Vient de paraître sur le marché livresque : Les délires de l’inconscience de Enock Guidjimè

208

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La première production livresque « Les Délires de l’inconscience » du jeune auteur Enock Jean-Claude Guidjimè est désormais disponible dans les librairies. Riche  de 204 pages et paru aux éditions MILCA, le roman a été présenté aux parents, amis et proches de l’auteur, samedi 1er Septembre 2018, au siège du Groupe de presse Educ’Action. Dans une société en perte de vitesse, la jeunesse perd les repères et accorde moins de place aux conseils des aînés. Cette situation n’est pas du goût de Enock Jean-Claude Guidjimè, journaliste spécialiste des questions éducatives au Groupe de presse Educ’Action, qui vient de faire paraître son premier roman de sensibilisation de la jeunesse sur le retour aux valeurs morales. Dans cette production livresque au sens bien évocateur « Les Délires de l’inconscience », l’auteur prône une prise de conscience des jeunes au détriment de l’image néfaste qu’elle présente dans la société actuelle. Les déboires d’une jeunesse à la quête du sexe et de l’argent doivent céder place à une jeunesse digne de son époque, qui bâtit ses repères à partir de l’expérience et des conseils des aînés. A travers « Les Délires de l’inconscience », paru aux Editions MILCA, le jeune romancier Enock Jean-Claude Guidjimè entend pouvoir gagner donc l’avenir de cette jeunesse en perte de vitesse et de repères. Cette noble vision de l’auteur n’a pas laissé indifférent Ulrich Vital Ahontondji qui a apporté sa touche à la construction de l’édifice. Pour le préfacier du livre, il est important de donner des repères à cette jeunesse pour pouvoir construire un avenir décent et comprendre qu’il n’y a que le travail qui paie. « Que Enock Jean-Claude Guidjimè puisse continuer ce travail de sensibilisation de la jeunesse et de la société pour que nous puissions apporter une petite pierre à la construction de ce monde », a formulé Ulrich Vital Ahotondji. Inscrite dans la même démarche d’amener la jeunesse à prendre son destin en mains, la maison d’édition MILCA a répondu favorablement au projet d’écriture de jeune romancier. Narcisse Nouklé, Responsable de la maison d’édition MILCA explique : « Nous avons voulu bien l’accompagner pour ce qu’il est en train de faire, pour le message et pour la prise de conscience dont lui-même ne cesse de faire montre. Une prise de conscience pour cette jeunesse qui doit savoir qu’elle doit être digne de notre époque ». Dans sa prise de parole, l’auteur Jean-Claude Enock Guidjimè confesse avoir passé des nuits blanches pour accoucher « Les Délires de l’inconscience » dans l’optique de réveiller une jeunesse qui se perd à pouvoir redorer son blason. « Beaucoup d’autres aînés écrivains ont écrit sur le même sujet, mais la différence avec ce livre, c’est la manière de rendre le message », a expliqué l’auteur pour mettre l’accent sur la particularité de son ouvrage. Touché par le message d’espoir à l’endroit de la jeunesse transmis dans le livre, Célestin Amèyi Guidimey, l’Inspecteur Général de la Police Républicaine et parrain du lancement, a exhorté le jeune talent à ne pas s’arrêter en si bon chemin.

 Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite