TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La Loupe : Le quitus fiscal en question

la-loupe

Pour empêcher, ou disent-ils, assainir les mœurs, le régime actuel, par le truchement d’une loi votée au parlement, impose désormais à tout candidat, pour toutes les élections au Bénin le quitus fiscal. C’est à dire qu’il faut prouver rigoureusement, administrativement, et donc juridiquement qu’on est à jour vis à vis du fisc, que l’on a payé ses impôts, avant d’oser projeter qu’on participe à une quelconque élection.

Être à jour vis à vis du fisc au Bénin. On attend de savoir combien seront-ils les dociles députés du Bloc de la majorité à se conformer à cette fumeuse disposition.

On verra combien seront-ils les partisans du pouvoir à se mettre en règle. On attend de savoir comment rigueur leur sera tenue.

Cette affaire, que l’on fait passer pour une moralisation de la vie publique n’est rien d’autre qu’un machin pour barrer la route aux redoutables adversaires du pouvoir. Elle ressemble à la fameuse caution de deux cent millions et de deux cent cinquante millions.

Ces choses éphémères liées aux élans de conservation du pouvoir, et à l’élimination subtile des challengers de l’opposition, sont connues clairement par le peuple le plus bas.

Et ceux qui pensent que cela n’a aucun impact sur le comportement électoral ne connaissent pas l’histoire politique de leur pays. Surtout depuis mille neuf cent quatre-vingt-dix (1990).

Les béninois tiennent autant aux règles démocratiques qu’aux routes. Ils ont un faible pour celui ou ceux d’entre les compétiteurs politiques qui apparaissent comme les marginalisés et les humiliés. C’est pour cela par exempte que le phénomène de la victimisation au Bénin est devenue une science politique très redoutable.

Espérons que l’esprit de discrimination et de sélection négative prôné en politique depuis plus de deux ans, et qui est camouflé sous le manteau des réformes et de la Rupture perdure, permette à ses fondateurs d’avoir gain de cause éternellement.

Surtout qu’ils ne quittent plus jamais le pouvoir, et que rien de ce qu’ils manigancent ne leur revienne maladroitement au visage.

Dine ABDOU

Dernière modification lemardi, 14 août 2018 05:10
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !