TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Sport

Audience au ministère des sports : Des échanges fructueux entre Laura Flessel et Oswald Homeky

Laura-Flessel-et-Oswald-Homeky

Le ministre des sports béninois, Oswald Homeky, a reçu en audience, son homologue de la France, Laura Flessel. Au cours de leur tête-à-tête, c’est le sport qui a été au menu des échanges. C’était vendredi 27 juillet 2018 dans les locaux dudit ministère.

Au cours de leurs échanges, les deux personnalités ont discuté sur plusieurs sujets portant sur le sport. Notamment, le programme d’inclusion sociale par le sport, les classes sportives, les associations sportives communales, les académies départementales, les infrastructures sportives, etc. Pour Oswald Homeky, les besoins du Bénin ont été exprimés en termes de compétence technique et en expertise. A l’en croire, cette visite marque le nouveau départ d’une coopération sectorielle qui se veut fructueuse. Le patron des sports béninois a laissé entendre que la ministre s’est engagée à accompagner et à soutenir le Bénin en mettant à disposition des experts et des formateurs qualifiés. Laura Flessel qui a foulé pour la première fois la terre de Gbèhanzin, s’est dite satisfaite de l’accueil hospitalier des Béninois. Dans son message, elle a affirmé être au Bénin pour échanger sur les programmes que la France met en œuvre pour faire du sport un vecteur de cohésion, d’intégration, et d’inclusion social. «Je porte un attachement particulier au partage, à l’acceptation de la différence et à la fraternité», dira la ministre Laura Flessel, qui a ajouté que le programme d’inclusion par le sport permettra aux personnes handicapées de partager des valeurs de savoir et du lien. Par ailleurs, elle a félicité le Bénin pour l’ensemble de ses initiatives et a salué l’engagement du ministre Homeky. C’est pourquoi, elle a fait savoir qu’elle sera heureuse de mettre son équipe au service de l’ambition du ministre béninois des sports pour construire ensemble des programmes de développement de la pratique du sport par tous et pour tous.

A.F.S.

En savoir plus...

Thématique de l’inclusion par le sport : La France aux côtés du Cnp-Bénin pour des objectifs communs

Cnp-Benin

En visite officielle de 72 heures au Bénin, la ministre française des sports, Laura Flessel a, au cours de son séjour, rencontré les membres du Comité national paralympique du Bénin (Cnp-Bénin).Les échanges ont porté sur la thématique de l’inclusion par le sport. C’était vendredi 27 juillet 2018 à l’Unafrica de Cotonou.

Un match d’exhibition de basket-ball sur fauteuils roulants (handi-basket). Voilà le cadeau symbolique que le Cnp-Bénin a offert à la ministre française des sports Laura Flessel. Une rencontre qu’elle a d’ailleurs suivie avec beaucoup de plaisir. Un honneur donc pour la famille de handisport du Bénin que, Abdel Rahman Barè Ouorou, président du Cnp-Bénin a reconnu. «La ministre nous a fait honneur en nous rendant visite. Cela marque la volonté de la France et de nos autorités de compter avec la thématique handicape», dira le président du Cnp-Bénin. A l’en croire, «cette thématique fait partie des Odds et le Bénin doit dit ce qui en a fait». Il a par ailleurs sollicité l’aide de la France en matériels et de renforcement de capacité. «Votre présence, on l’a gagnée en terme de plaidoyer et de lobbying. Ceci permettra aux autres handicapes encore en rade, de nous rejoindre pour que, par le sport, nous allions vers une société béninoise vraiment inclusive», a souhaité le président du Cnp-Bénin. «L’objectif de mon voyage est de parler du sport et d’inclusion par le sport», a rappelé la ministre Laura Flessel. Pour la ministre, sa vision est de valoriser la pratique des personnes handicapées et travailler avec les pays qui ont cet objectif. Cela permettra, selon ses propos, à la France de réaliser de très bons jeux paralympiques. «C’est de bonne augure pour 2024 parce qu’on a les Jeux olympiques et paralympiques», a renchéri Laura Flessel. «Nous allons travailler en toute fraternité et cet outil qu’est le sport, va nous permettre de renforcer nos liens sur la pratique et la thématique de l’inclusion par le sport», a rassuré la ministre française des sports Laura Flessel. Cette visite vient après le Challenge Bénin # Côte-d’Ivoire soutenu par la Coopération Suisse et la Société générale du Bénin (Sgb).

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

La Loupe : Le gouvernement préfère De Chacus

Mathurin-De-Chacus

Le gouvernement de la Rupture a eu raison de Moucharaf Anjorin. Pour ça au moins, on peut dire que c’est un pas vers l’avant. Un pas vers la révolution du football. Pourtant, il reste beaucoup à faire. Beaucoup à faire pour extirper définitivement le chic de l’orteil de notre football.
Et c’est là que le choix en catimini du gouvernement qui semble rouler pour la liste de Mathurin De Chacus a surpris plus d’un.
Tout le monde sait qu’il n’y a pas d’élection de l’équipe dirigeante de la Fédération béninoise de football sans l’implication du politique, donc du gouvernement. Surtout avec la circonstance des réformes auxquelles tient le pouvoir.
Tout le monde sait aussi que la liste opposée,  c’est à dire celle de Didavi est constituée des gens qui ont fait leur preuve sans pouvoir sortir le cuir rond de sa léthargie. Au contraire ils l’ont plongé.
Mais, venez, qui est De Chacus?
Est-il recommandable?
Dans quels domaines est-il jamais intervenu sans soulever la poussière microbienne?
Pour ceux qui ne le savent pas,  celui dont il s’agit est l’actuel Président des Dragons de l’Ouémé.
Avez- vous jamais entendu parler encore de ce jadis célèbre club?
Ils l’ont tué par leur médiocrité.
Ils l’ont assassiné par leur fragilité intellectuelle
Ils l’ont tué en le politisant à outrance.
De Chacus n’est pas incapable. C’est plus profond.
Il est un vide abyssale.
Dans tous les domaines.
Tout ce qu’il touche meurt éternellement.
Il parait qu’il est bien entouré. Qu’il sera encadré.
Je ris à gorge déployée.
Le chat cessera de poursuivre la souris, parce qu’il est déposé à l’église.
Quelle cécité!
Cela me rappelle Anjorin Moucharaf et Sébastien Ajavon.
Ajavon naïvement avait utilisé le même argument. On va bien l’entourer.
Voici où nous en sommes.
Le comble est que le coach de l’équipe de De Chacus, leur colistier n’a pour nom que Anjorin Moucharaf.
Et c’est ça que soutient le gouvernement?
Souhaitons malgré tout résurrection à notre football.
Seulement,  la situation ressemble à une malédiction.
De Chacus?
Mon Dieu!

Dine ABDOU

En savoir plus...

Réseau des journalistes de sport au Bénin : Le Rjsb échange avec les journalistes de l’Ouémé

Rjsb

Dans le cadre de sa tournée régionale, le bureau exécutif du Réseau des journalistes de sport au Bénin (Rjsb) a rencontré, samedi 21 juillet 2018, au siège de l’Ong Bénin Alafia de Porto-Novo, les membres de la coordination régionale de l’Ouémé. C’était en présence des reporters et journalistes sportifs, membres de l’Ouémé et sous le regard attentif du président de l’Ong Bénin Alafia, Mathieu Sagbo Kakpo, et de l’Administrateur général Michel Patt.

Au cours de cette rencontre d’échanges avec les membres de la coordination générale du Rjsb, le président dudit Réseau René José Sagbo, entouré pour la circonstance de son Secrétaire général, Hugues Sagbo, du trésorier général, Larios Sêtondé Adjagbenon et de son adjoint, Annaël Vianney Dohou, a abordé plusieurs points. Notamment, la relance des activités au niveau de l’Ouémé, la mise en place dans les jours à venir, du nouveau bureau de la coordination régionale, la participation des membres du Rjsb aux compétitions nationales et internationales, etc. sans oublier les aspects liés au quotidien des journalistes sportifs membres du Rjsb de l’Ouémé.

Il faut noter qu’en marge de la rencontre, il a été question du partenariat entre le Rjsb et l’Ong Bénin Alafia. A cet effet, les présidents des deux structures ont été heureux d’annoncer à l’assistance que les deux structures vont désormais collaborer. Le président du Rjsb a d’ailleurs salué la naissance de ce partenariat et a rassuré les responsables de l’Ong Bénin Alafia de l’appui de son association qui sera permanent et franc. Mais, avant de prendre congé de ses hôtes, le président du Rjsb a, au nom du bureau qu’il dirige, remercié tous les confrères qui ont fait le déplacement dont le Doyen Kélani Adissa, Chef Desk Sport de Radio Wêkê. Signalons qu’après l’Atlantique et l’Ouémé, la tournée se poursuivra dans les autres coordinations régionales du Rjsb.
     
Cell/ Com-Rjsb

En savoir plus...

Championnat national de maracana : Les champions de la saison connus ce week-end

Maracana

Le championnat national de maracana va livrer ce week-end son verdict. La phase finale du championnat national va réunir pendant deux jours, au Hall des arts, loisirs et sports (Hals) de Cotonou, les meilleures des différentes Ligues départementales.

Au niveau de la catégorie Open, le champion sera connu entre les équipes de Maracana Club de l’Amitié (Mca), Samedi Matin Club (Smc), Association béninoise des amis de maracana (Abam), Prestige maracana club d’Abomey, et Elite maracana club de Bohicon. Au niveau des seniors, la bataille sera livrée entre Sacrés artistes du cuir rond (Sacr), Mca, Abam, Pobè maracana club, Prestige maracana club d’Abomey, Elite maracana club de Bohicon, Rafales maracana club de Hêvié, et Conesi maracana club. Enfin, dans la catégorie des vétérans, Sacr, Pobè maracana club, Prestige maracana club d’Abomey, Elite maracana club de Bohicon, et Rafales maracana club de Hêvié vont s’affronter entre-eux pour le titre. Les hostilités démarrent le 28 juillet prochain avec l’affiche Sacr # Elite de Bohicon dans la catégorie des seniors puis l’affiche Pobè maracana club contre Conesi. Au terme de ce championnat, les meilleurs des différentes catégories seront retenus pour les préparatifs en marge à la 7e édition de la Coupe d’Afrique des nations de Maracana qu’abrite la Côte-d’Ivoire en septembre prochain.

A.F.S.

En savoir plus...

Abake’s Tennis clinic compétition au Tca : Une quarantaine de jeunes satisfaits de l’initiative

Abakes-Tennis-clinic

(Abakè Derosa pour la promotion du tennis à la base)
Depuis mercredi  25 juillet 2018, se déroule au Tennis club de l’Amitié (Tca), la première édition de Abake’s tennis clinic compétition. Une compétition qui a réuni durant deux jours (du 25 au 26 juillet 2018, Ndlr), une quarantaine de jeunes tennismen autour de la petite balle.

Abake Assongba Derosa, présidente de  Fondation Abake's et son époux Anthony JW Derosa, coordonnateur mondial, ont procédé, mercredi 25 juillet 2018, au lancement des hostilités de la première édition de Abake’s tennis clinic compétition. En effet, réuni autour de la jeunesse, Foundation Abake’s Assongba entend contribuer à rendre accessible le tennis à tous et surtout à donner une chance aux meilleurs pour nourrir leur passion. Ceci, en mettant en avant, le plaisir du Jeu. Heureuse de voir autant de jeunes à ce 1er camp, elle n'a pas manqué de préciser aux enfants de se faire plaisir. «Ce camp est le vôtre. Faites-nous montre de vos talents cachés et les meilleurs des meilleurs vont bénéficier d'un suivi particulier de Abake's Foundation», a affirmé la fondatrice. Bien avant son discours, la présidente de Foundation Abake’s Derosa a usé de jeu de mots pour amuser les jeunes tennismen afin de détendre l'atmosphère. « Je suis très excitée de voir ces enfants aussi heureux », a-t-elle confié. Pour elle, la chaleur que les jeunes dégagent et leur motivation pour le tennis sont des valeurs qui poussent Abake's Foundation à innover toujours plus dans sa contribution au développement dans plusieurs domaines et le tennis en particulier.Durant deux jours, les jeunes ont revisité le cahier des fondamentaux au lent tennis et découvert de nouvelles notions pour un bon tennis sur le court. La détection étant l'élément final de ce camp, Mathieu Oussou Azo, Directeur technique national (Dtn) de la Fédération béninoise de tennis (Fbt) a précisé que l'accent va être mis sur les fondamentaux de la discipline. «Les fondamentaux, puissance, la locomotion, l'équilibre, la gestualité, le mental... sont très importants», a-t-il fait savoir. Quant à  Jean Marie Da Silva, directeur technique du tournoi, il a demandé aux enfants d'écouter attentivement les coaches et d'être très disciplinés. Un match à l'image de la Coupe Davis a conclu ce camp, entre le Togo et le Bénin. Notons que la finale est prévue pour le dimanche prochain en double à 15h au Tca.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Phase départementale du championnat national du judo : Les Ligues s’activent pour connaître les meilleurs

judo

(Bon départ pour le président Anicet Glitho)
Dans le cadre du prochain championnat national de judo, les Ligues départementales s’activent pour connaître les meilleurs en leur sein. Ceci, à travers la phase départementale qui se déroule dans les six Ligues que compte la Fédération béninoise de judo (Fbj).

Du côté de la Ligue Atlantique-Littoral, les judokas se sont réunis du 21 au 22 juillet dernier au dojo du stade Mathieu Kérékou de Kouhounou pour s’affronter entre-eux. Cette phase a connu la participation de plusieurs clubs venus des deux départements.D’un niveau technique élevé et très apprécié, les différents judokas venus des clubs affiliés à la Ligue ont fait rêver le public qui considérablement a fait le déplacement du stade. En effet, après la partie technique qui a eu lieu dans la journée du samedi 21 juillet, place fut donc laissée dimanche à la compétition. Ainsi, les différents clubs présents à ce rendez-vous à travers leurs pratiquants ont pu donner le meilleur d’eux-mêmes pour se représenter à la phase nationale du championnat de judo. Ceci, a occasionné des combats de haut niveau entre des pratiquants de même catégorie passant par les minimes jusqu’aux séniors. Après les départements de l’Atlantique et Littoral, ce sera le tour des départements de l’Ouémé-Plateau du 28 au 29 prochain à la Bibliothèque nationale à Porto-Novo. A la suite des quatre premiers départements, le zou, et les collines sans oublier les quatre parties du Nord Bénin seront aussi à l’épreuve du 1er au 2 août prochain. Cette manière qu’a adoptée la Fbj permet de mettre en compétition les pratiquants entre-eux pour sortir les meilleurs afin d’avoir une très belle compétition et de très beaux combats pour la phase nationale. Notons que la phase finale du championnat national de judo aura lieu à Cotonou du 18 au 19 août prochain.

M.M

En savoir plus...

Retour des gymnastes des 3èmes Jeux africains de la jeunesse : Rodrigue Ahissou et Amdivie Kouhounha accueillis en héros

Rodrigue-Ahissou-et-Amdivie-Kouhounh

Le drapeau béninois a brillé à Alger (en Algérie) dans le cadre des 3èmes Jeux africains de la jeunesse (Jaj). Ceci, grâce à deux jeunes gymnastes béninois qui ont valablement honoré les couleurs nationales en remportant à eux tous seuls, quatre médailles de bronze. Les jeunes héros nationaux ont été accueillis en fanfare dès leur descente de l’avion à l’Aéroport Bernardin Gantin de Cotonou, hier mercredi 25 juillet 2018, par les membres de la Fédération béninoise de gymnastique (Fébégym) et le Conseil national des supporters du Bénin (Cnp-Bénin).

Aux 3èmes Jeux africains de la jeunesse (Jaj) qui se sont ouverts depuis mercredi 18 juillet dernier (mais qui prennent fin le 28 juillet prochain, Ndlr), le Bénin a déjà remporté quatre médailles de bronze grâce à deux gymnastes béninois. Rodrigue Thachegnon Ahissou en gymnastique aérobic/Solo homme, Duo mixte et Amdivie Tona Kouhounha dans la même épreuve mais dans la catégorie des dames. Les deux gymnastes béninois ont encore réédité l’exploit en reportant chacun, une médaille de bronze en mixte pair. Au total, quatre médailles de bronze qu’ils ont ramenées au bercail au grand plaisir du président de la Fébégym Léonide Isidore Gbaguidi qui s’est dit satisfait du rendement de ses poulains. « C’est une prouesse que d’aucuns n’entendaient pas ni ne croyaient», a-t-il laissé entendre. A l’en croire, c’est pour la première fois,depuis sept ans,que les gymnastes béninois participent à une telle compétition et ils n’ont pas démérité en allant titiller les grandes nations comme l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, et l’Egypte. «Les gens n’ont pas imaginé une telle performance des Béninois», se réjouit Léonide Isidore Gbaguidi, qui n’a pas manqué de remercier les acteurs notamment les entraîneurs qui ont travaillé ardemment pour permettre aux athlètes d’être à ce niveau. Pour le président Léopold Houankou, le Conseil national des supporters du Bénin (Cnp-Bénin) est non seulement venu accueillir les ambassadeurs béninois mais aussi soutenir les héros nationaux. Pour lui, c’est une prouesse qu’il faut encourager. «Ce sera toujours comme cela pour toutes les disciplines sportives», a-t-il rassuré.

A.F.S.

En savoir plus...

Sortie médiatique de la Fédération béninoise de pétanque : Les préparatifs et l’objectif du Bénin au cœur des échanges

petanque

Le Comité exécutif de la Fédération béninoise de pétanque (Fbp) a animé hier, mercredi 25 juillet 2018, une conférence de presse au siège du Bureau de Députés à Zogbo (Cotonou). L’objectif de cette sortie médiatique de la Fbp est de faire le point des préparatifs de la sélection nationale du Bénin qui se prépare activement pour le prochain mondial de pétanque au Canada (du 13 au 16 septembre 2018)mais aussi de lever un coin de voile sur l’objectif du Bénin à ce rendez-vous mondial.

Vice-champion du monde en 2016 à Madagascar, le Bénin entend, à défaut d’être champion, rééditer l’exploit en conservant son titre de médaillé d’argent au prochain mondial de pétanque qui aura lieu du 13 au 16 septembre 2018 au Canada. Pour atteindre cet objectif, la Direction technique national (Dtn) s’est très tôt mise au travail à travers une feuille de route rigoureuse qui est en train d’être suivie à la lettre. Dans ce cadre, la sélection béninoise a, depuis le 23 juillet dernier, entamé la deuxième phase de mise au vert avec huit boulistes retenus sur la trentaine présélectionnés. Cette phase prendra fin le 28 juillet prochain. A en croire le Dtn, Guy Tronnou, la deuxième phase sera du 2 au 10 août 2018 alors que, l’ultime mise au vert serait du 25 août au 7 septembre 2018. Tout au long de ces semaines de préparation, la Dtn aura à travailler sur un certain nombre d’aspects notamment les adresses, l’esprit de la compétition, l’apport social, la solidarité, les stratégies pour l’anticipation, les performances et l’efficacité dans la durée. Un programme alléchant qui permettra aux Ecureuils boulistes d’atteindre un seul objectif. «L’objectif est clair. A défaut d’être champion, on doit conserver notre place de vice-champions», a insisté le député Garba Yaya, vice-président de la Fbp. Pour lui, ce défi permettra au Bénin de rester hisser au niveau continental et mondial. Il a, par ailleurs, rassuré quant aux dispositions prises pour que l’équipe nationale ait à temps le visa pour effectuer le voyage dans les meilleures conditions. Pour finir, tout en remerciant le gouvernement béninois par l’entremise du ministère des Sports qui, selon ses dires, a joué sa partition, Garba Yaya a toutefois lancé un appel vibrant aux sponsors pour qu’ils accompagnent véritablement les boulistes béninois en route pour le mondial Desbiens Canada 2018.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Election à la Fbf : Un ministre de talon impose Anjorin aux présidents de club

Anjorin-Moucharafou

L’ingérence du Chef de l’Etat dans la gestion du football béninois ne fait plus l’ombre d’aucun doute. Le président Talon veut désormais contrôler l’équipe dirigeante du sport roidans le cadre de l'élection prochaine du président de la Fédération béninoise du football (Fbf). Patrice Talon est sans doute mû par la volonté d’œuvrer au renouveau du sport roi au  Bénin. Seulement, son ministre s’y prend mal. En effet, dans le cadre de l'élection en août de l'équipe dirigeante de la Fbf, le ministre en question impose aux présidents des clubs, de rejoindre la liste du duo Anjorin - de Chacus. Ce qui n’est pas du goût de la Caf et de la Fifa qui ne tolèrent pas l’immixtion des Etats dans la gestion des fédérations de football. L’autre leçon à tirer de cette ingérence du gouvernement dans l’élection du prochain président de la Fbf, c’estle rejet du député Augustin Ahouanvoebla pourtant très proche du cercle Talon. Cet état de choses est sans doute dû au fait que  de Chacus est le protégé de Houngbédji au détriment de Ahouanvoebla qui n’est plus en odeur de sainteté au sein du Prd. C'est peut-être cela qui aurait pesé dans la balance au profit de Anjorin qui est en duo avec de Chacus, le préféré de Houngbédji sur qui Talon compte pour faire aboutir ses réformes à l’Assemblée nationale.

M.M.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !