Taxation du coût de la communication Data : Une menace pour la jeunesse, selon Marie-Cécile Zinsou

938

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Par décret n°2018- 341 du 25 juillet, le gouvernement béninois a décidé de l’augmentation des tarifs des forfaits internet. Une mesure désapprouvée par plusieurs associations de consommateurs, de web-activistes et autres. Dans son intervention sur l’émission « L’invité du jour » de France 24, la présidente de la Fondation Zinsou, Marie-Cécile Zinsou (photo) estime que taxer l’internet n’est qu’une « façon de dire à la jeunesse, on va vous étouffer ». Des propos relayés par le site Lanouvelletribune.info, qui démontrent que cette dernière n’approuve point cette mesure du gouvernement béninois. La présidente de la Fondation Zinsou pense qu’on est dans un continent qui est probablement l’un des plus rapide du monde en terme de croissance, d’évolution et de changement, avec une jeunesse qui se prend en main. Dans ce contexte il est absurde que le gouvernement béninois décide d’imposer des taxes sur internet en prétextant qu’on s’en sert pour nous amuser. “On a envie de dire qu’est-ce qu’on a fait ?  Qu’est-ce que vous voulez faire ? ” S’exclameMarie Cécile Zinsou. Et de poursuivre, « on a une capacité de diffusion qui est exceptionnelle avec Facebook, avec twitter ».Pour elle, taxer l’utilisation des réseaux sociaux, c’est « une façon de dire à la jeunesse on va vous étouffer, on ne vous laisse aucune chance ». Le gouvernement reviendra-t-il sur sa décision, objet de polémique depuis peu au Bénin ? La question reste toute posée…

 

- Advertisement -

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite