Camp 2018 de tennis de table : La Fbtt et l’OngHope By Sports pour assurer une relève de qualité

268

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La maison des jeunes de l’Unafrica de Cotonou, abrite depuis lundi 27 août dernier, et ce, jusqu’au vendredi 31 août 2018, la première édition du camp 2018 de tennis de table. Un camp qui réunit près d’une cinquantaine de jeunes filles et garçons âgés de 7 ans à 15 ans, autour des fondamentaux de la petite balle.

Initié par l’Organisation non gouvernementale (Ong) Hope By Sports (Hbs) en collaboration avec la Fédération béninoise de tennis de table (Fbtt), ledit camp vise à donner les notions basiques de la discipline, à la jeunesse de Cotonou et d’ailleurs. Ils sont plus d’une cinquantaine, filles et garçons, à répondre à l’appel des organisateurs. Sous lahoulette de trois formateurs, Wilson Lionel Gbian, Dine Wakilou, et MondayOlabiyi (de retour de la Chine après deux ans de formation), les enfants dont l’âge est compris entre 7 à 15 ans, ont, pour certains, tenu pour la première fois,une raquette et ont reçu les fondamentaux pour devenir de grands pongistes. Aux dires deDine Wakilou, les enfants ont montré une bonne capacité d’assimilation. «Ce sont de jeunes pongistes qui jouent bien et qui essaient de montrer de la volonté», a-t-il laissé entendre. Selon ses propos, il y a aussi ceux-là qui veulent apprendre le tennis de table. «On va essayer de les mettre au même niveau. C’est le but de notre camp», a-t-il signifié. Pour Ferdinand Sounou, président de la Fédération béninoise de tennis de table (Fbtt), l’objectif du camp est de donner l’envie de jouer au tennis de table,aux enfants de moins de 15 ans pour l’initiation, et améliorer les gestes techniques de ceux qui se sont déjà familiarisés avec la petite balle par rapport au perfectionnement. A cet effet, il a invité les parents qui ont les enfants de cette tranche d’âge à se rapprocher de l’Unafrica pour les inscrire. Ferdinand Sounoua, par ailleurs, exhorté les autres zones à faire de même en initiant ces genres de camp pour occuper les enfants pendant les vacances. «Quand une zone émet l’idée d’une telle formation, la Fédération va l’accompagner pour la réalisation. Nous sommes ouverts à les accompagner. Il faut que l’initiative vienne des zones», confie-t-il. Notons que la formation prend fin vendredi 31 août prochain.

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite