Rentrée académique 2018-2019 : L’école béninoise rouvre ses portes

270

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Apprenants, enseignants, et personnels administratifs des établissements scolaires du Bénin reprennent le chemin de l’école ce jour, lundi, 17 septembre 2018. Ceci, pour le compte de la rentrée académique 2018-2019. Après environ deux mois de vacances, les acteurs du secteur éducatif entament une nouvelle année scolaire. Si, les enseignants retournent à la craie, les apprenants reprennent également les cahiers. Et déjà, depuis quelques jours, les parents d’élèves, malgré la morosité économique, ont commencé à offrir à leurs progénitures, des fournitures scolaires et des matériels didactiques. L’inscription de nouveaux élèves et écoliers ainsi que la réinscription des anciens, bien que cela ait démarré depuis la pré-rentrée, se poursuivra également cette semaine. Les parents d’élèves vont sacrifier de leur temps pour trouver de la place à leurs enfants. Mais le comble reste des efforts consentis par le gouvernement en vue d’une année scolaire apaisée. Les résultats catastrophiques aux derniers examens scolaires ont sûrement contribué à ces diligences faites. Ainsi, faut-il le souligner, plusieurs revendications des enseignants ont connu de satisfaction ou tout au moins un début de satisfaction. Ainsi, concernant les statuts particuliers des enseignants, il faut retenir que les différents arrêtés d’application ont été signés avec effet financier à compter de janvier 2018 à l’exception de l’arrêté concernant l’exonération des frais scolaires. De même, les enseignants vacataires peuvent également se frotter les mains. Désormais, tous les vacataires ne percevront plus 1500f par heure de vacation. L’amélioration du taux horaire a été effectuée en fonction de la catégorie d’enseignants. Les enseignants vacataires ayant un niveau supérieur au Bapes ou la maîtrise seront rémunérés désormais à 2500 F Cfa/heure au lieu de 1500 F Cfa. Les vacataires du niveau Bapes percevront 1800 F Cfa/heure tandis que ceux ayant la licence seront payés à 1500F Cfa/heure. Des efforts fournis par le gouvernement pour la satisfaction de plusieurs autres revendications ont été portés à la connaissance des syndicalistes. Plusieurs primes ont été également rendues disponibles dans les délais. «…Je ne doute pas qu’un terrain d’entente pourrait être trouvé car les responsables syndicaux ont pu constater la bonne foi et la flexibilité du gouvernement qui a bien tenu compte de leurs observations dans les discussions…. Je réaffirme ici l’engagement du gouvernement à poursuivre le dialogue et à œuvrer pour une sortie de crise dans l’intérêt de tous » a confié le ministre Abdoulaye Bio Tchané à la fin des négociations. Toute chose qui rassure quant à un déroulement des activités académiques sans perturbations quand bien même il faut souligner que les travailleurs pourraient ne plus recourir à la grève comme avant. En attendant la vérification de la constitutionnalité de la loi portant exercice du droit de grève par la Cour constitutionnelle, il faut dire que les enseignants comme tout travailleur ne disposent que de dix jours de grève par an. Le plus important est que l’école béninoise rouvre ses portes aux futurs cadres à compter de ce jour… Bonne reprise aux apprenants !!!

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite