Mozambique : Les rédacteurs en chef africains s’opposent aux énormes frais d’accréditation imposés aux médias étrangers

226

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le forum des rédacteurs en chef africains (TAEF) a demandé aux autorités mozambicaines d’annuler leur décision d’augmenter le coût de l’accréditation pour les journalistes. Selon les nouvelles dispositions, les correspondants étrangers doivent verser au moins 8600 dollars par an pour couvrir l’actualité mozambicaine, pendant que les journalistes locaux indépendants doivent payer environ 500 dollars annuels.

Pour le TAEF, qui s’est exprimé dans un communiqué de presse, ces frais sont une véritable menace pour la liberté et l’indépendance des médias. D’autres organisations ont également protesté, comme le forum des rédacteurs en chef d’Afrique subsaharienne, l’association des correspondants étrangers d’Afrique subsaharienne et le comité de protection des journalistes.

Le gouvernement mozambicain semble compter sur cette taxe pour tenir en respect les médias locaux et internationaux pendant les prochaines élections générales d’octobre 2019.

Source : agence ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite