Sénégal : Le régulateur met en garde les médias sur l’équité dans le traitement de l’actualité politique

403

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au Sénégal, alors que les aspirants candidats à l’élection présidentielle de 2019 sont en pleine campagne pour obtenir les parrainages nécessaires, le régulateur vient de mettre en garde les médias contre la couverture inéquitable des politiciens concernés.

En effet, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a déploré – dans un communiqué – une couverture médiatique inéquitable de la collecte des signatures. Le régulateur a cité dans sa publication, de nombreux médias ayant foulé au pied le principe d’équité.

Ainsi, le régulateur reproche à TFM d’avoir relayé, dans ses éditions d’information du 4 septembre, plus qu’il ne le fallait, un appel de Youssou Ndour (photo) à accorder des signatures au président sortant, Macky Sall.

La RTS, quant à elle, y a consacré beaucoup de temps dans ses journaux télévisés, et n’a couvert la collecte de signatures d’aucun autre aspirant candidat.

Le CNRA a rappelé à ces deux chaînes de télévision que l’octroi d’une licence de radiodiffusion sénégalaise les astreignait au respect du principe d’équité dans la couverture de l’information politique.

L’institution envisagerait des sanctions pour les prochains médias qui ne respecteraient pas ce principe.

 

SOURCE : agence ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite