été officiellement interjeté, fasse à nouveau objet de convocation devant une juridiction spéciale mise en place le 27 août 2018 seulement. En présentant Sébastien Ajavon comme le président d’honneur du principal parti d’opposition, ils soupçonnent le pouvoir d’instrumentaliser la justice aux fins de contraindre l’opposant politique au régime de la Rupture à renoncer à participer au processus démocratique, notamment les législatives de 2019 et la présidentielle de 2021. Le procureur spécial près de la Criet aura donc en face de lui ce jour des hommes qui, comme lui, maîtrisent les subtilités du droit. Et chaque camp, dans son rôle, essayera de tirer le ‘’droit’’ de son côté.

 M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite