TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La loupe : Le mandat de Patrice Talon est terminé

Patrice  Talon

Depuis le jeudi dernier, le Bénin est entré dans une phase de turbulence politique inexorable. Patrice Talon et les députés du Bloc de la majorité présidentielle sont tombés dans l'eau chaude. Ils sont tombés dans leur propre piège. Maintenant, eux et la vieille garde politique, dont Bruno Amoussou est le maître à jouer, s'activent à passer à la vitesse supérieure, pour sauver la face. Il faut préparer psychologiquement les électeurs au référendum. Non au vote du oui.
Le week-end écoulé, si on observe bien les invités des émissions télévisées et radiodiffusées, on n'a pas besoin d'être un génie, pour se rendre compte, que la campagne a commencé, et que la mouvance présidentielle et son chef déroulentun plan bien ficelé. Ce plan B, c'est à dire le référendum avait été prévu, parce que la célérité avec laquelle dès le lendemain tous les mouvanciers, de haut en bas sont montés spontanément au créneau, il ya lieu de penser avec certains, si l'affaire n'a pas été plombée dès le début.
Tout le pays se met progressivement en campagne. Apres le référendum, si c'est validé par le peuple, on passera aux législatives, et ensuite aux élections municipales, communales, et locales. Vers 2021, on entrera en précampagne, et juste après en campagne.
Notre pays est donc en campagne maintenant.
Talon est-il ainsi différent de Yayi?
Je n'ai pas fini de trouver la réponse à la question.
Pris dans un tourbillon de défi politique, le pouvoir qui avait juré se positionner comme une nouveauté, une extraordinaire rupture d'avec le passé et les pratiques rétrogrades superficielles, est tombé dans les mêmes panneaux. Ses laudateurs parlent de subtilité inattendue des réalités politiques. Moi je parle de compromission politicienne que l'on pouvait éviter dignement s'il n'y avait pas de non-dits nombreux et très volumineux.
Je parle de non-dits qui n'ont rien à voir avec tout ce qui a été promis au peuple en 2016.
Tout se fait un peu comme Boni Yayi. En tout cas sur le plan politique. Précipitation, navigation à vue, et ici, à la différence du régime du Changement et de la Refondation beaucoup de suffisances, et d'omniscience.
Pourvu que les éternels échecs politiques donnent des leçons pour un lendemain meilleur

Dine Abdou

Dernière modification lemercredi, 11 juillet 2018 06:16
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !