Haine et trahison au sein du Haut conseil des rois du Bénin : Sa majesté Ahantounhossou Dajan s’indigne contre ses pairs

1 167

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La reine du peuple “Ahantoun” d’Abomey et du Bénin a tiré la sonnette d’alarme sur le traitement malhonnête à elle infligé  par certains souverains de la tradition. Intégré dans le cercle du Haut Conseil des Rois du Bénin,  il y a de cela huit mois à  coût de millions, sa majesté Noutchéwe Ahantoun Dajan a été déçue par  le comportement peu recommandable d’un membre du bureau national des souverains, lors de la rencontre des têtes couronnées avec le chef de l’État, Patrice Guillaume Athanase Talon.

Ce traitement fait de cette invitation a indigné la première chef suprême des collectivités Ahantoun de notre pays. La ségrégation des uns au profit  de certains prêtres de cultes ” vodoun” serait l’objet de ce mécontentement.

Anastasie AGBANGBE à l’État civil, la reine Ahantounhossou Dajan a manifesté sa colère, le samedi 14 septembre 2018, depuis son palais princier à Abomey.

Pour être en conformité avec les lois de la République, elle a décidé d’homologuer ses actes d’intronisation et de couronnement au tribunal, au total quatre avec l’enregistrement du procès verbal d’intronisation de son trône sous le n’ 795\MISP\SP\DC\SGM\ DAIC \SC\ SA\ du 22 Août 2016. C’est sous toutes ces pièces qu’elle a introduit sa demande d’intégration dans le Haut Conseil des rois du Bénin. Le dossier a reçu l’avis favorable des membres de ce creuset traditionnel, et la reine Ahantounhossou Dajan a intégré  le cercle il  y a de cela huit mois.

Quelques mois après son couronnement, elle n’a fait que constater le désordre total .

 Les féticheurs et charlatans font leur entrée  dans le groupe à coût de billets de banque pour gonfler le nombre. Pas d’initiative, pas de réunion ni dialogue en leur sein.

Selon ses explications, elle se serait  rapprochée d’un roi d’Agonlin  lui demandant s’ils ont été reçus par le chef de l’État depuis son arrivée au pouvoir.  Mais ce dernier lui  aurait répondu  que plusieurs demandes d’audiences  lui ont été adressées sans suite.

” c’est à vous de le séduire  par vos actions sur le terrain, car il est le président de la République de notre pays et nous avons le devoir de l’accompagner”.

« C’est ainsi qu’une séance de travail remarquable a été tenue, suivie de la communication. Ce qui a attiré l’attention du chef de l’État, et trois semaines plus tard nous avons été invités  au palais ».

“Or, je ne savais pas qu’un complot était préparé contre mon trône. Le coup est que c’est le jour du rendez-vous au palais que j’ai reçu vers 08h 45 mn, le message dudit roi d’Agonlin. Dans la correspondance envoyée, il me faisait savoir  que le chef de l’État a invité les membres du bureau à l’instant à 10 h donc qu’au retour, il allait me  faire le point. J’en étais là quand vers 10 h d’autres têtes couronnées ont commencé par me faire signe en m’informant de ce que toutes les majestés sont au palais de venir. C’était la désolation totale à mon niveau puisque le but de ma présence dans ce creuset  est de servir mon peuple C’est une haute trahison au sommet de cette grande cour des rois, car les chefs de cultes et autres ont participé à cette rencontre sans la reine Ahantounhossou. Le roi Agoli Agbo est mort, et personne n’a représenté  le royaume de Danxomè à cette rencontre initiée par la Haute autorité. Je souhaite que le Chef de l’État réorganise cette couche à travers ses réformes”, s’est indigné  la reine Ahantounhossou Dajan.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite