Matin Libre
TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

La Loupe : Le pays est tendu

la-loupe

Je ne veux jeter du tort à personne. Ni au gouvernement. Ni aux opposants. Ni à la société civile. Mais qu’on veuille ou non le pays va mal. Et maintenant il va pire. Augmentation des frais de péage et pesage. Interdiction de la vente de l’essence frelatée. Interdiction de vente et d’utilisation de sachets. Cerise sur le gâteau, le débat sur la révision de la constitution revient. Les anti-révisionnistes montent au créneau. La tension monte d’un cran. Les candidats aux examens du CEP se plaignent et laissent croire que les résultats seront catastrophiques. Leurs parents qui ne vendent plus au marché et qui n’ont plus jamais vu leurs salaires augmenter malgré la conjoncture sont anxieux.
Les frais de transport ont grimpé. Le prix de l’essence à la pompe aussi semble avoir connu une légère hausse. Le préfet Toboula Modeste ratisse large toujours au sujet du déguerpissement.
Les rumeurs s’enflent de plus en plus et font état de ce que les opposants, surtout ceux de la minorité parlementaire, subissent des pressions de toutes natures, afin de céder leur procuration dans le compte du vote imminent sur les amendements constitutionnels.
On a l’impression que le peuple est opprimé, qu’il est frappé jusqu’au sang et on lui défend rageusement de couler des larmes. C’est cela que l’on appelle sur les réseaux sociaux ruse et rage.
A la Cour constitutionnelle, la jurisprudence est en acrobatie. Ils appellent ça entre juristes revirements jurisprudentiels, entre juristes politiciens pour être plus explicite. Tout ce qui était classé par la précédente a été ressuscité. Et déchiré.
Les béninois sans aller en profondeur, sans aller vérifier, sans demander, trouvent et s’offusquent de ce que Joseph Djogbénou en tant que professeur, et haut juriste est tombé bas, puis cesse d’être une référence.
Que Djogbénou ait raison ou pas, l’opinion retient que non seulement il a tort, mais qu’il triche et piétine la démocratie, qu’il aide son ami et client le chef de d’Etat, à bafouer et mépriser les textes.
Toutes ces rumeurs de tripatouillage, de volonté de se maintenir au pouvoir peuvent être erronées.
Mais pour le béninois lambda, tout ça est vrai.
Celui qui ne communique pas, ne travaille pas.
C’est universel.
Non seulement que le pays est tendu, mais le zèle et la précipitation se remarquent au jour le jour.
Il vaut mieux changer de mode de gestion,  car après un pays tendu, la suite je ne le dirai pas.....

Dine ABDOU

Dernière modification levendredi, 06 juillet 2018 06:30
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !