Braquage à Ouando : La Police républicaine s’explique

280

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Directeur général de la Police républicaine, Nazaire Hounnonkpè et certains hauts gradés ont tenu hier, dimanche, dans la salle du CPPJ de l’École supérieure de la Police républicaine, une séance de travail avec les responsables départementaux, suite au braquage qui a eu lieu à Ouando causant la mort de dame Édith Dègla, en fonction à Bornefonden d’Adjohoun.

Évaluer la sécurité dans le département, c’est l’objectif visé par la tenue de ladite séance. Le Directeur général de la Police républicaine, Nazaire Hounnonkpè, a rappelé que le jeudi 16 août 2018, la ville de Porto-Novo a enregistré une tragédie à la faveur d’un braquage dans les encablures de Ouando, braquage qui a coûté la vie à une compatriote béninoise. Vu l’urgence, le haut commandement de la Police républicaine a choisi le dimanche pour tenir cette séance. Il s’agit de réévaluer le dispositif sécuritaire et la résolution prise pour le contrôle de la situation. “Nous sommes engagés à procurer la paix à nos concitoyens quoique cela coûte.”, a martelé le Dgpr, Hounnonkpè. Il a profité pour lancer un appel aux populations. “Nous ne pouvons pas faire ce travail sans les populations. Tous les responsables sont disponibles pour accompagner”, a-t-il confié. Aussi, a-t-il alerté que les criminels sont à l’affut et observent à chaque instant les comportements. ” Chacun doit savoir qu’il a le devoir de renseigner les responsables de la Police républicaine. (…) J’ai été content de l’avis de recherche du Ddpr de l’Ouémé.”, a ajouté le Dgpr. Il a par ailleurs souligné que la Direction générale de la Police républicaine a pris l’engagement de mettre des récompenses inoubliables à toutes personnes détenant des informations.

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite