TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bandeau-TocToc 1

A+ A A-

Sport

Fédération béninoise d’escrime : Jacques Okoumassoun plébiscité

Jacques-Okoumassoun

Jacques Okoumassoun a été reconduit à la tête de la Fédération béninoise d’escrime (Fbe) pour un nouveau mandat de quatre ans. C’était hier, jeudi 02 février 2017, à l’Auditorium Marius Francisco du Comité national olympique et sportif du Bénin (Cnosb) au terme de l’Assemblée générale élective de la Fbe. Il place déjà son mandat sous le signe de l’amitié et de l’innovation.

«On ne change pas une équipe qui gagne», dit-on. Jacques Okoumassou  a été plébiscité à la tête de la Fbe pour un nouveau mandat de quatre ans. Quatre prochaines années au cours desquelles Jacques Okoumassoun et son bureau devront relever de nombreux défis pour la promotion de l’escrime béninois.Mais avant son élection, le président élu a dressé un bilan élogieux des quatre dernières années avec la présence de l’escrime béninois aux Jeux olympiques de Rio 2016 et le titre de vice-champion d’Afrique au sabre avec l’escrimeur Yemi Apithy. A l’en croire, en quatre ans, la Fbe est parvenue à s’affirmer sur le plan national et international comme une structure sérieuse pouvant faire de grandes choses. Pour le président élu, les défis restent les mêmes. «Nous devons nous qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Et cela passe par la participation aux grandes compétitions, la formation des athlètes, la formation des maîtres d’art, et les moyens (…)», a-t-il fait savoir. Son nouveau mandat, il le place sous le signe de l’amitié. «L’escrime, c’est une famille. (…) C’est la convivialité, alors, c’est placé sous le signe de l’amitié», a conclu Jacques Okoumassoun. Rappelons que l’Ag élective a été coordonnée par les représentants du Ministère des sports en la personne de Philippe Hessou et celui du Cnosb, Fernando Hessou. Ils n’ont pas manqué de prodiguer de sages conseils au bureau élu afin que l’escrime béninois écrive de fort belle manière ses pages dans l’histoire du sport béninois.

Lire le nouveau bureau élu

Président : Jacques T. Okoumassoun
1er vice-président : Franklin Dassoundo
2er vice-président :Zomahoun Pamphile
3er vice-président : Mike CokouAzilinon
Secrétaire général :Tchiakpè Edouard
Secrétaire général adjoint : Jacob Atchadé
Trésorier général : Hyppolite S. Attimbossou
Trésorier général adjoint :TchaffaFali
Responsable à l’organisation : William Chrysostome
Responsable adjoint à l’organisation : François Atchimavo
Secrétaire nationale chargée de la promotion de l’escrime féminin : Huguette Houndelo

Membres :
Franck Dansou
Tchalla David
Commissaires aux comptes :
Jean Claude Fagnihoun
Hubert Houngnibo
Responsable à l’organisation

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

2e journée du tournoi Csp Gbéto : Gbégamey et Laura Vicuna victorieux

basketball

Démarrée samedi 21 janvier 2017 sur le terrain de sport du Complexe scolaire protestant de Gbéto, la 16e édition du tournoi «Csp Gbéto» était, le week-end écoulé, à sa deuxième journée. Deux rencontres étaient au programme. En première heure, les jeunes garçons du Ceg Gbégamey ont battu leurs homologues du Complexe scolaire Père Aupiais (26-15). Quant à la deuxième rencontre, elle a opposé l’équipe de Laura Vicuna à celle du Complexe scolaire catholique Père Planque. Au terme d’une affiche à sens unique, ce sont les jeunes garçons du Complexe scolaire Laura Vicuna qui ont laminé leurs vis-à-vis (51-14). Pour Alassane Zimé, promoteur dudit tournoi, l’objectif visé est de développer le basket-ball en milieu scolaire, développer le brassage interscolaire, et offrir un cadre de divertissement sain aux jeunes collégiens et lycéens. Pour rappel, 12 équipes venues des différents établissements publics et privés de Cotonou prennent part à ce 16e acte du tournoi de basket-ball «Csp Gbéto». Notons que trois matches sont prévus pour la troisième journée, le week-end prochain.

Résultats hommes des Coupes du CspGbéto

Gbégamey         #     Cs Père Aupiais     26-15
Laura Vicuna         #     Csc Père Planque     51-14

Programme du samedi 4 février 2017

Garçons : Ceg Ste Rita # Ceg Gbégamey
Filles: Montaigne     # Notre Dame des Apôtres
Garçons : Montaigne     #  Lycée de kpondéhou

A.F.S.

En savoir plus...

Tournoi «24h de volley-ball» : Les meilleurs acteurs distingués, Batcho innove

24h-de-volley-ball

Le Bureau exécutif de la Ligue Atlantique-Littoral volley-ball a organisé le week-end écoulé, le tournoi dénommé «24h de volley-ball» à l'Unafrica de Cotonou. Au terme de la compétition qui a réuni une douzaine d’équipes, les trios‘’Challenge’’ chez les dames et‘’Entente 2’’ chez les hommes ont été sacrés meilleurs.

Elles étaient dix équipes masculines et quatre féminines dont deux venues de Lomé, à prendre part à cette innovation de la Ligue Atlantique-Littoral de volley-ball, dirigée par Yves Batcho. Une compétition linéaire non-stop de «trois contre trois» qui a tenu en haleine pendant deux jours (28 au 29 janvier 2017), les différentes équipes composées des joueurs et des joueuses de différents clubs, de différentes Ligues, des anciens joueurs ou tout pratiquant de volley-ball. En finale, l’équipe de Challenge au niveau des dames et Entente 2 chez les hommes ont respectivement écarté de leur chemin,  Colombe de Cotonou par un score de 2 sets à 1 (25-16 ; 18-25 et 12-15) et Entente 1 par 2 sets à 0 (25-19 et 25-23).

«La nuit du volleyeur» pour boucler l’événement…

«Après l’effort, le réconfort», dit-on. Ainsi, en marge de la compétition, le bureau dirigé par Yves Batcho a organisé une soirée récréative «La nuit du volleyeur», au cours de laquelle, les meilleurs athlètes et dirigeants ont été distingués pour les efforts fournis en 2016 dans le sens du développement du volley-ball au Bénin et dans l’espace Atlantique-Littoral en particulier. Au total, 10 prix ont été décernés aux méritants. «L’objectif a été largement atteint», dira Yves Batcho, président de la Ligue Atlantique-Littoral de volley-ball.

Les récipiendaires

Hommes
Meilleur attaquant : Fayçal Tamou (UAC VBC)
Meilleur passeur : Hadi Moukaïla (As Finances VBC)
Meilleur bloqueur : Hamid Baparapé (As Finances VBC)

Dames
Meilleure attaquante : Isabelle Agondjèté (Allada VBC)
Meilleure passeuse : Christiane Agossou (Vesos VBC)
Meilleure bloqueuse :BachirathAdom (UAC VBC)

Autres récompenses
Meilleur entraîneur : Hilaire Kpanou
Meilleur dirigeant : Didier Aplogan (Président de la Fédération béninoise de volley-ball)
Prix d’encouragement : Robert Hélou (Arbitre)

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Rencontre préparatoire sur la relance de l’Eps à l’école : Une note de satisfecit au terme des échanges

conference-EPS

La rencontre préparatoire de la prochaine Conférence des ministres en charge de la jeunesse et du sport (Conféjes) des pays membres de la francophonie a connu son épilogue hier, mardi 31 janvier 2017,au Bénin Royal hôtel de Cotonou avec des résolutions et des recommandations. Durant deux jours, les experts ont jeté les bases de la Conférence internationale sur la relance de l’Education physique et sportive (Eps) dans les différents ordres d’enseignement des Etats membres de l’espace Francophone. Laquelle conférence se tiendra courant juin-août 2017 à Cotonou.

Achevée sur une note de satisfecit, la rencontre préparatoire sur la relance de l’Eps à l’école, selon le Secrétaire général du Ministère des sports, a pour but, non seulement,de présenter le projet de budget, d’élaborer, discuter, et de valider le document technique ainsi que le plan d’action pour la préparation de la conférence des ministres que le Bénin va accueillir courant juin et août 2017.Aux dires du Secrétaire général de la Confejes, Bouramah Ali Harouna, rendre effectif le processus de dynamisation de l’enseignement de l’Eps dans les écoles est un impérieux devoir pour les Etats comme l’ont si bien souligné les experts au cours de la séance. A l’en croire, le Bénin a fait preuve de son caractère démocratique et son sens de responsabilité en acceptant d’accueillir ses frères francophones pour se pencher sur l’éducation de la jeunesse par le biais de l’Eps. «Le Bénin en se positionnant comme leader de cette politique de relance de l’Eps dans les écoles, a pris une avancée certaine en la matière», dira le Directeur de cabinet du Ministère des sports, Ernest Guillaume Sossou, représentant le ministre Homeky. A l’entendre, le programme d’action du gouvernement dans le secteur des sports met en avant la création de 80 classes sportives en vue de détecter les talents dans les écoles et les former dans 12 académies sportives qui seront construites sur l’ensemble du territoire national. «Le Bénin doit motiver les pays frères membres de l’Oif à adopter la future déclaration de Cotonou afin de retrouver l’Eps dans les écoles », a-t-il souligné. Il a par ailleurs, au nom du Ministre Homeky, félicité les experts pour la qualité et la consistance des réflexions et confirmé la disponibilité du gouvernement béninois à mettre en pratique les recommandations issues des travaux.

A.F.S.

En savoir plus...

Tournoi du Nouvel an 2017/«Trophée Ali Yaro» : L'association Alodo sports promeut le football

ali-yaro

Après le tournoi de la rentrée qui a eu lieu en novembre 2016 avec le sacre de l’équipe de Nakura Fc, l’association Alodo sports poursuit sa mission de la promotion du football à la base. En effet, elle entend organiser tous les deux mois, un tournoi au profit des centres de formation : le tournoi du Nouvel an 2017, «Trophée Ali Yaro». Ainsi, du 17 au 29 janvier 2017, le tournoi du Nouvel an 2017 a réuni six centres de formation pour un mini-championnat linéaire qui a offert l'opportunité à chacun des centres de disputer cinq matches. Au terme des différentes rencontres, c'est la formation d’Abi sports qui a été sacrée championne et succède ainsi à Nakura Fc. Avant de décrocher cette couronne, Abi sports a enregistré quatre victoires et un match nul en cinq confrontations. Fort de cette performance, le centre de formation venu d’Akpakpa a soulevé le «Trophée Ali Yaro», trophée, qui porte le nom du parrain dudit tournoi. L’équipe d’Abi sports sera suivie du centre de formation Divinité suprême et du centre Alodo sports, respectivement vice-champion et médaillé de bronze. Aux dires du promoteur Sosthène Sèflimi, il entend pérenniser le tournoi. En mars prochain, un troisième tournoi toujours ouvert aux centres de formation sera organisé. Mais avant,a-t-il ajouté, il sera question dans les tout prochains jours, del’organisation d’une formation sur les «Notions de premiers secours» au profit des encadreurs techniques.

A.F.S.

En savoir plus...

Remise en jeu du titre Wbf : Face to face Ghislain Vodouehessi # Yacoub Kareem

boxe

Ça va encore cogner dur… Des uppercuts vont pleuvoir ainsi que les crochets, sans oublier les esquives. Le Face to face entre le Béninois Ghislain Vodouehessi et le Nigérian Yacoub Kareem promet déjà. Il y aura des étincelles dans le pavillon du Hall des arts de Cotonou, vendredi 10 février 2017, à partir de 20h. La ceinture Wbf sera le seul objectif de ces deux boxeurs qui se sont donnés rendez-vous sur le ring de Cotonou. Pour les organisateurs, les préparatifs vont bon train. Les petits plats sont en train d’être mis dans les grands pour la réussite de ce gala de boxe que l’Association vie meilleure des boxeurs professionnels du Bénin (Avmbpb) a voulu offrir à la population béninoise en ce début d’année. Lors d’une conférence de presse animée, samedi 28 janvier 2017, dans un restaurant de la place à Cotonou, Philibert Sodjinou, président du Comité d’organisation a affirmé que les boxeurs professionnels doivent vivre de leur art. Pour lui, avec l’effort du gouvernement du Nouveau Départ dans le domaine du sport béninois et en particulier dans la boxe béninoise, le Bénin aura dans les mois à venir, assez de médailles. «C’est la boxe qui ramenait beaucoup de médailles au Bénin. Il y a de la valeur dans la boxe. Au Bénin, on avait les rois des K.O», a rappelé Philibert Sodjinou. Au cours de cette soirée, d’autres combats aussi époustouflants sont au programme. Fatiou Fassinou du Bénin sera face à Adrissa Allama du Nigéria. Pendant ce temps, Jean Koffi (Bénin) en super-légers va tenter de mettre à terre  Clottey Kolley du Ghana. Dans un combat néo-professionnel, le Béninois Jérôme Kinhoégbé va défier le Togolais Kodjo Zankou. En somme, une soirée de festival de boxe.


A.F.S.

En savoir plus...

Relance de l’Eps à l’école : Pour faire du sport, un levier éducatif

conference-EPS

En prélude à la Conférence internationale sur la relance de l’éducation physique et sportive (Eps) dans les différents ordres d’enseignement des Etats et gouvernements membres de la Francophonie, il se tient du 30 au 31 janvier 2017, au Bénin Royal Hôtel de Cotonou, une réunion préparatoire afin de définir les bases d’une organisation optimale. Occasion pour les experts invités, de poser les jalons scientifiques des grandes résolutions.

Créée en 1969 par les Etats et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports (Confejes) est une institution intergouvernementale qui œuvre pour la promotion de la jeunesse, du sport, et des loisirs au sein de l’espace francophone. Dans ce cadre, il sera organisé à Cotonou, la Conférence internationale sur la relance de l’Eps à l’école. En prélude à ce rendez-vous, les acteurs ont décidé de se réunir afin de poser les jalons d’une parfaite organisation. Pour Jacques Ki Boureima, Secrétaire général de la Conférence des ministres de l’éducation nationale (Confemen), cette réunion préparatoire est une étape importante dans la synergie d’action et la collaboration entre la Confejes, la Confemen, et la Fédération internationale d’athlétisme associations (I2AF). C’est pourquoi, il a réitéré son engagement à ne ménager aucun effort pour l’atteinte les objectifs visés. A en croire Bouramah Ali Harouna, Secrétaire général de la Confejes, cette session est un cadre de partage, d’innovation pédagogique et a pour but de consolider les acquis de la mise en œuvre de la convention tripartite signée en 2013. «Nous attendons, avec intérêts, les conclusions que le Ministre Homeky porterait à ses pairs lors de la 36e Conférence ministérielle qui va se tenir à Cotonou», a-t-il laissé entendre. «La question de l’Eps à l’école est une priorité pour le gouvernement béninois», dira le ministre des Sports Oswald Homeky. Selon son propos, les espoirs de la jeunesse francophone reposent sur les conclusions qui sortiront de cette assise. A cet effet, il s’engage à faire le plaidoyer auprès de l’ensemble de ses collègues de l’espace francophone afin que les résolutions puissent être concrétisées et intégrées de façon efficiente aux différents plans d’action dans l’ensemble des pays. «Il est temps pour notre espace d’agir plus que de parler », a conclu Oswald Homeky.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Assemblée générale ordinaire de la Fbb : Repartir sur de nouvelles bases pour atteindre les objectifs

boxe

La salle de Conférence N°2 du Ministère des sports a servi de cadre, samedi 28 janvier 2017, à l’Assemblée générale ordinaire de la Fédération béninoise de boxe (Fbb). Une occasion pour la famille du noble art béninois de faire le bilan à mi-parcours et de repartir sur de nouvelles bases pour atteindre les objectifs fixés pour les deux prochaines années.

L’objectif d’une telle assise est de passer au scanner, le travail fait durant la période 2014-2016 afin de poser les diagnostics pour éradiquer les maux qui empêchent l’évolution du noble art, jadis l’une des rares disciplines sportives à honorer les couleurs nationales lors des rendez-vous internationaux.Pour Germain Mehinto, président de la Fbb, la boxe béninoise va mal et n’a plus la connotation qu’on lui connaissait. Selon ses dires, la boxe béninoise n’évolue pas, non seulement à cause du manque de financement du sport béninois et la réticence des sponsors mais aussi, le retard dans la subvention de l’Etat accordée aux Fédérations sportives. Face à ce sombre tableau, le président de la Fbb invite les délégués à sauver la face et à redonner vie au noble art béninois. Quant au représentant du ministre des Sports, Amidou Gibigaye, il a rassuré la Fbb de la disponibilité du gouvernement béninois à travers le ministère de tutelle à accompagner les bonnes initiatives pour un réel nouveau départ de la boxe béninoise. Rappelons que les rapports d’activités et financiers ont eu l’approbation de l’Assemblée avant que Germain Mehinto n’exhorte ses pairs à redoubler d’efforts et d’ardeurs afin de redorer le blason du noble art au Bénin.


A.F.S.

En savoir plus...

Top de la 16e édition du tournoi «Csp Gbéto» : Csp et Csnda annoncent les couleurs

csp-gbeto

Le coup d’envoi de la 16e édition du tournoi de basket-ball «Csp Gbéto» a été donné, samedi 21 janvier 2017, sur le terrain de sport du Complexe scolaire protestant de Gbéto. Deux rencontres ont été disputées. Les équipes du Csp chez les hommes et du Csnda au niveau des dames ont annoncé les couleurs en battant leurs adversaires respectifs.  

12 équipes venues des différents établissements publics et privés de Cotonou ont répondu à ce 16e acte du tournoi de basket-ball «Csp Gbéto». Si la rencontre Montaigne # Kpondéhou a été reportée au 4 février 2017 à cause de la non autorisation de l’Ambassade de France (équipe de Montaigne), deux affiches ont pu livrer leur verdict. En première heure, les jeunes filles du Cours secondaire notre dame des apôtres (Csnda) ont disposé du Complexe scolaire La Citée 33-10 (07-01 ; 06-05 ; 08-01 ; 12-03). «Je suis satisfait des jeunes filles pour le résultat obtenu. Le travail va continuer pour la suite», dira Steve Falola, entraîneur du Csnda. En dépit du mauvais résultat obtenu par sa formation, Aziz Adoumbou, entraîneur du Cs La Citée, affirme avoir retrouvé ce qu’il cherchait chez les jeunes filles. Cependant, il a promis de corriger les lacunes observées au cours de la rencontre afin de revenir plus fort pour les prochaines confrontations. De leur côté, les garçons du Csp ont battu leurs homologues de Sainte Rita (47-22). Pour Alassane Zimé, promoteur dudit tournoi, l’objectif visé est de développer le basket-ball en milieu scolaire, développer le brassage interscolaire, et d’offrir un cadre de divertissement sain aux jeunes collégiens et lycéens.

A.F.S.

En savoir plus...

Stage de professionnalisation en judo : Un troisième judoka béninois bientôt en Hongrie

judo

Un troisième judoka béninois sera bientôt en Hongrie pour une durée d’un an, pour un stage de perfectionnement. C’est la principale information qui émane de la Fédération béninoise de judo (Fbj). Il s’agit de l’athlète Auguste Daga (photo), un talent qui a déjà laissé des traces lors des tournois sous-régionaux.

Après Celtus Dossou-Yovo et Hyacienth Mivogbo qui étaient  admis au un stage de formation d’une année au Centre international de formation des athlètes pour la compétition de haut niveau en Hongrie, c’est le tour de Auguste Daga d’aller se perfectionner dans le même centre. De source digne de la Fbj, cette formation est partiellement prise en charge par la Fédération internationale de judo  (Fij). Les frais de séjour en Hongrie sont à la charge de la Fij, par contre, les frais de déplacement du judoka sont pris en charge par le président de la Fbj, Anicet Glitho. Ce stage d’un an en Hongrie est une aubaine pour le judoka béninois. Cela lui permettra d’entamer la saison 2016-2017. Ledit stage de formation est devenu une réalité grâce aux capacités managériales  de l’équipe actuelle de la Fbj conduite par son président Anicet Glitho.

A.F.S.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !