Nicole Chabi, lauréate du 5ème Batch du Programme ABE de la Jica “: Je vais donner le meilleur pour relever l’étendard du Bénin“

37

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Deux béninois sont bénéficiaires de la 5ème promotion du Programme African Business Education for youth (Abe). Il s’agit de Landry Kassa et de Nicole Chabi, la première participation féminine retenue au Bénin depuis le début de l’initiative en 2015. Elle bénéficie alors d’une bourse d’études et de stages au Japon. Elle poursuivra ses études en Gestion et administration publique dans une université japonaise durant deux ans et demie soit trente (30) mois. Son séjour sera également ponctué par un stage dans une entreprise nippone. Faut-il le souligner, le gouvernement du Japon, à travers ce programme piloté par la Jica, entend renforcer son appui à une croissance dynamique de l’Afrique en s’appuyant sur le partenariat public-privé. Très heureuse, Chabi Nicole entend donner le meilleur d’elle-même pour revenir, suffisamment aguerrie… Lire l’interview !

Dites-nous comment s’est déroulé le processus qui a abouti à votre sélection ?

Au début, j’ai eu l’annonce et j’ai postulé. Puis après, nous avons été retenus pour passer un test et s’en est suivi un entretien avec le personnel de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica-Bénin). Après cette phase, nos dossiers ont été envoyés ou proposés à des universités japonaises. Là encore, il y a eu une sélection des dossiers. Ensuite, nous avions eu des entretiens avec les responsables de ces universités japonaises. Donc, c’est à l’issue de ce long processus que j’ai été sélectionné.

Comment avez-vous eu l’annonce, l’information concernant lesdites bourses de la Jica ?

Je l’ai eu dans les journaux mais je ne me rappelle plus exactement du nom du journal dans lequel j’ai découvert l’information.

Vous allez désormais séjourner en terre japonaise trois ans durant pour approfondir vos connaissances et compétences en Gestion et administration publique. Quels sont les sentiments qui vous animent ?

Je suis vraiment animée d’une grande joie, je suis reconnaissante. D’abord, je remercie Dieu qui m’a vraiment et je remercie également tout le personnel de la Jica-Bénin. Je ne saurais finir sans dire aussi merci à mon père qui m’a vraiment soutenue. Ma famille a été là avec moi durant tout le processus. Je rends juste grâce, je suis contente et je crois qu’une fois au Japon, je pourrais réellement donner le meilleur pour relever l’étendard du Bénin.

Un message à l’endroit des jeunes béninois qui hésitent encore à postuler à ces bourses de la Jica ?

Je voudrais surtout encourager tous ceux qui souhaiteraient postuler mais qui hésitent encore, à se décider. Parce que c’est une bourse qui peut réellement aider les jeunes. D’abord, il faut souligner qu’il n’y a pas de fraude. Ce sont seulement les meilleurs qui sont sélectionnés et récompensés. Donc, je voudrais les exhorter à postuler massivement et si nous, nous en sommes arrivés à être lauréats aujourd’hui, c’est que cela est possible pour les autres également.

Propos recueillis par Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite