Inondations récurrentes et inquiétantes de la capitale économique : Quand sortir véritablement Cotonou de l’eau?

770

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Table ronde de Paris : La Rupture à la barre)

Cotonou est toujours sous l’eau. Les dernières pluies ont rappelé les caractéristiques de ville – bas fond de la capitale économique du Bénin. Pourtant, la Table ronde de Paris organisée en janvier 2017 devrait permettre d’assainir toute la ville selon le gouvernement de la Rupture.

En janvier 2017, la Rupture avait tenu une Table ronde à Paris. Alors qu’elle était prévue pour être organisée en toute discrétion, l’initiative a fini par être relayée à grands renforts médiatiques. Selon les pontes de la Rupture, elle aurait connu un succès inimaginable. Il parait que la moisson était au-delà des attentes puisque l’objet de la rencontre, l’assainissement pluvial de Cotonou, a suscité l’intérêt de plusieurs partenaires techniques et financiers. Un montant de 238 milliards F Cfa aurait été mobilisé alors que l’objectif de départ était de 224,9 milliards F Cfa, soit un taux de 106% d’atteinte des objectifs. Selon la communication faite via les médias à l’époque, c’est qu’a travers l’initiative, le Programme d’action du gouvernement (Pag) avançait à grands pas. Et le président avait exprimé son ambition de finaliser l’assainissement de Cotonou d’ici à 2021. Ce qui veut dire que le régime de la Rupture a prévu relever le défi 14 ans avant le terme (2035) initialement prévu par les partenaires. Le gouvernement avait certainement fait un grand pas. Mais depuis lors, où en est le projet? Depuis janvier 2017, Cotonou et plusieurs villes du Bénin sont en tout cas toujours sous l’eau. La semaine écoulée, les populations ont encore subi la furie des eaux. Pendant longtemps, les populations  avaient décrié la gestion de la mairie de Cotonou, notamment celle des Soglo. Elles avaient estimé que le projet Cotonou en campagne contre les inondations (3 CI) n’a pas été efficace. Le gouvernement de la Rupture a émis les mêmes critiques. Ces critiques font d’ailleurs partie des griefs justifiant la révocation de Léhady Soglo de la tête de la Municipalité de Cotonou. Mais depuis que le gouvernement semble avoir pris le contrôle  de la ville, rien n’a bougé. En tout cas,  les choses n’avancent pas comme l’auraient souhaité les populations. Aujourd’hui, le gouvernement semble confirmer les craintes de ses détracteurs.

Le projet asphaltage mort-né…

A quoi servira réellement le projet Asphaltage à Cotonou si l’assainissement pluvial n’est pas réalisé? C’est une question fondamentale à laquelle, le gouvernement va devoir répondre. En effet, les 238 milliards F Cfa que le gouvernement prétend avoir déjà mobilisé devraient permettre  de réhabiliter des exutoires naturels et réaliser le dragage des couloirs d’écoulement des eaux, la construction de nouveaux collecteurs primaires et l’aménagement des canaux naturels avec berges en gabions et le confortement des berges. Alors, sans concrétiser cet ambitieux rêve, le gouvernement peut-il réaliser l’asphaltage déjà lancé sur le terrain? Concrètement, ce sera du leurre puisque sans régler le problème d’inondation à Cotonou, les voies bitumées ou pavées seront submergées d’eau. Les problèmes vont donc rester non solutionnés. Et l’asphaltage n’aurait servi à rien du tout. Le risque est grand que la Rupture brûle encore des milliards des contribuables béninois.

Mike MAHOUNA         

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite