La loupe : Contradiction notoire

1 486

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les responsabilités ne sont plus partagées lorsqu’il s’agit d’un ministre de la Rupture. Mais quand il s’agit d’un concours de recrutement frauduleux sous Yayi tout le monde vocifère et se fond en démonstration. Avec la logique de la responsabilité partagée. C’est ainsi que le ministre Aboubacar Yaya a des ennuis judiciaires depuis l’avènement du régime de Patrice Talon. Le concours a été dangereusement frauduleux. L’exagération était à son comble. Yayi a tenté de camoufler, mais il n’a pas pu. Adroitement, le régime de la Rupture est parvenu à aller loin en situant les responsabilités à tous les niveaux.

Pourquoi, cette fois ci, on joue aux connaisseurs, à la langue fourchue et aux stratèges. Le disque est rayé. La responsabilité morale et la responsabilité tout court ne sont pas loin l’une de l’autre.

Dans un pays sérieux,  le premier responsable dans cette affaire de football,  c’est le ministre de tutelle. On n’a pas besoin d’aller dans les détails pour tirer cette conclusion.

0swald Homéky, à défaut de démissionner, doit dire au Peuple  tout entier, pardon.

La faute est d’autant plus grande que cela ne doit pas gesticuler avant sa réaction,

Il faut dire vrai, Oswald Homéky doit démissionner.

Ça va être beau et ça va faire des émules.  Il faut commencer un jour même si nous  sommes dans un pays où le sens de l’honneur est bafoué royalement.

L’honneur est un vain mot découvert dans les livres et répété avec les deux lèvres.

Les gens n’ont aucun scrupule.

Et, au lieu de se taire, ils cherchent palabres sur les réseaux sociaux humiliant pendant encore un bout de temps.

Aucun miracle n’est là en possible.

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite