Ludovic Dakossi, président de l’Aaecpa-Pa 80-90 : «Notre mission est d’apporter notre modeste contribution au développement du Bénin»

36

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans un entretien qu’il nous a accordé, Ludovic Dakossi, président de l’Association des anciens élèves du collège Père Aupiais des promotions des années 80 et 90 (Aaecpa-Pa 80-90) a dévoilé les raisons qui sous-tendent cette association. Il a, par ailleurs, levé un coin de voile sur les activités à mener ainsi que les moyens dont dispose l’association pour atteindre sa mission. Lisez-plutôt !!!

Pourquoi une telle association et quelles sont les raisons qui ont milité à sa création?

Le collège Père Aupiais était un label en matière d’éducation au Bénin. Nous qui avions fait cet établissement, portons les marques de ce label-là. C’est pourquoi nous avons jugé, à l’heure où beaucoup parmi nous sont en pleine activité, à l’heure du déclin de la qualité de l’éducation, qu’il est nécessaire que nous nous donnions la main pour revaloriser un peu ce label. C’est donc indispensable pour nous de remplir notre mission comme l’a souligné Frantz Fanon. Notre mission, c’est d’apporter notre contribution à la marche de cet établissement. C’est aussi de poser des actes qui puissent impacter positivement et améliorer la qualité de l’éducation dans cet établissement, même au-delà. Notre mission, c’est également d’apporter notre modeste contribution au développement du Bénin dans le cadre de la promotion d’infrastructures sociocommunautaires et surtout, entretenir les relations fraternelles et amicales entre nous anciens élèves de Père Aupiais des années 80-90.

Parlez-nous de vos activités en vue ?

Je parlais tantôt de l’amélioration de la qualité de l’éducation. Pour y arriver, nous envisageons mettre en place un centre informatique, faire en sorte que les sources du savoir moderne puissent être disponibles au niveau du collège, encadrer l’utilisation de ces sources parce que science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Il nous faut donc permettre aux jeunes d’être à la pointe de l’éducation. Nous envisageons aussi améliorer la qualité du service de banque de sang de Cotonou. Le liquide vital ne doit pas manquer. Et s’il est disponible, il faut faire en sorte qu’il soit accessible pour ceux et celles qui en ont vraiment besoin. Nous avons envie également d’honorer nos professeurs, ceux-là qui nous ont permis d’avoir une dose de connaissance. Ce sera à travers des activités que nous aurons à organiser à leur intention. Aussi, prévoyons-nous réaliser des infrastructures sociocommunautaires pour soutenir tous ceux qui sont dans le besoin.

Avez-vous les moyens de vos ambitions ?

Si ! Les moyens, nous en avons. Ce qui est fondamentale pour moi, comme moyen, ce sont les hommes. Et les hommes qu’il faut pour mener à bien ces activités existent. Ce sont les 277 camarades recensés samedi 28 juillet dernier lors d’une petite action que nous avons menée. Pour moi, c’est une mine d’or. Au-delà de ces 277 anciens élèves, il y a beaucoup qui sont à l’étranger, aux États-Unis, en Europe et partout en Afrique et qui soutiennent l’initiative. Ces personnes sont dans différents secteurs d’activités. Ces messieurs qui contribuent déjà de leur poche aux activités. Donc, les moyens, c’est d’abord la disponibilité des hommes. Je peux vous rassurer que ce n’est pas les moyens financiers qui manquent. C’est plutôt une question d’organisation. C’est avec les hommes qu’il faut gérer cela.

Pour clore cet entretien, un appel pour inviter les autres anciens élèves de Père Aupiais à rejoindre l’Association…

Nous avons créé deux forums Whatsapp qui nous permettent de garder les liens avec chacun. Sur ces deux forums, dont nous disposons aujourd’hui, nous avons environ près de 500 anciens élèves déjà inscrits. Nous savons que les promotions 80-90 sont plus nombreuses que ça. Alors, nous voudrons que tous ceux qui sont passés par Père Aupiais durant la période indiquée, se joignent à nous pour que nous puissions relever le défi ensemble. Car, l’éducation est à la base de tout. Par ailleurs, je voudrais rassurer que notre Association est apolitique. Elle ne sera pas une Association de plus. Car, il n’est pas question qu’à notre âge, nous nous réunissons pour nous amuser. Nous avons de fortes ambitions et nous allons les mettre en exécution dans les tout prochains jours.

Propos recueillis par : M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite