TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

oukoikan-banniere-matin-libre

A+ A A-

Sport

Match amical Bénin – Tanzanie 1-1 : Juste 45 minutes et c’est tout !

benin-tanzanie

Les Ecureuils du Bénin ont été contraints au partage des points lors du match amical et international face à la Tanzanie (1-1). C’était hier, dimanche 12 novembre 2017, au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou. Une rencontre qui aura permis de se rendre à l’évidence qu’il reste beaucoup à parfaire au sein de l’équipe béninoise.

Bénin-Tanzanie 1-1 !!! C’est ce qu’on peut retenir de l’essentiel de la rencontre amicale livrée entre le Bénin et la Tanzanie. Une rencontre test qui a permis à Oumar Tchomogo de jauger une fois encore le niveau de son équipe et de procéder à quelques réglages. D’autant plus que, lors de la première partie, l’équipe a tenu bon avec un jeu plaisant, fait de passes et de redoublements. Steve Mounié, seul en pointe et soutenu par David Djigla, Jodel Dossou et Stéphane Sessegnon ont tenté plusieurs actions offensives. D’ailleurs, l’une a été payante, puisqu’à la 30ème minute de jeu, le Bénin a obtenu un pénalty (discutable, ndr) et concrétisé par le capitaine Stéphane Sessegnon (1-0 ; 30e). Une première mi-temps maitrisée par Abdul Khaled Adénon et ses partenaires qui ont émerveillé le public qui a effectué le déplacement du stade.

Une seconde période pâle…

De retour des vestiaires, le Bénin a plutôt baissé en régime. La Tanzanie, sentant la faille, a mis la pression pour rétablir la parité (1-1, 51e). Ceci, à la suite d’un cafouillage dans la surface de réparation béninoise profitant à Maguri Elias Mrugau. En effet, contrairement à la première période, le jeu béninois a été décousu voire insipide. Un milieu de terrain dans le vent. Une attaque qui se peinait à se rapprocher dans la zone de vérité de la Tanzanie. Une défense non rassurante. Bref, une seconde période pâle qui remet sur le tapis, le coaching de Tchomogo. N’eut été les entrées de Charbel Gomez et de Marcellin Koukpo, la copie de la seconde période a été catastrophique. Ainsi, après le succès face au Gabon (0-1) et le nul ramené du Congo Brazzaville (1-1), le Bénin enchaine un deuxième nul de suite face à la Tanzanie (1-1). Il importe donc qu’Oumar Tchomogo tire les grands renseignements de ces matches amicaux pour mieux affûter ses armes avant le déplacement de mars 2018 à Lomé pour croiser le Togo. Une rencontre qui entrera dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires de la Can Cameroun 2019. 

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Championnat pluridisciplinaire des forces de défense : Une caravane pour lancer les hostilités

caravane-forces-armees

Après la conférence de presse tenue, mercredi 08 novembre 2017, au ministère du Tourisme, de la culture et des sports en présence du ministre Oswald Homeky et du Chef d'État-major général, Laurent Amoussou, une grande caravane a été organisée, dans la matinée d’hier, jeudi 09 novembre 2017pour relancer les hostilités du Sport militaire au Bénin. Les différentes forces engagées dans cette compétition ont organisé une caravane à travers la ville de Cotonou pour annoncer la bonne nouvelle. Celle du démarrage du championnat pluridisciplinaire des forces de défense et de sécurité. Cinq disciplines sont, à cet effet, retenues pour le spectacle. Il s’agit du football, du volley-ball, du ballon militaire, de la pétanque et de l’athlétisme avec septforces de défense et de Sécurité que sont la Police nationale, la Gendarmerie nationale, la Douane, l'Armée de terre, l'Armée de l'air, Eaux, Forêts et Chasse et des forces navales. Messe des Officier - Cnhu - Collège Catholique Père Aupiais - Carrefour Église Bon Pasteur - Carrefour Moquée Cadjèhoun - Étoile Rouge - Ministère des sports - Hall des arts - Pharmacie Camp Guézo - Messe des Officiers a été l’itinéraire de la caravane qui a été dirigée par le Colonel Tetede, président du Comité d'organisation.Rappelons que l'ouverture des championnats a lieu ce vendredi 10 novembre 2017 précisément à 09 heures au Stade Mathieu Kérékou de Cotonou par le premier match du ballon militaire entre l'Armée de terre et la Gendarmerie nationale, ceci après la cérémonie officielle d'ouverture.


M.M.

En savoir plus...

Stage international des entraîneurs niveau II : Le Bénin, capitale du badminton francophone africain

badminton

Dans le cadre de renforcement des capacités des entraîneurs  des pays francophones  d'Afrique,  la Fédération internationale de badminton a accordé un stage International  niveau  II pour les entraîneurs de cinq pays francophones d'Afrique à  savoir : l'Algérie,  le Cameroun,  la Côte-d’Ivoire,  le Togo  et le Bénin  pays hôte de l'événement. Ledit stage a démarré  depuis mercredi 08 novembre 2017 et prendra fin  jeudi 16 novembre 2017. Ce stage international  a été placé  sous la direction de l'expert international  BwfAnniraoDajee et les stagiaires, au nombre de sept,suivent religieusement les enseignements donnés par l’expert. Rappelons que ces activités  se déroulent en prélude à  la semaine d'entraînement jeune francophone des moins de 15 ans  initiée par l'Association  francophone de Badminton (Afb). Une compétition  qui aura lieu du 15 au 17 novembre 2017 au Palais des sports du stade Mathieu Kérékou de Cotonou sous la houlette  de l'expert français  Olivier Bime.  Par ailleurs, ces différentes activités  prendront fin par une compétition internationale francophone  des jeunes des moins de 15 ans. Pour l'heure, la Fédération  béninoise de Badminton à  travers son comité exécutif est à  pied d'œuvre pour la réussite desdites activités.

M.M.

En savoir plus...

Eric Tossavi transféré à l’As Douane du Niger : ‘’Je suis là pour aider le club à atteindre les objectifs’’

Eric-Tossavi

Transféré il y a de cela quelques semaines à l’As Douane du Niger pour un contrat de deux ans, EricTossavi, ancien sociétaire de l’équipe d’Avrankou Omnisport (Bénin) s’est prêté à nos questions. Dans cet entretien qu’il nous a accordé depuis Niamey (Niger), il se dit heureux de l’aboutissement de son transfert avant d’affirmer qu’il n’a pas peur de la concurrence. Il promet satisfaire les attentes de son nouveau club. Lisez-plutôt !!!   

Tu quittes le championnat béninois pour celui du Niger. Comment on se sent quand on réalise ce genre de transfert ?

Je suis désormais sociétaire de l'As Douane du Niger depuis quelques temps. Pour un footballeur, cela fait toujours du bien quand on est sollicité ailleurs pour un nouveau challenge.

Comment se sont déroulées les négociations ?

L'As Douane étant dans la dynamique de jouer à nouveau les premiers rôles dans le championnat du Niger, a décidé de renforcer un peu les domaines où il y a eu des départs. C'est ainsi que le président m'a contacté parce qu'il aimait mon profil. Tout a été négocié par Willy Choco( agent de joueur, ndlr).

Désormais, tu évolues au Niger avec un club qui joue les premiers rôles. Un défi à relever pour toi ?

C’est un défi à relever. Parce que, l'équipe compte beaucoup sur moi. D'ailleurs, mon arrivée était très attendue pour combler le départ de mon compatriote Apollinaire Danvidé qui a quitté le club. Je suis là pour aider le club à atteindre les objectifs.

Quels sont tes objectifs personnels surtout que tu es une nouvelle recrue ?

Il faut d’abord dire que ce n’est souvent pas facile compte tenu de certains paramètres tels que le changement de climat, l'environnement et surtout les coéquipiers. Mais quand on sait pourquoi on est là, on doit s'adapter et rester professionnel. Pour moi, c'est d'abord de bien m'acclimater et bien intégrer le groupe. Ce qui se passe bien pour le moment et ensuite, être très performant tout au long de la saison.

Alors, comment a été l'accueil ?

Un accueil vraiment chaleureux. J'ai ressenti que j'étais vraiment très attendu dans l'équipe. Et là déjà, tous les coéquipiers m'admirent bien.

As-tu peur de la concurrence ?

Pas du tout ! Au contraire, c'est une source de motivation pour moi. Savoir qu'on n’est pas le seul à son poste permet de continuer à toujours travailler davantage.

Deux Béninois ont déjà évolué dans ce club. As-tu échangé avec eux pour d'éventuels conseils?

J'ai beaucoup discuté avec Apollinaire et il m'a bien parlé du club. Quant à Nicolas, je l'ai eu sur place. On a beaucoup échangé aussi.

Le niveau du championnat au Niger, comparé à celui du Bénin, qu'en dites-vous ?

Déjà, il faut dire que le championnat nigérien est régulier. Le football nigérien est très athlétique, engagé et technique. Et pour les deux matches du tournoi de mise en jambe que j'ai faits avec l'équipe, j'ai pu constater un peu la différence. Un peu plus posé, très rigoureux et les arbitres laissent beaucoup jouer.

Pensez-vous toujours à l'équipe nationale du Bénin?

Bien sûr. Puisque, je suis béninois et si je dois servir mon pays, je le ferai dès qu’on me fera appel. C'est un devoir pour moi.

Votre mot pour clore cet entretien…

Je souhaiterais vous remercier pour m'avoir accordé cet entretien. Quand on a une famille, il faut se battre pour en prendre soin. Et quand des opportunités se présentent à nous, on doit sauter là-dessus. C'est une nouvelle destination pour moi. Je ferai tout pour satisfaire les attentes de mon équipe. Je fais au passage, un coucou à ma famille et à tous ceux qui comptent sur moi. Enfin, je veux demander aux footballeurs béninois de ne pas négliger les championnats des pays d'à-côté.

Interview réalisée par : Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Tournoi international de Paris de taekwondo : Le Bénin présent avec trois pratiquants

Romaric-Kiki

De sources proches de la Fédération béninoise de taekwondo (Fébétae), le Bénin à travers ses représentants sera bel et bien présent au tournoi international de Paris qui aura lieu du 18 au 19 novembre 2017. A ce rendez-vous, la Fébétae a engagé trois athlètes dont deux jeunes espoirs  du taekwondo béninois. Il s’agit de Saddat Boni et Amour Didagbe. Ces deux jeunes seront entourés par un expérimenté et capitaine de l’équipe nationale du Bénin de taekwondo, en la personne de Romaric Kiki, un habitué des compétitions internationales. La même source nous renseigne que ce tournoi international vise pour objectif d'engranger des points pour la participation aux jeux olympiques. ‘’C'est un test pour permettre à la relève et à la jeune génération de participer aux hautes compétitions’’, a confié la source. Selon les informations, la délégation béninoise quittera Cotonou jeudi 16 novembre 2017 et sera sous la direction du secrétaire général de la Fébétae Eudes Chognika et du coach Moloisé Ogoudjobi.

A.F.S.

En savoir plus...

Championnat pluridisciplinaire des forces de défense : Oswald Homeky en phase avec l’initiative

Oswald-Homeky-et-les-forces-armees

(Le top donné vendredi 10 novembre prochain)

Du 10 au 17 novembre 2017 aura lieu à Cotonou, la première édition du championnat pluridisciplinaire des forces de défense et de sécurité. Dans ce cadre, le comité d’organisation dudit championnat, soutenu par le ministre du tourisme, de la culture et des sports Oswald Homeky était face aux hommes des médias à la salle de conférence dudit ministère pour lever un coin de voile sur la compétition. Une occasion pour unir davantage les forces de défense et de sécurité du Bénin.

Pour ce premier acte du championnat pluridisciplinaire des forces de défense et de sécurité, cinq disciplines sportives sont retenues. Il s’agit du football, du volley-ball, du ballon militaire, de la pétanque et de l’athlétisme. Pour les organisateurs, les objectifs sont entre autres, relancer le sport de compétition au sein des forces de défense et de sécurité, de développer la culture de la fraternité d’armes et de l’esprit de corps, de détecter les meilleurs sportifs pour meubler les équipes des forces de défense et de sécurité ou étoffer éventuellement des équipes nationales. Une belle occasion pour ces hommes en uniforme de prouver, qu’outre les armes et l’athlétisme, ils savent aussi pratiquer plusieurs autres disciplines sportives.

Aux dires du Chef d’Etat-major général des armées béninoises, Général Laurent Amoussou, ce n’est pas pour la première fois qu’il y a une compétition rassemblant toutes les forces armées. A l’en croire, entre 1990 et 2005, il y a eu une compétition dénommée ‘’la quinzaine du sportif’’. Il a, par ailleurs, indiqué que cette compétition regroupe toutes les forces de défense et de sécurité avec sept composantes.

«Le soutien du ministère des sports est systématique. C’est une prise en main institutionnelle et organisationnelle», dira Oswald Homeky, qui a salué la dextérité avec laquelle le chef d’Etat-major et son équipe ont conduit les travaux pour aboutir à l’organisation de ce championnat militaire. Il a enfin invité les Béninois à effectuer massivement le déplacement pour soutenir les différentes équipes.Notons que l’ouverture du championnat aura lieu, vendredi 10 novembre 2017 à 09 heures au stade Mathieu Kérékou de Cotonou et c’est le premier match du ballon militaire qui donnera les hostilités.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

4e édition du tournoi inter médias de football : Canal 3 Bénin et Océan Fm renoncent au Tim 2017

football

Le tenant du titre, Canal 3 Bénin n’aura pas l’occasion de défendre son titre. C’est ce qu’on peut retenir du communiqué publié par le comité d’organisation de la 4e édition du tournoi inter médias de football (Tim 2017). Pour cause, Canal 3 Bénin et Océan Fm qui étaient retenus parmi les huit équipes pour prendre part audit tournoi n’auraient pas respecté leurs engagements. Lire à cet effet le communiqué ci-dessous.

Communiqué de presse du Rjsb/ Tim 2017

- Conformément au programme d’activités du Comité d’organisation du Tim 2017 ;

- Vu le procès-verbal en date du lundi 23 octobre 2017 du Comité de sélection mis en place par le président du bureau exécutif du Rjsb et qui a statué en première instance ;

-Vu le procès-verbal en date du mardi 24 octobre 2017 du Comité d’organisation de la 4ème édition du Tim 2017 transmis au bureau exécutif ;

- Vu le Communiqué de presse en date du mercredi 25 octobre 2017, qui rend publique la liste des organes retenus pour le Tim 2017 ;

- Considérant le communiqué presse en date du 11 octobre 2017 fixant les modalités d’inscription du Tim 2017 ;

- Considérant qu’à la date du vendredi 20 octobre 2017 à 17h, date de clôture des inscriptions, les dossiers des organes Canal 3 Bénin et Océan Fm ne comportaient pas les frais de participation et d’établissement des licences ;

- Considérant les dispositions de l’article 5 du règlement du Tim 2017, qui stipule : «La participation des équipes à la 4ème édition du Tournoi inter-médias de football à 5, en abrégé Tim 2017, doté du trophée «Rjsb» est subordonnée au paiement des frais de participation et d’établissement de licence» ;

- Considérant l’ultime date butoir du lundi 6 novembre 2017 à 12h00mn fixée aux organes de presse Canal 3 Bénin et Océan Fm, pour se mettre à jour ;

- Considérant que les Responsables des organes de presse « Alleluia Fm» et «Le Révélateur», retenus sur la liste supplémentaire, ont remplis les formalités conformément au communique de presse en date du 11 octobre 2017 fixant les modalités d’inscription du Tim 2017 ;

Le Président du bureau exécutif porte à l’attention du public ce qui suit :

Article 1 : les organes de presse suivants Alleluia Fm et Le Révélateur sont repêchés en remplacement de Canal 3 Bénin et de Océan Fm pour prendre part à la 4ème édition du Tournoi Inter-Médias (Tim 2017) prévue du 1er décembre au 17 décembre 2017.

Article 2 : la liste des huit organes de presse retenus pour prendre part à la 4ème édition du Tim 2017 de football à cinq doté du trophée «Rjsb» se présente comme suit :

1°) ADO FM
2°) ALLELUIA FM
3°) LA NOUVELLE TRIBUNE
4°) LE PAYS EMERGEANT
5°) LE REVELATEUR
6°) MATIN LIBRE
7°) ORTB (NAGRA FC)
8°) TVC-BÉNIN  

Article 3 :rappelons aux huit organes ci-dessus retenus, que la date limite du dépôt de la liste des joueurs plus leurs photos est impérativement fixée au Vendredi 10 novembre 2017 à 17H précises.

Cotonou, le mardi 07 novembre 2017
Le Président
René José Sagbo

En savoir plus...

Match amical Congo # Bénin : Les Ecureuils face aux Diables Rouges pour un remake

Ecureuils-du-bENIN

Pour les prochaines journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2019, Congolais et Béninois se préparent activement. Dans ce cadre, les deux équipes s’affrontent en amical et international, ce mercredi 08 novembre 2017 au stade Sambadeba de Kintele (au Congo Brazzaville). Pour ce match, le sélectionneur béninois Oumar Tchomogo a, à ses côtés, son effectif au complet sauf trois notamment Yannick Aguèmon, retenu par son club, Jordan Adéoti blessé et Stéphane Sessegnon. Toutefois, il a certains joueurs en forme avec lui, notamment Michael Poté qui a signé un doublé en championnat de Chypre et aussi auteur d’un but en Ligue des Champions face à Dortmund (1-1). On note aussi le retour de Steve Mounié qui vient de blessure et qui essaie de retrouver ses marques. Deux attaquants sur lesquels Oumar Tchomogo peut compter. En milieu de terrain, en absence du capitaine Sessegnon, Djiman Koukou en manque de jeu à Lens et dans une certaine mesure, Jodel Dossou et David Djigla (qui a disparu en Ligue 2 en France avec Niort) voont devoir mieux s’appliquer pour encadrer le jeune Charbel Gomez. En défense, Oumar Tchomogo fera encore confiance à sa ligne défensive notamment Abdul Khaled Adénon, Cédric Hountondji, David Kiki et Rodrigue Fassinou. L’objectif du match est clair. Essayer de mettre un système de jeu en place mais aussi profiter pour corriger les éventuelles imperfections. Pour ce match, Tchomogo a fait confiance à sept joueurs locaux et une douzaine de joueurs de la légion étrangère. Notons qu’en octobre dernier, le Bénin a battu en amical le Gabon  et rester sur le même dynamisme  face au Congo fera du bien à toute l’équipe. Pour rappel, la délégation a été conduite par le président de Fédération béninoise de football (Fbf), Moucharafou Anjorin en personne. Après la victoire à domicile, le 13 octobre 2015 du Congo (2-1), les deux pays se rencontrent donc pour un remake.

Liste des 19 Ecureuils

Gardiens (3)
1- Fabien Farnolle (Malatyaspor/Turquie)
2- Saturnin Allagbé(Niort/France)
3- Steve Glodjinon (JAC/Bénin)

Défenseurs (6)
4- Olivier Verdon (Bordeaux/France)
5- Abdul Khaled Adenon (Amiens/France)
6- David Kiki (Brest/France)
7- Cédric Hountondji (Gazelec Ajaccio/France)
8- Nabil Yarou (Buffles/Bénin)
9-Rodrigue Fassinou (Aspac/Bénin)

Milieux (7)
10- Djiman Koukou (Lens/France)
11-Stéphane Sessegnon (Montpellier/France)
12-Jordan Adeoti (Auxerre/France)
13-David Djigla (Niort/ France)
14-Jodel Dossou (Austria Lustenau/Autriche)
15- Charbel Gomez (Esae/Bénin)
16-Ibrahim Ogoulola (Requins/ Bénin)
17-Mama Seibou (Aspac/ Bénin)

Attaquants (3)
18-Steve Mounié (Huddersfield/Angleterre)
19-Mickaël Poté (Apoel Nicosie/Chypre)
20-Marcellin Koukpo (Buffles/Bénin)

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

En prélude au championnat zonal de handball : La Fbhb soulage une vingtaine de clubs

Antoine-Bonou

Dans quelques jours, les clubs de handball iront à l’assaut des championnats zonaux. Et pour venir en aide aux responsables des clubs afin de les soulager, la Fédération béninoise de handball (Fbhb) a décidé d’appuyer ces derniers. Ainsi, deux millions de francs Cfa ont été mis à la disposition d’une vingtaine de clubs pour un ouf de soulagement. Selon les informations, cette subvention est destinée à aider les clubs  à souscrire à une assurance pour le bien des athlètes. De ce fait, le bureau dirigé par Antoine Bonou veut s’assurer que les joueurs seront protégés en cas d’accidents ou autres déconvenues au cours desdits championnats. La même source nous renseigne que des équipes sont déjà entrées en possession de leur subvention et progressivement, tout au long de cette semaine, les autres recevront leur part. Notons que chaque  club a également reçu du matériel sportif notamment des ballons de compétition.

La liste des clubs bénéficiaires

Flowers ; Uac; Aso Modèle ; As Canon ; Pélican ; Aspac ; Academia ; Synergie ; Flambeau ; Abo Sport ; Asec de Djougou ; Aso Baobab ; Aso Tigre ; Escuf ; Beke HC ; Espoir HC ; Buffles HC ; Bosco Star ; Assec HC,

A.F.S.

En savoir plus...

Ecureuils du Bénin : Aguemon avait programmé son arrivée

Yannick-Aguemon

Oumar Tchomogo poursuit la conquête des binationaux. Après Steve Mounié, Richard Bakary, Olivier Verdon, Moïse Adilehou et Cédric Hountondji, les Ecureuils accueillent (enfin) Yannick Aguemon, convoité depuis plusieurs années.  

Né le 11 février 1992 à Cotonou, Yannick Aguemon a quitté très tôt le Bénin pour la France.   Formé au centre de Toulouse, il exhibe sa polyvalence et peut exceller à plusieurs secteurs offensifs (ailier gauche, droit ou en pointe de l’attaque).   Il s’impose rapidement et prend part aux équipes de jeunes et première du TFC. En 42 apparitions sous les couleurs Pitchoun, le Béninois s’est montré peu convainquant en inscrivant que cinq buts en cinq années.Soit un faible pourcentage d’un but chaque année.  Malgré son problème de réalisme, il a été sélectionné par l’équipe de France U20 pour le tournoi de Toulon. Compétition au cours de laquelle, le néo-Ecureuil a inscrit un but en six sélections. Mais du TFC, le géant franco-béninois (1,80m) rejoint Vannes en national. En une saison, Yannick inscrit huit buts en  31 matches et a fini son parcours français sur une très mauvaise note à Strasbourg (38 matches, 0 but). Depuis l’été 2015, il se débrouille en deuxième division belge. En effet, après le RU Saint-Gilles (50 matches, 6 buts), Aguemon évolue depuis cet été à l’OH Louvain. Sans doute, c’est l’un des bons débuts de saison de sa carrière. Puisqu’en sept apparitions, le désormais Ecureuil a déjà planté cinq buts et surtout quatre passes décisives. “Ma réussite actuelle ne me surprend pas car je me suis donné les moyens de réussir. Le coach (Denis Van Wijk) me fait aussi confiance. C’est important. Je joue sur le flanc mais aussi dans l’axe en n°8 ou n°10. Tout baigne, mais nous ne sommes qu’au début de saison. Il ne faut surtout pas s’emballer», a-t-il rassuré.  Mais son début de saison fantastique ne surprend pas Marc Grosjean, son ancien directeur sportif de l’Union.«Cela ne m’étonne pas. Il est dans la continuité de ce qu’il a appris chez nous. Quand il a débarqué chez nous en janvier 2016, il a fallu lui apprendre notre manière de jouer. (…) Il marque beaucoup mais ce qui m’interpelle, c’est sa réussite sur les phases arrêtées (…)»,va-t-il témoigner. Ainsi donc, Aguemon est un coup intéressant pour Oumar Tchomogo, décidé à mettre les chances de son côté pour une qualification à la Can Cameroun 2019.

Aguemon ne voulait pas se précipiter….

Il aurait pu porter depuis la tunique des Ecureuils du Bénin. Mais le franco-béninois approché en 2012 par Manuel Amoros a décidé ne pas se précipiter. «Je l’ai déjà eu au téléphone, et je suis venu discuter avec lui, a expliqué Amoros en mars 2012, qui ne veut rien précipiter. Pour l’instant, il faut le laisser jouer et signer un contrat professionnel». Cinq ans après, il est devenu plus mature et vient d’être présélectionné par Oumar Tchomogo pour affronter le Congo et la Tanzanie en amical le mois prochain. Cependant, malgré son début de saison remarquable, Aguemon n’est pas une foudre de guerre sur l’ensemble de sa carrière (200 matches joués, toutes compétitions confondues. 152 titularisations pour 13256 minutes jouées, 28 buts, 15 cartons jaunes et 2 rouges, Ndlr). Il lui sera un peu compliqué de surclasser en sélection, Jodel Dossou, David Djigla ou Michael Poté qui partagent jusqu’ici, ses postes de prédilection. En revanche, son arrivée mettra assurément plus de la concurrence et permettra à ces derniers de se surpasser dans leur couloir respectif.

Carinos CHANHOUN (Coll)

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !