TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

Banniere web 728x90px-01

Tentative d’assassinat du Président du Zimbabwe : Un coup de force manqué

Emmerson-Mnangagwa

Le président  en exercice du Zimbabwe, M. Emmerson Mnangagwa a échappé de justesse à un attentat à la bombe le samedi 23 juin 2018 à    Bulawayo, la deuxième ville du pays, située à 369 km au sud-ouest  de Harare.  Si l’origine  de  l’explosion n’est pas encore déterminée, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un acte d’origine criminelle qui vise à régler  un problème politique (1) par une méthode terroriste pour satisfaire les conservateurs (2)de la Zanu-PF , fidèles au patriarche déchu, Robert Mugabé

1. Un acte d’origine criminelle

L’explosion  visualisée  à partir d’une vidéo  qui a fait le tour des réseaux sociaux, laisse   libre cours à des interrogations diverses et variées. Pour l’essentiel, on retient que  l’attentat manqué contre le Président Emmerson Mnangagwa  a fait quinze blessés. A  un mois des prochaines élections générales, on peut bien comprendre l’origine de cet acte inacceptable  prémédité pour éliminer le Président candidat qui a été évacué mais qui serait en de bonne santé. . L’acte vise à éliminer l’équipe de campagne  du président sortant. C’est un acte regrettable qui ne saurait laisser indifférent aucun démocrate. D’ailleurs, le leader de l’opposition du Mouvement pour un Changement Démocratique a écrit sur Twitter  que la « Violence n’a pas sa place dans la vie politique » de son pays.

Qu’on ne s’y trompe guère, il s’agit d’un acte conçu avec des complicités au sein des services en charge de la sécurité du Président de la République.  Du moins, la défaillance du service de sécurité est en cause.  Ce recours à la bombe est souvent l’acte de gens désespérés mais obnubilés par le pouvoir comme on a vu en Guinée, en Egypte, ou en Tchétchénie.
Les auteurs de tels actes ne sont pas loin des terroristes. Cette situation ne saurait élucider les rancœurs au sein du parti au pouvoir. En effet, la démission forcée du président Robert Mugabe, reste comme une plaie béate qu’il faudra du temps pour cautériser.   Le contexte de l’ascension de Emmerson Mnangagwa est marqué par la crise de confiance entre l’armée et Robert Mugabé , et l’intrusion intempestive de son épouse Grace qui n’a plus la grâce du Parti au pouvoir.
Le Président Emmerson Mnangagwa a dit être habitué à ces genres de méthodes.  On peut chercher à en savoir plus lorsqu’on sait qu’il a été  ministre de la Sécurité de Robert Mugabe au début des années 1980 avec  sur sa conscience la guéguerre meurtrière entre Robert Mugabé et Joshua Nkomo qui a fait selon les archives nationales du Zinbabwe plus de 20 mille morts.  Il a sans doute une idée de ce  dont il  parle en pointant du doigt une méthode terroriste des conservateurs de la Zanu-PF

2. Une  méthode terroriste des conservateurs.

L’attentat manqué  de Bulawayo est une réponse des conservateurs fidèles au Président Robert Mugabé.  Les « guerriers » de l’indépendance ont des héritiers. On ne devrait pas s’en étonner. Car le Président Robert Mugabé a  dirigé le Zimbabwe d’une main de fer depuis son indépendance en 1980. Les nouvelles orientations prises par le nouveau chef d’Etat  sont de nature à perturber des habitudes et des  comportements endurcis. On peut comprendre la colère des uns et les grognes des autres. Ce n’est pas suffisant pour attenter à la vie de milliers de genres. Cette méthode terroriste vient perturber la campagne présidentielle. C’est un signe malheureux qui pourrait laisser croire que le terrain du Zimbabwe est favorable à des actes terroristes. C’est une image qu’il faudra corriger. Des poseurs de bombe ! Cela n’a rien de rassurant pour les touristes et les investisseurs étrangers.

Les problèmes politiques se règlent par la politique. Les méthodes terroristes sont des méthodes de ceux qui n’ont aucun respect pour la vie. La classe politique du Zinbabwe a besoin d’un sursaut pour corriger cette image.

Herbert de Saint Tauyé HOUNGNIBO
Droit International, Institutions Diplomatiques et Consulaires.

Dernière modification lemardi, 26 juin 2018 05:29
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !