Boulangerie et Pâtisserie à Parakou : La réorganisation du secteur préoccupe

885

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(La santé des populations comme leitmotiv)

La mairie et la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin région économique de Parakou CCIB-Parakou se donnent la main pour la réorganisation du secteur de la boulangerie et de la pâtisserie dans la commune de Parakou. Cette décision fait suite au constat selon lequel, l’hygiène et l’assainissement requis ne sont pas respectés dans plusieurs boulangeries et pâtisseries de la ville. C’est ce qui justifie la tenue d’un atelier de réflexion sur la réorganisation des acteurs de la boulangerie et de la pâtisserie le samedi 1er Septembre 2018 au siège de la Ccib- Parakou.

Arouna S. Kamilou, président de la chambre de commerce région économique de Parakou a rendu un hommage au nom des élus consulaires au maire Charles Toko pour son sens de responsabilité et son engagement pour le développement des activités économiques dans la commune de Parakou. Pour lui, cet atelier sur le secteur de la boulangerie et pâtisserie est une invite qui va aboutir à la réorganisation dudit secteur à travers l’observance des règles spécifiques en matière de sécurité nutritionnelle et une meilleure contribution des différents acteurs aux ressources de la ville. C’est pourquoi, la région économique de Parakou de la Ccib adhère totalement à cette initiative, car le pain et les produits pâtissiers sont une denrée de grande consommation, donc une préoccupation majeure qui doit interpeller tout dirigent soucieux de la bonne santé de ses administrés.

Charles Toko, procédant à l’ouverture de l’atelier a salué l’engagement de la Ccib Parakou pour le sujet. 80% des boulangeries sont hors normes et les conditions de fabrication et de conservation du pain sont des exécrables dans la commune de Parakou et rares sont ces boulangeries qui remplissent les critères, a laissé entendre le maire de Parakou. Pour le maire, la mairie n’est pas contre les boulangeries, il s’agit d’un assainissement du secteur à travers des actions concertées avec les différents acteurs de la boulangerie pour la mise en consommation d’un pain de meilleure qualité débarrassé des produits cancérigènes tel que révélé par les enquêtes de terrain. Avec la mise en œuvre des suggestions et conclusions de cette réforme, les populations peuvent consommer le pain en toute quiétude et c’est d’ailleurs le souci du maire et de tout son conseil municipal.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite