La Loupe : Glyphosate, Stop

274

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Assez de philosophies et de théories. Assez de politicailleries. Assez de verbiages et de défenses saugrenues. Assez de conférences de presses et de points de presse. Assez de théories scientifiques vaseuses. Assez de préjugés aussi du côté de ceux qui vilipendent le pouvoir pour exister. Trêve de politisation à outrance d’un dossier simple et banal.

Le glyphosate est dangereux pour la santé. Le glyphosate est toxique et nocif. Le glyphosate tue.

Ce ne sont pas les béninois qui le disent, ce sont ceux qui l’ont fabriqué et utilisé qui sont arrivés à cette conclusion. Et pour cela ils ont décidé de frapper fort et de le révéler à la face du monde.

Il ne nous reste, nous pauvres, nous sous-développés, nous attardés, nous un peu attardés qu’à nous soumettre à leur verdict. Sans rechigner ni cligner les yeux. Il faut sauver nos populations. Il faut préserver les paysans. C’est une’ question de santé publique.

Nul n’a le droit de badiner avec une chose pareille, Ce n’est pas le droit de grève. Ce n’est pas le déguerpissement. Ce n’est pas l’augmentation des’ frais de péage et pesage. Ce n’est pas le déplacement des vendeuses du marché Dantokpa. Ce n’est encore moins une affaire de plaque ou de documents de douanes. Même pas le social ou la faim.

C’est une affaire de vie ou de mort.

C’est une affaire risquée qui engage la vie des milliers de citoyens, sinon tout un peuple.

Il faut arrêter cela tout de suite.

Il faut arrêter cela maintenant.

Nous avons les échos de la gestion que les togolais en font. Nous avons les échos de la gestion que la grande Chine en fait. Nous avons des nouvelles sur les mesures draconiennes prises par les occidentaux. Nous n’avons pas le choix.

Nous n’avons pas le choix si nous avons un peu non de patriotisme dans le sang, mais juste d’humanité. De cœur et de pitié. Juste cela. Pas plus.

Tout dirigeant a le devoir de préserver la santé de ses concitoyens.

C’est constitutionnel et sacré.

Avant tout ça c’est humain.

Le contraire n’est pas loin du crime.

Arrêtons avec le glyphosate pour avoir la paix

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite