5e édition du tournoi des zones 2 et 3 de Handball : La 1ère place s’éloigne des Ecureuils cadettes de handball

728

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’équipe nationale cadette du Benin qui participe depuis samedi 25 août 2018 à Yamoussoukro (en Côte-d’Ivoire), à la 5e édition du tournoi des zones 2 et 3, n’a plus son destin en main. Elle a raté l’opportunité de se rapprocher de la première place. En effet, après avoir échoué d’entrée face au Nigéria (34-29), les Béninoises avaient renoué avec le succès en s’imposant face à la Guinée (32-26). Un sourire de courte durée. Puisque, dans la foulée, les Ecureuils cadettes de handball n’ont pu récidiver. Elles ont essuyé deux revers d’affilée. D’abord face à la Côte-d’Ivoire (23-20) pour le compte du troisième match de la phase Aller puis face au Nigéria (30-21), en ce qui concerne la quatrième rencontre, synonyme de la phase retour. Deux défaites qui anéantissent l’espoir des joueuses du duo Omores candide et Linta Léonce, qui avaient pour ambition de jouer les premiers rôles dans cette compétition dont seule la première équipe validera sa place pour la phase continentale. Par ailleurs, il faut noter que pour leur cinquième sortie, les jeunes filles venues du Bénin se sont inclinées face à la Guinée (28-19). Pour leur ultime match du tournoi, le Bénin doit donc sauver l’honneur ou prendre sa revanche face à la Côte-d’Ivoire. Un match qui se joue aujourd’hui, jeudi 30 août 2018. Faut-il le rappeler, quatre pays prennent part à la compétition. Il s’agit du Bénin, de la Côte-d’Ivoire, de la Guinée, et du Nigéria. Pourtant annoncés, la Sierra Leone, le Togo, et le Burkina Faso, ont brillé par leur absence. Seule la première nation est qualifiée pour la phase continentale. Notons que la délégation béninoise est conduite par Lionel Ebo, Secrétaire général adjoint de la Fédération béninoise de handball (Fbhb).

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite