Session extraordinaire sur le nouveau code électoral au Parlement : Des débats houleux hier, les amendements démarrent ce jour

992

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Inscrite à l’ordre du jour de cette 3ème session extraordinaire, l’étude en plénière du nouveau code électoral a commencé. Les positions sont diverses sur certains points aussi bien entre députés du Bloc de la majorité parlementaire, que ceux de la minorité. Les questions relatives au quitus fiscal, à l’exclusion des douaniers, et des anciens présidents, ont constitué le plat de résistance de la plénière. Les députés ont tiré le drap, chacun de son côté, selon sa position face au pouvoir exécutif. Un peu après 19h, Me Adrien Houngbédji va suspendre les travaux qui reprennent ce jour vendredi. 

Depuis ce jeudi 30 août 2018, les députées de la 7e législature pour le compte de la 3ème session extraordinaire de l’année 2018 ont entamé l’examen de la proposition de loi portant code électoral initiée par le député Louis Vlavonou et six de ses collègues. Sous la houlette du président Adrien Houngbédji, la commission des lois a présenté son rapport et les députés sont intervenus sur les différentes innovations contenues dans la nouvelle mouture du code. Entre autres innovations, celle qui fixe des conditions aux douaniers, agents des eaux et forêts ainsi qu’aux anciens présidents de la République et d’institutions qui doivent prendre part aux élections législatives. Pour la plupart des députés de l’Opposition ou de la Minorité parlementaire, c’est de l’exclusion pure et simple. Et il va falloir qu’au cours de l’étude du texte en plénière, des amendements soient formulés dans ce sens afin de corriger le tir.

Le député Allagbé crie au complot contre le Prd

En ce qui concerne les 15% du suffrage national pour valider sa liste, le député Jean-Marie Allagbé a attiré l’attention des députés et surtout du président Adrien Houngbédji.  » Ils sont en train de préparer un coup d’État contre vous monsieur le président avec cette innovation des 15%. Car l’Ouémé et le Plateau qui sont les fiefs du Prd dont vous êtes le président font entre les 7 et 8%. », a-t-il lancé.  Pour ce dernier, il s’agit d’un complot qui est en train d’être mis en place contre le Prd. Les députés se retrouvent ce jour vendredi 31 août 2018 pour la poursuite des travaux.

Kola Paqui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite