TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Centrifugeuse au PDCI-RDA : Bédié en bon chef baoulé

Bedie

Les cadres  du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui ont bravé la directive du parti de ne pas s’associer à la création au forceps du parti unifié RHDP ont été exclus sans tam-tam. En procédant à l’exclusion des cadres ayant assisté à l’assemblée générale constitutive du parti unifié, le 16 juillet 2018, le Président Henri Konan Bédié  réaffirme ainsi le statut philosophique du chef baoulé qu’il demeure (1) tout en donnant une leçon d’éthique politique aux rebelles du parti (2)

1. Un chef baoulé pur sang

On ne brave pas un chef baoulé impunément. En tout cas, le Président du PDCI-RDA n’a pas tardé à sortir son stylo à bille pour donner sens et valeur à un acte d’honneur.  C’est ainsi qu’il tient à montrer à l’opinion  qu’il est un chef. Surtout que la parole du chef se respecte.  Lorsque le roi est bafoué dans  sa majesté, il cesse d’être un roi. Dans cette Afrique où la tradition est pesante, il n’est pas possible d’appréhender les phénomènes politiques sans les circonscrire aux codes sociologiques.   La parole de Bédié a été bafouée. Elle n’a pas été respectée. Quand l’outrage  vient  de « ministres » de la cour, ce n’est pas seulement une rébellion, on dit que «  le roi se dénude ». Quand le pagne du roi commence à tomber, il le réajuste rapidement. C’est un attribut essentiel du pouvoir . Le chef baoulé ne pouvait  qu’agir ainsi pour donner de l’autorité à son office.

2. Précis d’éthique politique

Peut-on appartenir à la  fois à deux partis politiques  dans le même pays ? De deux choses l’une. Un cadre se respecte en respectant les directives de son parti. Que peut-on espérer  de ceux qui bravent la direction de leur parti pour aller clandestinement se constituer avec d’autres pour fonder un parti ?
Les mêmes causes produisent les mêmes effets dans les mêmes conditions. La sanction d’exclusion est une pédagogie.  On ne saurait laisser  prospérer ces comportements de cadres africains sans principes. Obnubilés par les avantages précaires, ils renoncent à eux mêmes et sont prêts à se prêter à des jeux qui les rendent vulnérables. Ce qui est fort, c’est moins l’homme que le parti. Un parti , c’est d’abord des valeurs . On est fort que lorsqu’on est dans un ensemble fort.  Un homme fort sans un ensemble fort est vulnérable. C’est l’enseignement essentiel de l’exclusion des cadres rebelles du PDCI-RDA.

Dans une ironie dont il a seul le secret, Narcisse Ndri Kouadio, le porte-parole du Président du PDCI-RDA  estime que «  l'exclusion des ministres (du secrétariat exécutif du parti)  leur permettra de mieux servir l'intérêt général des Ivoiriens. La messe est dite. Une nouvelle page s’écrit au sein du parti de Félix Houphouët Boigny.

Herbert de Saint Tauyé HOUNGNIBO

Dernière modification lemardi, 24 juillet 2018 05:57
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !