TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Législatives 2019 : La mouvance déjà en précampagne

Barnabe-Dassigli

La majorité présidentielle affûte depuis quelques semaines ses armes en prélude aux législatives prochaines. Manifestement, elle ne compte laisser aucun espace sur le terrain. Et tous les moyens sont bons.

Elles n’ont pas attendu la fin de 2018 avant de se lancer dans les tractations liées aux législatives de mars prochain. Les forces politiques ont commencé à investir le terrain depuis quelques semaines. Ces derniers jours n’ont pas été de tout repos pour celles qui comptent défendre les actions de Patrice Talon lors des prochaines joutes électorales. On enregistre en effet d’intenses activités ces dernières heures dans le rang de la majorité présidentielle.  D’abord, c’est cette période qu’a choisi le gouvernement pour déployer dans les autres grandes villes du Bénin, Cotonou ayant déjà été servie, Bénin Taxi. Chaque cérémonie de lancement est une occasion pour réunir certaines couches de la population et célébrer les actions du Chef de l’Etat. Ensuite, il y a le lancement et la remise de sites dans le cadre du projet «Asphaltage ». Cotonou, Porto-Novo, Parakou, Abomey-Calavi ou encore Natitingou ont reçu ces derniers jours la visite des représentants de l’Etat qui n’ont pas manqué de souligner les prouesses du régime de la Rupture. Enfin, le peuple a connu le mouvement des forces politiques. Alors que le gouvernement prône les grands rassemblements, on a noté ces dernières semaines, la création tous azimuts de petits partis politiques. Ainsi, Jacques Ayadji a créé le Mouvement des élites engagées pour l'émancipation du Bénin (MOELE-Bénin) le 28 juillet dernier à Dassa-Zounmè. Le ministre Salimane Karimou a, lui, créé les Forces unies pour un nouveau départ (Fund-Irédé)  le samedi dernier à Sakété. Le Porte-parole du parti Réso-Atao a aussi rejoint dans la foulée le parti que dirige désormais Jacques Ayadji. Des  coordinations  communales de campagne proches de Patrice Talon ont aussi organisé des meetings pour apprécier la position donnée par le Chef de l’Etat sur le référendum le week-end écoulé à Glo (Abomey-Calavi) sous le parrainage de Barnabé Dassigli. Dans le département des Collines, le Directeur des Pharmacies, des médicaments et des explorations diagnostiques (Dpmed), Fernand Gbaguidi et l’ancien Directeur général de la Caisse autonome d’amortissement (Caa) étaient à Bantè. Ils y ont réuni du monde pour Patrice Talon.  Le  regroupement politique, Bénin en route (Ber) a également enregistré de nouvelles adhésions ces dernières heures.  C’est dire qu’au sein de la majorité présidentielle, on est presque déjà en campagne pour les législatives. On remarque une mobilisation réelle et une veillée d’arme dans les états-majors des forces politiques qui prouvent que les forces politiques sont motivées. Si l’on sent de grands bouleversements  chez les Rupturiens, du côté de l’opposition, c’est presque le silence. Le week-end dernier par exemple, seul l’ancien député Grégoire Akofodji a pu installer une coordination du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Dans l’opposition, on continue peut-être de réfléchir aux stratégies. Et la mouvance semble prendre de l’avance. Mais ces agitations pourront-elles influencer les futures élections? Le lourd passif du gouvernement de la Rupture facilitera-t-il la tâche aux forces de la majorité présidentielle? La bataille s’annonce visiblement difficile. Le jeu sera peut-être compliqué même face aux signes révélant la déception du peuple. Pour le moment, les mobilisations doivent se poursuivre.

Mike MAHOUNA 

Dernière modification lemercredi, 08 août 2018 05:24
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !