En attendant la rentrée effective lundi prochain : L’inondation bloque la pré-rentrée dans certaines écoles de Sèmè-Podji

212

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au Bénin, la rentrée scolaire 2018-2019 est officiellement prévue pour le lundi 17 septembre 2018. Mais avant, le gouvernement a dédié la semaine du 10 au 14 septembre, à la pré-rentrée. Les établissements sont-ils prêts à recevoir  les élèves et écoliers lundi prochain ? Constat à Ekpè et Cotonou.

10h 27 min ! Portail ouvert mais un peu rabattu. A l’entrée, se trouvent trois enfants en tenues locales « bomba », assis sur une étendue véranda. A proximité sous un arbre jonché de feuilles mortes, une petite discussion se mène entre un groupuscule de personnes, formant entre eux, un petit cercle. Nous sommes ainsi à l’école primaire publique d’Ekpè Centre ce mardi 11 septembre 2018, où la pré-rentrée est effective.  « C’est vrai! On a bel et bien commencé la pré-rentrée. Depuis hier (lundi, ndlr), nous sommes à pied d’œuvre, afin de rester collé au calendrier pré-établi par notre ministère de tutelle et nous travaillons dans cette optique », confirme Louis Odjo, Directeur du groupe B de cette  école. Pour lui, rien de façon pédagogique ne va bloquer la rentrée proprement dite, même s’il déplore l’ignorance de certains parents qui d’après lui, ne savent pas que c’est pendant la pré-rentrée qu’il faut inscrire les nouveaux écoliers. A Pk 10 précisément au Collège d’enseignement général 2 du même village, c’est le désarroi total. 11h 43 min ! Eaux, brousse, tas d’ordures…, discutent la place avec les quelques salles de classe vieillottes, construites ça et là dans cet établissement. Totalement inondé, répugnant et difficile d’accès, aucun signe patent d’une quelconque pré-rentrée ne s’observe dans ce collège. Administration absente, juste la présence de quelques enfants dans l’eau retient l’attention. « Depuis le matin, je n’ai rencontré aucun membre de notre administration, ni hier, ni aujourd’hui. Depuis trois ans que je suis élève ici, on n’a jamais commencé la rentrée à bonne date dans ce collège, à cause de l’eau », déplore Ariel Honfogua, élève en classe de 4ème dans ce collège.  Le Collège d’enseignement général de Sèkandji lui, subit aussi le diktat de l’inondation. Mais néanmoins, quelques efforts s’y font, pour que la rentrée soit effective, à en croire le Censeur adjoint qui a préféré garder l’anonymat car, ne constituant pas la voix la plus autorisée, souligne-t-il.  « Pour l’instant, nous sommes en train de gérer les transferts, en plus d’autres situations. En ce qui concerne l’inondation, nous avons pu faire un drainage de sable qui sert de voie principale, de l’entrée du collège jusqu’au niveau de certaines salles de classe. Ceci, pour permettre aux gens de ne pas passer impérativement dans l’eau. D’ici là, nous allons louer une motopompe afin d’évacuer un temps soit peu l’eau, pour que la rentrée soit effective chez nous, dès lundi prochain », explique-t-il. La pré-rentrée loin d’être une affaire de l’enseignement public uniquement, concerne aussi celui privé. Au complexe scolaire Éveil-vie de Bartito à Cotonou, l’heure est aux derniers réglages. A l’entrée d’une cour d’école clairsemée, on rencontre deux personnes. Eux, ce ne sont pas des apprenants, mais plutôt deux peintres donnant des touches de peintures au portail de l’établissement. Un peu plus loin au secrétariat, des parents d’élèves accompagnés  de leurs enfants font l’inscription de ces derniers, en témoigne les propos d’une mère, en compagnie de sa fille. Pour la comptable, la rentrée sera effective chez eux lundi prochain à 8h pile, sans anicroches. Rentrée d’accord, mais pré-rentrée d’abord. Si cette pré-rentrée est actée dans certaines écoles, elle n’est pas constatée dans d’autres, faute d’inondation. Mais en attendant, la date fixée pour cette rentrée ne change guère.

Janvier Gbedo (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite