La loupe : Talon recule mais laisse des plumes

642

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La décision de surtaxe des coûts des réseaux sociaux a été rapportée par Patrice Talon et son gouvernement. Ils ne l’ont pas rapporté spontanément. Ils l’ont rapporté sous la pression populaire. Agbnonon quoi qu’on dise a vu du rouge. Son entêtement légendaire a pris un coup. Sa « têtutesse » et sa facilité à tout sous-estimer ont été plombées par la jeunesse déchaînée sur  la toile. Pour dire vrai, Talon et ses  amis n’ont pas vu le danger venir. Ils n’ont jamais imaginé que ça pourrait être plus compromettant et plus rejeté que le déguerpissement, les augmentations des frais de péage et pesage, les taxes de tous genres.

Ils ont fait de fausses analyses sur ce dont ce peuple est capable en quelques minutes. Ils ont oublié l’affaire Candide Azannai au temps fort de Boni Yayi.

Qui a réellement engendré cette bêtise?

Le gouvernement ou les sociétés des Gsm?

Difficile de le dire. Et dans quel urgent intérêt?  C’est bizarre. Ceux qui réclament que les têtes tombent ne sont-ils pas naïfs?  Et si c’était les têtes qui ne tombent pas qui l’ont voulu ainsi? Et si c’était la tête fondamentale même?

Une chose est sûre jamais on ne saura plus d’où est venue cette affaire qui ressemble à un topo entre états major d’affaires.

La chose la plus sûre est que le régime de la Rupture qui commençait très légèrement à souffler un peu dans les sondages ces dernières semaines à dégringolé comme c’est jamais vu.

Ces gens ont-ils mordu au repas d’un envoûtement?  Tout porte à le croire.

Dès lors que dès l’annonce de cette mesure incompréhensible et inadmissible, tout le monde pouvait sentir que ça ne va pas être une mince affaire.

Pourtant ils ont franchi le rubicond.

Ils assumeront.

En crédibilité et en popularité.

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite