La Loupe : Attention soulèvement populaire

836

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour le critère des quinze pour cent, qui s’en va être adopté demain ou au plus tard la semaine prochaine, il y a un gros risque. Il est plus étendu et plus délicat que les questions des barrières de caution. Pour que plusieurs centaines de militants et leurs bailleurs mobilisent deux cent ou deux cent cinquante millions, c’est moins difficile et moins dangereux que si un candidat qui a fait ras de marée dans sa circonscription électorale, se retrouve perdant parce que sa liste n’a pas obtenu quinze pour cent sur le plan national.

Il y’a de l’électricité dans l’air. Nos électeurs ne sont ni habitués à ce fair-play, ni habitués à cette nouveauté risquée et désagréable. Ils risquent fortement de ne pas accepter les résultats des urnes.

Or, la non acceptation des élections dans nos pays, africains surtout, est une source énorme de tension. Tensions gérables et ingérables.

Voilà que malgré tout ce que dit le bas peuple, les gens font la sourde oreille et foncent droit vers leur complot. Ils sont aujourd’hui les plus forts, les plus intelligents, les plus heureux, les plus malins et surtout les plus rusés.

On ne cessera jamais de leur rappeler que c’est cet égo qui leur a fait connaître deux échecs cuisants au sujet de la révision de la Constitution.

Le refus d’écouter les autres,  le refus obstiné du consensus, l’omniscience  et l’omnipotence risquent de toujours donner un résultat comme les autres. Echec lamentable.

A quoi ça sert d’insister pour faire avaler à tout un peuple ce qu’il réfute ardemment?

A quoi ça sert de jouer inutilement au casse-cou?

Qu’est-ce qui arrivera au pays, si tout le monde s’assoit et trouve un consensus?

Qu’est ce qui arrivera au pays si les cautions et les questions de pourcentage sont revues à la baisse.

Que veut-on enseigner à qui, au sujet de quoi?

 

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite