3e édition de la phase nationale du championnat de Bountou : Kapa Girls du Lycée Mathieu Bouké sacrée championne

785

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Objectifs atteints pourMonique Dougbadji)

Le public sportif béninois connaît désormais l’équipe championne de l’édition 2018 de la phase finale du championnat de Bountou. Il s’agit de la formation de Kapa Girls du Lycée Mathieu Bouké qui a réalisé un parcours sans faute. C’était du 24 au 26 août 2018 à la Maison des jeunes de l’Unafrica de Cotonou. Objectif atteint par la présidente de l’Association Bountou sport (Abs), Monique Dougbadji qui a pu réunir près de 150 jeunes filles autour d’une cause commune qu’est le Bountou.

Lesquatre équipes issues des phases départementales, dans une compétition linéaire,se sont livrées des batails sans merci. Au finish, une seule formation est montée sur la plus grande marche du podium. Il s’agit de l’équipe de Kapa Girls du Lycée Mathieu Bouké qui a obtenu le plus grand nombre de succès dans des rencontres de Bountou très plaisantes et intéressantes. Au nombre d’elles, on peut noter les victoires de l’équipe championne face à Tigresse (18-17) puis face à Génies (29-28).La deuxième place a été occupée par la formation de Fifa qui s’est respectivement imposée devant Génies (15-15 puis 18-17 Après prolongation) et Tigresse (08-07). L’équipe de Kapa Girls du Lycée Mathieu Bouké, championne de l’édition de 2018 est repartie avec un trophée, 12 médailles (une médaille en or par athlète), des kits scolaires, et autres lots de consolation. Quant à son homologue de Fifa, sacrée vice-championne, elle s’en sort également avec 12 médailles en argent, des kits scolaires et autres lots de consolation. La 3ème équipe a reçu 12 médailles en bronze, des kits scolaires et autres lots de consolation. La meilleure joueuse du championnat a été gratifiée d’un trophée et des kits scolaires.«Après une telle organisation, il nous revient de remercier le Dieu tout puissant pour avoir donné la force à tout le Comité d’organisation et aux athlètes d’avoir été au rendez-vous et de tenir ce pari », a déclaré Monique Dougbadji, présidente de l’Abs. «Nous sommes fières d’avoir une fois encore permis à environs 150 jeunes filles de s’éclater durant ces deux jours de compétition par la pratique du Bountou », a-t-elle ajouté.Monique Dougbadjin’a pas manqué de remercier les mécènes qui, selon ses dires, n’ont ménagé aucun effort pour lui porter assistance malgré les difficultés du moment. «Nous demandons aux autorités à divers niveaux de commencer à avoir un regard continu sur le Bountou et à croire en nous pour le développement de ce sport», a laissé entendre la présidente de l’Abs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite