La Loupe : K.K devient fort

991

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les députés, ceux du Bmp y compris, donc de la majorité parlementaire ont rejeté la demande de poursuite de l’ancien ministre des Finances, Komi Koutché, actuellement en exil ou quelque chose du genre.

 Ce fut un coup de tonnerre, et une surprise de haute portée politique pour l’opinion nationale. Depuis hier la toile et les analystes se perdent en conjectures.

 Les opposants jubilent. Les mouvanciers sont ébahis et tétanisés. Personne n’a vu ça venir. Depuis quelques temps, c’est le pouvoir qui maitrise et tient le Parlement. Remporte les duels face aux velléités de la minorité, seulement qu’hier soir, ce qui s’est produit n’a pas d’explication ordinaire.

 On n’a pas besoin, d’y croire. Seulement que, même si plus tard on parvenait à le poursuivre, il aurait réussi un exploit à distance. Capacité de négociations, réseaux d’amis.

 K.K a pris de l’étoffe. Il a pris un peu de la valeur politique. Il sera plus craint à partir de maintenant qu’hier. Ceux qui ont fait cette bêtise n’ont pas ou ont mal monté leur dossier.

 De l’argent retrouvé au domicile d’un ministre de la République, ne donne pas droit au Parlement de le poursuivre devant la Haute Cour de justice.

 Pour les juristes, c’est le tribunal qui s’en charge. Ce n’est que lui qui peut interpeller l’intéressé et lui demander l’origine de cet argent.

 Adrien Houngbédji, le Président du Parlement, fort de son expérience et de sa compétence avait pourtant prévenu.

 Continuez à vous déplumer.

 

Dîne ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite