Parakou : Révélation des arts et culture Adja Tado

211

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pendant trois jours les populations de Parakou et environs ont su un peu plus sur les arts et culture de l’ère culturelle ADJA TADO. Les ressortissants de cette aire culturelle ont choisi la formule d’un festival pour révéler leurs arts et culture. C’est la cour intérieure de l’EPP Ocbn de Parakou qui a abrité les manifestations officielles de cet événement inédit qui a connu la présence effective des députés Orden Alladatin et Rachidi Gbadamassi, du professeur Koffi Aza et du 3ème adjoint au maire de Parakou, Judicaël Houndin représentant le maire Charles Toko.

Pendant trois jours donc, l’EPP Ocbn est devenu le quartier général des arts et culture ADJA TADO. Animations culturelles et folkloriques des différents groupes ethniques, chants et danses des différentes associations des ressortissants des communes de l’aire culturelle ADJA TADO, danses des divinités Guélèdè, zangbéto et des revenants et les dégustations de l’art culinaire de ADJA TADO ont été les grands moments d’attraction de la première édition du festival des arts et culture ADJA TADO.

Basile Sonounamèto président du comité d’organisation dans son mot de bienvenue a remercié les différents parrains et sponsors qui ont permis la tenue de l’événement. Il s’agit des ministres Gaston Dossouhoui et Oswald Homeky, des députés Rachidi Gbadamassi et Orden Alladatin et le maire Charles Toko.

L’heure a sonné pour que les fils et filles de l’aire culturelle ADJA TADO de Parakou se révèlent à eux mêmes et aux autres communautés a-t-il laissé entendre.

« Pendant trois jours il sera question de montrer à tous, les richesses du patrimoine culturel et cultuel des peuples ADJA TADO dans une ambiance festive », a précisé le président du comité d’organisation.

Judicaël Houndin représentant le maire de Parakou et le député Rachidi Gbadamassi, ont salué la tenue du festival ADJA TADO, qui est un évènement fédérateur des ressortissants de cette aire culturelle dont l’importance démographique et la contribution au développement de la commune de Parakou ne sont plus à démontrer.

Ils ont émis le vœu que cet évènement se  pérennise.

Le député Orden Alladatin, parrain du festival, procédant au lancement officiel, a félicité les initiateurs du festival,  car c’est un occasion de retrouvailles, d’échanges et de valorisation des arts et culture de ADJA TADO. Il trouve que c’est un signal fort à l’endroit des peuples ADJA TADO de la partie méridionale du pays. C’est pourquoi, il n’a pas hésité à soutenir l’événement tout en appelant à l’union et à la solidarité des uns et autres pour une véritable révélation des arts et culture ADJA TADO.Il faut signaler que c’est par une conférence débat sur l’histoire ADJA TADO animée par le professeur Koffi Aza, spécialiste du Fâ que la première édition du festival ADJA TADO a été lancée.

 

Albérique HOUNDJO (Br/Borgou-Alibori

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite