Intersyndicale des pharmaciens du Bénin : Dr Louis Koukpémèdji démissionne de la présidence !

304

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La présidence du bureau provisoire de l’Intersyndicale des pharmaciens du Bénin est vacante depuis ce mardi, 04 septembre 2018. Dans une correspondance adressée au bureau ainsi qu’à l’ensemble des pharmaciens, Dr Louis Koukpémèdji a notifié sa démission du poste de Président de l’Intersyndicale, née de la fusion des trois organisations syndicales du sous-secteur de la pharmacie. Ce dernier déplore un manque d’engagement de la part de ses confrères…

 « J’ai décidé de démissionner du bureau provisoire de l’Intersyndicale des pharmaciens du Bénin à compter de ce…mardi, 04 septembre 2018 », a mentionné dans sa lettre de démission, Dr Louis Koukpémèdji (photo), pour annoncer son retrait de la tête de ce regroupement syndical. Le président du Syndicat indépendant des pharmaciens du Bénin (Siphab) estime ne plus pouvoir continuer de supporter l’immobilisme des confrères pharmaciens au sein de l’Intersyndicale. Pour ce dernier, les engagements pris lors de l’Assemblée générale ayant conduit à la mise sur pied de l’Intersyndicale sont encore loin de se concrétiser. En effet, à la faveur d’une réunion de crise qui s’est tenue le 22 février dernier au Chant d’oiseau de Cotonou, les responsables des trois syndicats du secteur pharmaceutique ont opté pour une synergie d’action en faisant taire leurs divergences pour se retrouver dans un même creuset capable de mieux faire face aux défis de la corporation. Ce qui justifie d’ailleurs la mise sur pied de l’Intersyndicale des pharmaciens du Bénin. Un bureau provisoire présidé par Dr Louis Koukpémèdji a été également constitué. « L’une des résolutions fortes de l’Assemblée générale du 14 mars 2018 est d’aller rapidement à une formalisation de cette organisation syndicale unifiée dans un délai maximal de trois mois. Cette nouvelle organisation devrait permettre à la corporation de mieux défendre ses intérêts dans le climat actuel de réformes. La suspension de l’Ordre…. Devrait être une raison supplémentaire de mise en œuvre de cette résolution de formaliser l’Intersyndicale. Malheureusement, les appréhensions nourries et entretenues ici et là semblent être plus fortes que la volonté d’agir ensemble », fait constater le président démissionnaire de l’Intersyndicale. Et de poursuivre « six mois après, l’Intersyndicale n’a pas été formalisée et l’inactivité de la grande majorité des membres ne donne pas de signaux favorables à une sincère adhésion de leur part à un tel projet. Aussi, l’Intersyndicale ressemble-t-elle de plus en plus à un regroupement de façade, à une affaire privée du Siphab, dont les activités ne se distinguent plus des initiatives de ma modeste personne ». A titre illustratif, Dr Louis Koukpémèdji se réfère à la décision de surseoir à la distribution gratuite dans les officines, d’emballages pour encourager les clients à l’usage des sachets recyclables. Une décision prise collégialement mais qui, selon ses dires, a été interprétée comme une décision unilatérale du président du bureau provisoire. « Mon débordement d’énergie et mon engagement sans limite en faveur de la profession a peut-être servi de terreaux à de telle mécompréhension » se désole-t-il, avant de rassurer tout de même de sa disponibilité à toujours apporter sa contribution à toute initiative visant la défense des intérêts de la corporation.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite