Lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme : Le RODD et la Centif s’unissent pour des actions éclatantes

130

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Réseau des organisations non gouvernementales pour les Objectifs du développement durable (Rodd) a organisé vendredi 14 juin un atelier de restitution sur les exigences de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. C’est sous l’égide de la présidente du Rodd, Carmen Gaba et des membres de  la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) que la séance s’est déroulée.

La séance de restitution au sein du Réseau des organisations non gouvernementales pour les Objectifs du développement durable (Rodd)  est désormais une tradition. Vendredi dernier, la présidente dudit Réseau, Carmen Gaba, s’est livrée à cet exercice en présence des membres de  la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif). En effet, du 5 au 7 septembre dernier, à la tête d’une délégation béninoise, elle a pris part à l’atelier régional de sensibilisation des organisations de la société civile (Osc)  qui a eu lieu au Cap Vert. L’initiative a été effective grâce au Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (Giaba). Au cours de cet atelier, a indiqué Carmen Gaba, les participants ont été sensibilisés sur les dangers et conséquences du blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme dans la sous-région Ouest africaine.  Mieux, poursuit-elle, les Osc qui ont pris part à cet atelier ont vu leurs capacités renforcer afin d’influencer la mise en œuvre effective des dispositifs de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Les recommandations issues de l’atelier

Au cours de cet atelier, les participants ont, sur la base des différents échanges, fait des recommandations afin de faire de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, une réalité. Entre autres recommandations, il s’agit d’accroître la préparation des Organisations de la société civile dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, d’organiser des séances de dialogue entre les différents acteurs, faire le plaidoyer pour encourager les établissements scolaires à intégrer dans leurs programmes. Une forte délégation de la Centif a pris part à cette séance de restitution. Celle-ci n’a pas manqué d’apporter aux participants des éclaircissements sur le rôle qu’ils auront à jouer en vue de prévenir ce fléau qui ronge de plus en plus la société. La séance a pris fin avec la distribution de la loi sur le blanchiment des capitaux et la lutte contre le financement du terrorisme aux participants. Les séances de sensibilisations vont s’intensifier les jours à venir ont-ils annoncé.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite