TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La loupe : L’argent comme critère de compétition

la-loupe

On se plaignait de l'utilisation à outrance de l'argent dans les compétitions politiques au Bénin. La Rupture au lieu de corriger ce phénomène, contre toute attente a décidé, non seulement d'en augmenter le volume, mais elle est allée plus loin. Elle le légalise. Les députés de la mouvance présidentielle, les députés de la majorité parlementaire, les députés du Bloc de la Majorité Parlementaire. (BMP).
Par le truchement de ses députés au parlement, le pouvoir du président Talon a introduit et impose progressivement deux cent cinquante millions comme caution aux partis politiques pour participer aux présidentielles, et deux cent millions pour les législatives. Tout cela sans débat parlementaire sérieux.
La démocratie perd de sa valeur au parlement, et l'argent prend la place des idées.
Il ne suffit pas d'être intelligent. Il ne suffit pas d'être populaire. Il ne suffit pas d'être sociable et compétent, ni talentueux. Il suffit juste d'être riche. Peu importe la source de l'argent.
Pour défendre l'infamie, on dit que c'est une caution à payer par un  groupe de gens et non un seul candidat. On ajoute, et c'est l'honorable OrdenAlladatin, que c'est pour que le pays, ait désormais des institutions fortes, et non les hommes forts. Et quand on dit tout ça, on pense bluffer le béninois, qui sait que le militant ne cotise pas au Bénin, que cette culture, il ne la connait pas. Ce n'est pas sa culture. Ceux qui parlent de membres fondateurs font aussi tout autant rire.
Combien d'entre eux, combien d'entre ces députés qui votent de telles bêtises, financent leur propre campagne? Combien sont-ils qui  ont la culture de mobiliser de l'argent pour faire gagner un candidat, autre que eux-mêmes? Combien de fois l'ont-ils déjà fait dans leur existence. Ces  questions sont destinées aux députés du BMP qui bombent le torse pour justifier l'injustifiable.
La vérité n'est pas loin.
Appelons un chat, un chat.
C'est le pouvoir qui dans sa rage et ruse veut contrôler coûte que coûte le prochain parlement. C'est lui qui taille les lois sur la mesure de ses ambitions démesurées. C'est lui qui manœuvre. C'est lui, et ses complices du BMP.
Ceux qui disent que quelque chose fait peur au régime de Talon, sont en train d'avoir raison progressivement. Yayi et Nicéphore Soglo font peur à un régime cruellement impopulaire.
Oui c'est cela!
C'est pourquoi l'hémicycle veut être transformé au temple des bourgeois, juste pour satisfaire les intérêts de l'heure.
Ces pratiques ne sont pas dignes de la Rupture.
Ayons le courage de l'écrire et de le dénoncer haut et fort.

Dine ABDOU

Dernière modification lelundi, 13 août 2018 05:05
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !