Prélèvement de taxes sur les forfaits internet au Bénin : Amnesty international Bénin demande le rapportage du décret controversé

1 025

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Amnesty international Bénin demande l’annulation du décret pris par le gouvernement Béninois, pour majorer le coût des forfaits internet, notamment celui des réseaux sociaux. Ceci, à travers un communiqué publié hier sur sa page facebook. Dans le post, l’organisme international a primo, ‘’peint en noir’’ le décret, avant de souhaiter deuxio, son abrogation.

« Un décret qui restreint la liberté d’expression  sur internet », selonAmnesty international Bénin. Le communiqué mentionne par ailleurs que ce décret n’a servi que d’appât, pour tordre le cou à la liberté d’expression sur les réseaux sociaux. « Nous demandons instantanément aux autorités Béninoises d’annuler le décret n°2018-341 portant ‘’contribution  sur la consommation des services de communication électroniques des réseaux ouverts au public’’ ; et appelons au respect, la liberté d’expression et la neutralité d’internet au Bénin », a souhaité l’organisation de la défense des droits de l’Homme. Avant Amnesty international Bénin, Internet sans frontières s’était insurgé le 28 Août dernier, contre ce même décret pris en conseil des ministres le 25 Juillet 2018, par le gouvernement du Bénin. Il crée notamment 5% de contribution sur le montant hors taxe des communications (voix, sms, internet) et une taxe de 5 fcfa par méga-octet, consommée par l’utilisation des services dits Over the top (facebook, twitter, whatsapp, viber, telegram…)

Janvier Gbedo (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite