La Loupe : Un os dans la gorge de la classe politique

383

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un os dans la gorge de la classe politique Selon les estimations des observateurs du microcosme politique béninois, les Fcbe pourront traverser l’autre rive. Je veux parler de cette fameuse et dérangeante affaire de dix pour cent que Patrice Talon a introduit dans le jeu électoral, et qui fait courir les uns, empêchent les autres de dormir. Dix pour cent. Le fameux, le tonitruant, le cauchemar dix pour cent. On dirait un envoûtement du descendant du célèbre aïeul prêtre Guèdègbé. En dehors des Fcbe, dont l’évidence de l’avance n’est pas si nette que ça, tous les blocs politiques condamnés à s’unir ou mourir, malgré tout, ont du pain sur la planche. Au minimum, trois cent cinquante mille voix. Du Parti du Renouveau démocratique de maître Adrien Houngbédji, le curieux plus grand parti politique du Bénin qui n’a jamais obtenu dix pour cent du suffrage exprimé depuis l’avènement du Renouveau démocratique, en passant par le Parti Social-démocrate qui vient mathématiquement après le Prd, et la Renaissance du Bénin lessivée par les péripéties et les avatars de la fin du système des choses, pour atterrir aux blocs nouveaux de la Rupture, nul ne peut se taper la poitrine aujourd’hui pour dire que l’assurance est établie qu’il obtiendra le sésame ou le précieux passeport. Les partisans et les fondateurs de tous les camps, de tous les bords, courent à gauche et à droite sans pouvoir réellement connaître l’issue du piège, car la chose ressemble à un piège politique sans fin, dont seul celui qui en est le promoteur et l’inventeur, maîtrise les tenants et les aboutissants. Pour dire vrai, il n’y a que Patrice Talon et quelques rares intelligences politiques qui savent où l’on conduit la classe politique. Il se susurre dans les couloirs du Palais de la présidence que l’objectif premier de Patrice Talon est de pousser toute la classe politique à opter pour deux blocs puissants. Un seul bloc puissant pour l’Opposition, un seul bloc puissant pour la Mouvance présidentielle. Effectivement c’est vraisemblable, quand on y voit de près. Trois cent cinquante mille voix, voir même quatre cent mille voix ressemble à de la mer à boire. Attendons de voir.

 

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite