La Loupe : Und, un parti mort-né

340

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Auguste Vidégla Président du tout nouveau parti Und, créé il y a quelques jours à Ouidah, a du pain sur la planche. Il n’est nul besoin de rappeler que le jour-là, les structures de l’Ouéme ont jeté l’éponge.  Pourquoi? On ne le sait pas. Elles n’étaient pas présentes. Ils ont raccroché au dernier moment. Surtout celles de la commune d’Adjarra. Ça n’est rien d’alarmant, ou de si alarmant que ça.

Il est aujourd’hui confronté à certaines questions d’éclaircissements de la part des jeunes qui ont adhéré à son machin. Il a doit répondre aux questions suivantes:

Auguste Vidégla a t-il démissionné officiellement du L’Union fait la Nation?

Si oui où se trouve la preuve?

Auguste Vidégla est-il encore membre de L’Union fait la Nation?

Si oui, il a maintenant le devoir moral de démissionner pour fixer les nombreux jeunes de son parti qui le soupçonnent de jouer flou jeu. Il faut qu’il clarifie sa position définitivement.

Il y a mieux.

Auguste Vidégla en arguant qu’ils constituent, lui et son parti,  la quatrième voix, le quatrième bloc, et que c’est le chef de l’Etat qui le lui a concédé,  il fait économie de vérité. Surtout que c’est la même chose que chante son alter égo Hounguè Jean-Baptiste, le Président de Bénin En Route, (Ber).

“C’est Patrice Talon qui nous a dit que nous sommes la quatrième force politique, le quatrième bloc, après Dynamique Unitaire,  Parti Progressiste et Prd”.

Pour dire vrai, Patrice Talon n’est pas si con et si naïf pour dire à Auguste Vidégla et Jean Baptiste Hounguè qu’ils constituent la quatrième voix,

D’abord il faut se demander par quelle alchimie Patrice Talon a pu dire à la fois à Auguste et Jean Baptiste qu’ils constituent la quatrième voix et le quatrième bloc séparément.

Il y a mensonge et manipulation des jeunes.

Si les réformes du Code électoral au Parlement aboutissent,  et que les quinze pour cent sont validés, les grands partis traditionnels auront du mal à se repositionner. Ce n’est pas l’Und, Union nationale démocrate,  et le Parti BER qui résisteront à cet ouragan.

C’est de la fausseté. C’est de la manipulation pure.

Auguste Vidégla conduit les jeunes gens vers l’un des trois grands blocs de Talon. Il les bluffe et les chosifie.

On peut avoir tort. Mais attendons de voir.

 

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite