Atelier sur l’engagement politique des femmes au Bénin : L’Abdc célèbre la bravoure de Rosine Soglo

92

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’ancienne première dame  Rosine Soglo a été magnifiée, jeudi 02 août 2018 à Cotonou. Ses mérites ont été reconnus  au cours d’un atelier national ayant pour thème : « Trois décennies d’engagement politique des femmes au Bénin» organisé par l’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc).

Des hommages mérités ont été rendus à la députée Rosine Soglo ce jeudi. Plusieurs femmes engagées en politique  ont soutenu l’initiative  de l’Abdc qui avait comme partenaires le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Bénin et la Fondation Hanns Seidel. Selon le président de l’Abdc, le Professeur Frédéric Joël Aïvo, en organisant l’atelier de ce jeudi, son  association avait pour objectif de faire le bilan et de partager avec un large public l’expérience des femmes politiques au Bénin. Pour lui, la présence de la femme en politique est une nécessité démocratique. « Nous voulons aussi reconnaître à Madame Rosine Soglo, ses mérites. Nous voulons lui témoigner notre admiration pendant qu’elle est encore parmi nous», a déclaré le Professeur Frédéric Joël Aïvo. « Madame Rosine Soglo mérite qu’on lui consacre une journée pour ce qu’elle a fait pour le pays », a confié, de son côté, l’ancienne députée Amissétou Affo Djobo. Pour celle-là qui a porté l’idée avec l’Abdc, l’audace et le sens d’engagement de Rosine Soglo doivent être montrés comme des valeurs à la jeune génération. « Quand il s’agit des femmes, nous devons taire nos divergences politiques pour faire une», a-t-elle lancé à ses paires. Apportant, quant à elle, des témoignages sur l’ancienne première dame, Me Marie-Elise Gbèdo a soutenu qu’elle était « une guerrière des temps modernes». Elle a rappelé le rôle important que la fondatrice de la Renaissance du Bénin (Rb) a joué dans le dispositif politique de l’ancien président Nicéphore Soglo. Pour elle, l’ancienne avocate Rosine Soglo qui reste une femme politique accomplie s’est aussi beaucoup battue pour le respect des droits des femmes et des enfants. Hier, la représentante du Pnud, Joséphine Kanakin a aussi apprécié la rencontre. « Nous avons trouvé qu’il est important de soutenir ces genres d’initiative», a-t-elle fait savoir. Elle annoncera que le Pnud créera bientôt une plateforme devant permettre d’enregistrer au Bénin toutes les femmes ayant des compétences à vendre. Après les hommages, les participants ont été entretenus sur trois communications. L’ancienne ministre Réckya Madougou, l’ancienne députée Amissétou Affo Djobo et l’universitaire David Houinga ont pu montrer respectivement le bilan du parcours politique des femmes, les résistances à l’engagement politique des femmes et les solutions pour renforcer l’engagement politique des femmes au Bénin. A la suite de riches échanges, l’atelier national a entre autres souhaité mettre en place un groupe de travail chargé d’approfondir les réflexions sur les choix que doivent faire les femmes dans l’arène politique nationale.

Mike MAHOUNA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite