7e édition de la Can de Maracana : La délégation béninoise à Abidjan dans une belle ambiance

807

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Partie de Cotonou, mardi 25 septembre à 12h51 (heure du Bénin), la délégation béninoise qui prendra part à la 7e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de Maracana (Abidjan 2018) est arrivée dans la capitale ivoirienne, mercredi 26 septembre à 12h51. Ceci, après une double escale respectivement à Lomé et à Accra avec des formalités d’usage. Après 24 heures de route, la délégation béninoise s’est installée à l’Institut national de jeunesse et de sport.

C’est dans une bonne ambiance que la délégation béninoise conduite par le secrétaire général de la Fédération béninoise de maracana Mathias Combou a pris siège dans le bâtiment Distinct Autonome H1 de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injes) de Marcory (un cadre qui avait abrité les différentes délégations des 8emes Jeux de la Francophonie en juillet 2017, Ndlr). « Le moral est haut. On a effectué un très bon voyage. Ça a été confortable. On a voyagé dans de bonnes conditions. Donc, moralement, les joueurs sont gonflés pour affronter la compétition», a déclaré dès sa descente, Sylvestre Obiné, l’un des sélectionneurs béninois du collège d’encadreurs. « Nous remercions le seigneur car nous sommes descendus sur la terre ivoirienne en parfaite santé. Pour une première fois, on a vu une bonne organisation de la Fédération où on a voyagé dans de très bonnes conditions», a confirmé Darius Aïssi, capitaine adjoint de la sélection nationale Super Sénior (Vétérans) avant d’ajouter qu’il y a toutefois, assez de fatigues. «On est arrivé par voie terrestre. Donc, c’est normal que la fatigue s’invite», a-t-il fait savoir. «Je suis pressé de monter sur le plancher pour prouver ce que le Bénin est venu faire», laisse-t-il comme défi. «Nous sommes en train de viser loin, de repartir avec les deux trophées. Nous devons avoir la deuxième étoile à notre niveau», a martelé Darius Aïssi.

Direction le Palais des sports pour le décrassage…

Après quelques temps de pause et de récupération, les deux sélections nationales se sont dirigées vers le Palais des sports de Treichville pour une séance de décrassage. «C’est une séance pour permettre aux joueurs de réveiller leurs muscles après 24 heures de route», a confié Ibrahim da Silva, sélectionneur des seniors. Outre cette séance, les joueurs ont procédé à un exercice de tirs au but mettant un terme à cette reconnaissance du plancher du Palais des sports de Treichville qui va d’ailleurs accueillir la 7e édition de la Can de Maracana.

Abdul Fataï SANNI, d’Abidjan pour Matin Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite