TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Echos du Septentrion

Abraham-Akpala-Abishai

DJOUGOU

Trois collèges avec 0% d’admis au Bepc

Le Ceg ''Gbaou'' et les complexes privés ''La Puissance'' et ''Jennifer Nicolas'' sont les trois établissements de la commune de Djougou et du département de la Donga à avoir obtenu 0% comme taux d’admissibilité pour le Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) pour le compte de l’année 2018.
Pendant ce temps, le département de la Donga s’en sort avec un taux de 28,14% et se classe 4ème au plan national avec 1487 sur 5842 candidats admissibles. C’est ce qu’il convient de retenir à l’issue de la proclamation des résultats de cet examen.

•    Dr Malick Séïbou Gomina offre 130 poteaux électriques

130 poteaux électriques, d’un coût global de 29 millions 800 mille Fcfa. C’est le don fait par Dr Malick Séïbou Gomina, le PDG du groupe de presse Fraternité à la commune de Djougou, jeudi dernier. L’objectif est d’aider les populations dans leur élan de développement, parce que l’Etat n’ayant pas les moyens pour mettre de l’électricité partout, a reconnu le donateur, natif de la cité des Kpétoni. Ce don va permettre à la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) de faire des extensions nécessaires dans la commune, structure à laquelle, il a été demandé de faire les diligences nécessaires pour l’installation desdits poteaux électriques.
Le maire Abischaï A. Akpalla de la commune de Djougou présent à la cérémonie de remise du don a, au nom des populations, remercié le donateur, pour qui ce don qui vient à point nommé et qui va contribuer à l’extension du réseau électrique et renforcer l’éclairage public.

KARIMAMA

Première pour le BEPC dans l'Alibori

La commune de Karimama affiche un taux d’admissibilité de 55,83% comme résultats du Brevet d'étude de premier cycle (BEPC). Un taux de réussite qui place la commune en tête de peloton dans le département de l'Alibori. Les centres de CEG 2 Kandi 25,60%, de Toura 23,85%, Comparou 23, 72%, Malanville 18.89%, Gogounou 17.22, Kandi 1 (ceg 1) 15,40%, viennent après la commune de Karimama et la commune de Ségbana tient la lanterne rouge  avec 13,80% de taux de réussite.
Il est à signaler que les années antérieures Karimama occupait la dernière place dans les classements aux différents examens. Les efforts des uns et des autres ont payé.

NIKKI

Remise de sites et réception provisoire d’infrastructures

Les autorités communales de Nikki ont procédé au lendemain de la fête de l’indépendance à la réception provisoire d'un dalot double 300 × 200 au quartier Gah-Maro avant d'aller faire la remise de sites aux entreprises chargées de construire deux modules de trois classes avec bureaux magasins dont l'un à l'EPP Ganchon dans l'arrondissement de Suya et l'autre à Massiagourou  dans l'arrondissement de Biro.

Le périple s’est poursuivi le 3 août avec les travaux d'entretien périodique, d'aménagement de l'axe Sakabansi- Barougouroussi long de 3 kilomètres 300 et un module de trois salles de classes à l'EPP Gnonkourokali qui ont fait objet de réception provisoire. Les  trois infrastructures réceptionnées financées sur fonds FADeC sont  évaluées à environ 73 millions de francs CFA.

Le maire Oumarou Lafia Boubakari et ses adjoints ont également procédé à la remise de sites pour la construction d’un modules de deux salles de classes avec bureaux et magasins au profit des Écoles Maternelles de Déma dans l'arrondissement de Tasso, Fombawi dans l'arrondissement de Ouénou et à l'école maternelle de Gnonkourokali sans oublier la remise de site pour la construction à Gbaoussi 1 de la maternité isolée avec logement incorporé.

Par ces actions, le maire Lafia Oumarou Boubacari et son conseil visent à soulager les peines des populations dans les secteurs de l’éducation et de la santé, qui sont des secteurs vitaux.

BANIKOARA

De nouvelles infrastructures pour les centres Barka

Un module d'une salle de classe, d'une cabine de latrine et une pompe à motricité humaine pour chacun des centres de Arbonga, Simpérou et le quartier Aviation. Telles sont les infrastructures pour lesquelles, Alou Toko N'douro, deuxième adjoint au maire, le directeur des services généraux de la mairie et une délégation des partenaires techniques et financiers dont Helvetas ont procédé ce vendredi à la réception provisoire.

Lesdites infrastructures ont été construites au profit des centres Barka de la commune de Banikoara, elles vont permettre de soulager un tant soit peu les peines des pensionnaires de ces différents centres.

Les travaux ont été réalisés pour les différentes infrastructures conformément aux normes techniques selon les déclarations du contrôleur de Helvetas, sans toutefois occulter quelques observations mineures.

Les bénéficiaires n’ont pas manqué d’exprimer leur joie. Tout en prenant l’engagement d’assurer un bon entretien des différentes infrastructures, ils ont félicité tout le conseil communal.

•    Le maire et ses adjoints ont échangé avec le bureau de l’amicale des retraités de la commune

Les membres du bureau exécutif de l’amicale des retraités de la commune de Banikoara ont échangé hier mardi 7 août 2018 avec l’exécutif de la commune de Banikoara. Les sujets de développement de la commune étaient au menu des échanges qui ont eu lieu à l’hôtel de ville. Les dossiers relatifs au choix d’un site devant abriter de nouveaux locaux pour le palais royal de Banikoara, la prise en charge des indigents par la mairie, la gestion des couloirs de passage d’animaux et la mini laiterie de la commune sont entre autres sujets qui ont été débattus par le maire Tamou Bio Sarako et ses hôtes.
Les hôtes de l’exécutif de la commune de Banikoara, ont souhaité que la mairie fasse ce qui est de son pouvoir afin de trouver des solutions aux différences préoccupations qui sont des questions de développement avec impact direct sur le bien-être des populations.
Le maire et ses adjoints ont promis rendre compte des préoccupations de l’Amicale des retraités de Banikoara au conseil communal pour la prise des décisions appropriées pour le bonheur de tous.

PARAKOU

Prestation de serment d’un notaire et d’un huissier de justice

Un notaire et un huissier de justice ont prêté serment le lundi 6 août 2018 à la cour d’appel de Parakou. Il s’agit de Me Bassabi qui a prêté serment au poste de notaire tandis que le maître Martial Arnaud Biaou d’huissier de justice.
Me Bassabi, est nouvellement nommé notaire près du tribunal de Natitingou et Me Martial Arnaud Biaou nommé huissier avec charge dans le quartier Wansirou. À ce titre il peut instrumenter dans tout le septentrion.
Les cérémonies de prestation se sont déroulées en présence du président de la cour d’appel de Parakou Edouard Ignance Gangny, du procureur général près la cour d’appel de Parakou, Alexis Métahou, du représentant de madame la Présidente de la Chambre Nationale des Huissiers, du président de la Chambre Nationale des Notaires, de représentant de la police républicaine, du représentant du garde des sceaux, des magistrats et des parents et amis.

Réalisation : Albérique HOUNDJO (Br/Borgou-Alibori)

Dernière modification lejeudi, 09 août 2018 05:33
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !