TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Message du Chef de l’Etat à la Nation ce jour : Talon range le référendum

Patrice-Talon

Ce jour mardi 31 juillet 2018, veille de la célébration de l’accession du Bénin à la souveraineté nationale et internationale, le Chef de l’Etat va s’adresser à la Nation. Des sujets qui seront évoqués figure en bonne place, son adhésion ou non à la tenue d’un référendum en vue de l’amendement de la Constitution du 11 décembre 1990. Patrice Talon va-t-il convoquer le corps électoral ?

De sources proches du Palais de la Marina, le Chef de l’Etat a fini par trancher la question. Patrice Talon ne convoquera pas le corps électoral dans le cadre d’un référendum. Ce sera probablement la principale information du message du Chef de l’Etat à la Nation ce jour. Deux principales raisons sous-tendent cette décision du président de la république. La première est liée aux réformes en cours. Le Chef de l’Etat est conscient des conséquences desdites réformes sur l’amenuisement du pouvoir d’achat des populations, le panier de la ménagère de plus en vide. Se lancer en ce moment précis dans une entreprise aussi périlleuse peut s’avérer suicidaire. Le ‘’Oui’’ n’a aucune chance de gagner. Certes, il y a des réformes pertinentes. Mais les populations n’en percevront l’importance qu’à la fin.  A l’étape actuelle, elles ne mesurent pas encore la portée des réformes qui sont source de souffrances diverses. Un référendum dans ce cas pourrait se transformer en un vote sanction. Et Talon le sait.

L’autre raison pour laquelle Patrice Talon n’est pas favorable au référendum c’est qu’il veut éviter le piège des députés Bmp. La pression, les appels de pieds des députés Bmp depuis le vote du 05 juillet dernier, n’ont en réalité qu’un objectif. Faire du référendum le moyen  pour constituer une cagnotte de guerre dans le cadres des Législatives de 2019. Ça aussi, Patrice Talon le sait.  Il n’a pas oublié qu’en 2017 lors de la campagne de sensibilisation sur le projet de révision de la Constitution, des députés se réclamant de la majorité présidentielle ont travaillé contre la réussite du projet dans leurs fiefs respectifs. Le Chef de l’Etat a tiré les leçons. Il n’est pas question qu’il se fasse avoir une deuxième fois.

Ainsi Patrice Talon donnera raison à Matin Libre qui depuis, le vote du 05 juillet n’a cessé d’attirer l’attention du Chef de l’Etat sur le marché de dupe des Députés Bmp et sur la nécessité de ne pas davantage saigner les caisses de l’Etat dans l’organisation d’un référendum à l’issue incertaine.

Worou Boro

Dernière modification lejeudi, 02 août 2018 08:03
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !