Vers une paix durable en Afrique : Nicéphore Soglo, le Forum Afrique, et le Japon pour des mesures concrètes

465

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La réunion du Forum des anciens Chefs d’État et de Gouvernement africains (Forum Afrique), le groupe de base travaillant sur la paix et la stabilité en Afrique, dont le travail est intitulé «Vers une paix durable en Afrique», s’est tenue à Tokyo du 31 août au 1er septembre 2018. Cette réunion a été convoquée et accueillie par le gouvernement du Japon, avec la collaboration et le soutien de la Fondation Nippon. L’objectif de la rencontre était d’identifier les causes profondes des conflits en Afrique et les modalités de promotion de la paix, de la sécurité. Les discussions ont essentiellement porté sur une nouvelle approche sur la paix et la stabilité en Afrique en soutien aux efforts continentaux visant à concrétiser la vision du groupe pour une «Afrique pacifique, prospère et intégrée». Entre autres membres ayant participé au Forum, Nicéphore Soglo, ancien président du Bénin et vice-président du Forum Afrique; l’Ambassadeur Yoshifumi Okamura, représentant le Gouvernement japonais pour la paix et la stabilité. Après une discussion et une réflexion approfondies, le groupe de base a identifié les causes profondes non-exhaustives des conflits en Afrique. Des recommandations ont été faites. En conclusion, la réunion du groupe de base a convenu de partager le contenu de la discussion avec les autres membres du Forum africain, ainsi que les institutions sous-régionales et régionales, selon le cas, afin de mettre au point des mesures concrètes. Rappelons que les trois domaines thématiques sur lesquels le Forum africain cherche à collaborer avec le Japon concernent le rôle des Nations-Unies, le renforcement des capacités pour l’Afrique, et la prévention des conflits. Le Forum Afrique propose entre autres: que le gouvernement japonais collabore avec l’Union africaine (Ua) pour promouvoir la nouvelle approche sur la paix et la sécurité en Afrique, telle que définie dans le rapport du 16 juin 2015 du Groupe d’experts indépendants de haut niveau sur les opérations de paix présidé par l’ancien président du Timor oriental, Jose Ramos Horta (Hlippo); que le gouvernement japonais collabore avec l’Ua pour s’assurer que les capacités nécessaires sont développées en Afrique afin de mettre en œuvre les objectifs énoncés dans le rapport Hlippo, y compris la mise en œuvre de l’architecture de paix et de sécurité en Afrique; que le gouvernement japonais collabore avec les pays africains pour contribuer au renforcement des capacités et à l’investissement dans le développement d’infrastructures «douces» et «dures» afin d’aider le développement, la paix, la sécurité, la stabilité et la prospérité durables en Afrique.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite