3ème session du groupe de travail sur la finance digitale : La digitalisation des chaînes de valeur agricoles en réflexion

318

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

«La digitalisation des chaînes de valeur agricoles permet à tous les acteurs qui sont dans la chaîne de valeur agricole, de pouvoir avoir un instrument, un compte digital qui leur permettrait d’avoir accès à des services financiers, de pouvoir sécuriser leur argent, de pouvoir gagner du temps en faisant des transferts. Ça leur permettra, dans les marchés plus avancés, d’avoir même accès aux crédits, à l’assurance». Ainsi s’exprimait, jeudi 30 août 2018, Sabine Mensah, spécialiste régionale sur la finance digitale pour l’Uncdf. Selon ses propos hier au Bénin royal hôtel, au cours de la 3ème session de l’année 2018 du groupe de travail sur la finance digitale et dont la thématique porte sur «La digitalisation des chaînes de valeur agricoles», elle a laissé entendre que la finance digitale, est l’utilisation des technologies et des réseaux d’argent pour offrir des services financiers. Justifiant le choix du thème, Rafiou Belo, président du groupe de travail, a confié que le secteur agricole occupe près des 1/3 du Produit intérieur brut. «Il emploie plus de 3 millions d’actifs, mais paradoxalement, reste un secteur qui abrite beaucoup de pauvres, qui est faiblement financé et pour ce faire, il faudrait apporter des réponses innovantes», fait-t-il observer. «Notre objectif, c’est de voir avec le ministère de l’agriculture, et le ministère de l’économie numérique, comment est-ce que nous pouvons impulser cette digitalisation dans la chaîne de valeur agricole pour permettre à des millions de personnes d’être inclues financièrement», explique Sabine Mensah. Cette «disponibilité et engagement» de l’Uncdf sont salués par le Ministère de l’agriculture. Pour le représentant de l’autorité ministérielle, Gonroudobou Orou Dèkè, l’agriculture occupe une place prépondérante dans le Programme d’action du gouvernement (Pag). La digitalisation des chaînes de valeur agricoles, révèle-t-il déjà, deviendra une réalité au Bénin.

Cyrience KOUGNANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite