TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

bandeau-TocToc 1

A+ A A-

Sport

Préparatif pour les compétitions continentales : Oumar Tchomogo déjà au travail pour quel résultat?

oumar-tchomogo

(Plusieurs joueurs pour des mises au vert)
Sans championnat depuis des années, le Bénin rêve de se qualifier pour le championnat d’Afrique des nations (Chan) Kenya 2018. Il se met au travail avec la convocation d’une trentaine de joueurs sous la houlette du sélectionneur béninois Oumar Tchomogo. C’est le stade René Pleven de Cotonou 2 qui a servi de cadre, les 9 et 10 février 2017, pour le début des séances d’entraînement.

«Qui veut aller loin, ménage sa monture», dit-on. C’est en s’inscrivant dans cette logique que l’encadrement national du Bénin a pris les taureaux par les cornes en convoquant une trentaine de joueurs issus des clubs béninois sans compétitions statutaires mais se contentant de petits tournois. Trois gardiens de but, 11 défenseurs, 13 milieux de terrain, et cinq attaquants. Telle est la nomenclature des joueurs retenus par Oumar Tchomogo. On note sur la liste, la majorité des joueurs ayant participé à la 7e édition du tournoi de l’Uemoa Togo 2016. Un mélange de jeunes joueurs et ceux qui connaissent déjà l'environnement du onze national. Selon les informations, une liste de joueurs sera retenue pour la suite. Elle sera complétée par une autre liste sur laquelle les joueurs évoluent dans les championnats africains comme le Niger, le Nigéria, l’Afrique du Sud ou la Côte-d’Ivoire.

Double confrontation entre le Togo et le Bénin…

 Le Bénin, pour le compte des éliminatoires du Chan Kenya 2018, sera face aux Eperviers du  Togo. Le match Aller est à Lomé et va se jouer le week-end du 14 au 16 juillet 2017 alors que la manche retour se disputera à Cotonou, une semaine plus tard. Une double confrontation à l’issue de laquelle le vainqueur ira défier en match Aller-Retour, l’équipe nationale du Nigéria pour être qualifié à la phase finale de la compétition. Notons que trois équipes de cette zone Ouest B seront qualifiées pour Kenya 2018.

Le Togo en championnat, le Bénin non…

Le football ne ment pas, affirment les observateurs avérés. Et le premier obstacle pour Oumar Tchomogo et son staff technique est bien le manque de compétitions des Ecureuils. Le Bénin aura en face, une équipe togolaise dont l’ossature sera composée des joueurs en championnat. Ce qui est contraire à l’équipe nationale dont les «éléments» se contentent de «petits tournois» de quartiers. Pis, ces tournois de mise en jambes se font rares en ces temps de rentrée scolaire. Comment Oumar Tchomogo compte-t-il alors faire qualifier la sélection béninoise? En tout cas, bon vent à nos ambassadeurs!

Championnat béninois, loin d’être une réalité…     

La  crise qui secoue le football béninois est le premier frein pour la relance du championnat. Même si le gouvernement béninois en a fait sa chose pour le dégel de la situation, la crise est loin de connaître un dénouement heureux. Le comité de transition proposé par le gouvernement ne fait rien pour la relance du championnat. Que dis-je, certains membres dudit comité font obstacle à la relance des activités footballistiques. Et, à moins de quatre mois de la rencontre face au Togo, le championnat national est loin d’être une réalité.

Liste des joueurs retenus au Bénin

Gardiens de but : Marcel Dandjinou (Esae) ; BatoriDouyémè (Ussk) ; Steeve Glodjinon (Jac)

Défenseurs : Nabil Yarou (Aspac) ; Dine Koukpéré (Jac) ; RamaneAdjanakou (Jac) ; Joël Tognon (Mogas) ; Aubin Videkon (Esae) ; Gaston Houngbédji (Aspac) ; Rodrigue Fassinou (Aspac) ; Rock hounsou (Ussk) ; Mama Bah Yéré (Buffles) ; Ismaël Yorou (Mogas) ; Ousmane Makarimi (Dragons)

Milieux de terrain : Seïbou Mama (Aspac) ; WarisAboky (Jac) ; Gérard Adanhoumey (Jac) ; IrékéAgonhossou (Jac); Agnidé Osseni (Ussk); Raimi Kola (Aspac); Léo chrisKoudégbé (Energie); Ibrahim Ogoulola (Requins) ; William Dassagaté (AS Police) ; Rodrigue Kossi (Buffles) ; Bienvenu Winsouvi (Ussk) ; Charbel Gomez (Espoir de Cotonou) ; Moïse Tegaou (Panthères)

Attaquants : Roméo Ahovey (As Police) ; AfissouTamou (Aspac) ; Sylvain Ahouansè (Ussk) ; IdrissouSaliou (Panthères) ; Marcellin Koukpo (Buffles)

Liste des joueurs évoluant en Afrique

Gardiens de but : Christophe Aïfimi (Afrique du Sud) ; HaristoneHessou (Ethiopie)

Défenseurs : Junior Salomon (Nigéria) ; Paterne Counou (Nigéria) ; Yannick Montcho (Niger) ; Apollinaire Danvidé (Niger) ; FousseniLazadi (Nigéria)

Milieux de terrain : Chams Dine Chaona (Tunisie) ; Arsène Loko (Côte-d’Ivoire

Attaquants : Nicolas Dognon (Niger) ; Jacques Bessan (Lybie)  

A.F.S.

En savoir plus...

Remise en jeu de la ceinture Wbf : Ghislain Vodounhessi a mis « à genou » Yacub Kareem

boxe

Organisé par l’Association vie meilleure des boxeurs professionnels du Bénin (Avmbpb), le gala international de boxe a tenu toutes ses promesses. A la clé, les Béninois se sont bien tirés d’affaire avec une seule défaite sur leurs quatre combats. Ghislain Vodounhessi conserve sa ceinture Wbf. C’était vendredi 10 février 2017 au pavillon du Hall des arts, loisirs et sports (Hals) de Cotonou.

Sept combats de belle facture dont trois internationaux ont été le menu concocté par l’Avmbpb. Combats interdits aux cardiaques. Ça a vraiment cogné. Des uppercuts, des crochets, des esquives, étaient au rendez-vous pour rendre agréable la soirée pugilistique. Si Jean Coffi du Bénin a courbé devant le Ghanéen Koley Clotey, le reste des trois combats des représentants béninois a été à l’avantage des Ecureuils pugilistes. Ainsi, Jérôme Kinhoegbe a battu au point, le Togolais Kossi Zantou dans un combat néo professionnel très plaisant. Mais,Fatiou Fassinou a fait mieux face à son adversaire nigérian. Dans un combat riche de beaux gestes techniques et très plaisant, Idrissu Aloma n'a pu supporter les uppercuts et les coups secs de Fatiou Fassinou et il a désisté au début du quatrième round. Le dernier combat des Béninois, avec en jeu, le titre World boxe fondation (Wbf), a été époustouflant. Ghislain Vodounhessi, qui a l’obligation de conserver sa ceinture a atteint son objectif face à Yacub Kareem du Nigéria. Seulement trois rounds, et Yacub Kareem s’est incliné devant Ghislain Vodounhessi. Le Nigérian a été assommé par des coups mordants, l’obligeant à fuir parfois le ring. Il a été mis sur tapis à deux reprises. Et logiquement, Ghislain Vodounhessi garde sa ceinture. Il totalise 20 victoires et une seule défaite en 21combats. Objectif largement atteint par Philibert Sodjinou et l’Avmbpb qui entendent redorer le blason du noble art béninois.


A.F.S.

En savoir plus...

Championnat national de basket-ball : 12 équipes en lice, le top donné ce week-end

basketball

Le top de la saison sportive 2016-2017 en basket-ball sera donné ce week-end. Douze équipes dont six au niveau des hommes sont en lice pour succéder respectivement à Elan Bbc et Aspac Bbc (dames). Les férus de la balle aux paniers vont renouer avec les terrains et planchers pour le compte de cette saison du basket-ball. Une occasion pour les 12 formations de prouver le travail qui se fait non seulement au sein des clubs mais aussi au niveau de la Fédération béninoise de basket-ball.Et pour cette première journée, six affiches sont programmées samedi et dimanche prochains.

Les affiches de la 1ère journée

Samedi 11 février 2017

14h : Renaissance     # S'Falaah (D) Unafrica ou Hall des arts
16h: Énergie         # Aso Modèle (D) Unafrica ou Hall des arts
18h: Aspac         # Renaissance (H) Unafrica ou Hall des arts.
16h Lumière         # Espoir (H) à Abomey

Dimanche 12 février 2017

15h Flamme        # Aspac (D) à Porto Novo
17h: Elan        # Espoir (H) à Porto Novo

A.F.S.

En savoir plus...

Championnats africains de cyclisme : L’équipe béninoise affûte ses armes

cyclisme

Du 14 au 19 février 2017, la ville de Louxor en Egypte va accueillir les Championnats africains de cyclisme. Dans ce cadre, l’équipe béninoise s’active afin d’honorer les couleurs nationales. Selon les informations, les coureurs béninois sont en stage pour les derniers réglages, ceci, sous la supervision du Directeur technique national, Fernand Gandaho. En effet, depuis un mois, une dizaine de coureurs béninois sont en préparation. Il s’agit de Ronaldis Noutaï, Augustin Acakpo Amoussouvi, Robert Kponha, Idrissou Abdul Bachiki, Emmanuel Sagbo, Jacques Hounzangbè, M'po Ntcha, Remi Sohou, Arnaud Touituiga, et Ezekiel Ahouandjitodé. Ils sont soumis à un rythme et plan de préparation technique et physique digne du nom. «Trois cyclistes seront retenus pour défendre les couleurs nationales au terme de la préparation», a laissé entendre Fernand Gandaho. «Nous avons une équipe en forme et compétitive avec l’arrivée de Ronaldis Noutaï venus des États-Unis »,a-t-il fait savoir. Selon ses dires, l’objectif est de faire mieux que lors des précédentes participations. C’est pourquoi, il sollicite le soutien des autorités en charge du sport béninois afin de les accompagner dans cette mission républicaine. Même son de cloche de la part de Rhétice Dagba, président de la Fédération béninoise de cyclisme qui n’a pas manqué de lancer un vibrant appel à l’endroit du ministre des Sports, Oswald Homéky. «Nous avons raté de prendre part au Tour du Mali à cause des difficultés financières. Nous prions l’autorité de penser à nous»,a-t-illaissé entendre.

A.F.S.

En savoir plus...

Remise en jeu de la ceinture Wbf au Hall des arts : Ghislain Vodouehessi défie Yacoub Kareem

boxe

(L’Avmbpb invite le public à effectuer le déplacement)
Le pavillon du Palais des sports, loisirs et sports (Hals) de Cotonou, va servir de cadre, vendredi 10 février 2017, à la remise en jeu du titre Wbf. Un duel très attendu qui va opposer le Béninois Ghislain Vodouehessi au Nigérian Yacoub Kareem. Selon les organisateurs, tout est fin prêt pour que la fête du noble art soit une réussite.Au cours de cette soirée dont le top sera donné à 20 heures, d’autres combats aussi époustouflants sont au programme.Fatiou Fassinou du Bénin sera face à Adrissa Allama du Nigeria; Jean Koffi (Bénin) en super-légers va tenter de mettre à terre  Clottey Kolley du Ghana. Dans un combat néo-professionnel, le Béninois Jérôme Kinhoégbé va défier le Togolais Kodjo Zankou. En somme, une soirée de festival de boxe que ne doit manquer la population de Cotonou et de ses environs. Philibert Sodjinou de l’Association vie meilleure des boxeurs professionnels du Bénin (Avmbpb) sollicite d’ores et déjà, le soutien des férus du noble art afin que les représentants béninois sentent le soutien du public.

A.F.S.

En savoir plus...

4e journée du tournoi Csp Gbéto : Trois belles affiches au programme

Csp-Gbeto

La 16e édition de la Coupe Csp Gbéto de basket-ball, démarrée samedi 21 janvier 2017, se poursuit. Ce week-end, ce sera le quatrième acte de la compétition. Trois rencontres sont au programme. En première heure (14h45), ce samedi 11 février 2017, les jeunes garçons de l’école française Montaigne seront face à leurs homologues de Laura Vicuna. Suivra la rencontre devant opposer les filles de Montaigne à celles du Complexe scolaire la Citée. La dernière affiche de la journée est d’ailleurs très attendue. L’équipe locale, Csp au niveau des hommes, avec le soutien de son public,  va défier le Ceg Gbégamey dans une rencontre qui s’annonce déjà épique. Mais avant ces différentes affiches, il faut rappeler que lors de la 3e journée, les férus de la balle au papier ont eu droit à deux confrontations. On retiendra le succès respectif des filles deNotre dame des apôtres et des garçons du Ceg Saint Rita sur  l’école Montaigne (32-15) et le Ceg Gbégamey (28-22). Rappelons que, selon Alassane Zimé, 12 équipes (dont huit chez les garçons) venues des différents établissements publics et privés de Cotonou ont répondu à ce 16e acte du tournoi de basket-ball «Csp Gbéto». Pour le promoteur, l’objectif visé est de développer le basket-ball en milieu scolaire, le brassage interscolaire,et d’offrir un cadre de divertissement sain aux jeunes collégiens et lycéens. Déjà, Alassane Zimé exhorte le public et les férus de cette discipline à effectuer le déplacement pour accompagner les différentes équipes.

Résultats de la 2e journée

Garçons : CegSaint Rita     # Ceg Gbégamey     28-22
Filles : Notre dame des apôtres # Montaigne         32-15

Les  affiches du samedi 11 février 2017

Garçons : Montaigne         # Laura Vicuna
Filles : Montaigne         # Csu la Cité
Garçons : Csp         # CegGbégamey

A.F.S.

En savoir plus...

Séminaire de formation organisé par le Rjsb et la Fbbb : Les journalistes sportifs à l’école du basket-ball

formation

Dans le cadre du démarrage de ses activités pour l’année 2017, le Réseau des journalistes de sport au Bénin (Rjsb) en collaboration avec la Fédération béninoise de basket-ball (Fbbb) organise à l’intention des reporters et journalistes sportifs les jeudi 9 et vendredi 10 Février 2017, un séminaire de formation sur «les notions de Basket-ball». Ledit séminaire sera animé par Pierre Tonon, secrétaire générale de la Fbbb et Flavien Djossou, instructeur des arbitres de l’instance de gestion de la balle au panier béninois.

Les objectifs visés par le Rjsb sont d’une part, d’outiller les journalistes et reporters sportifs en leur donnant des connaissances théoriques et pratiques sur les notions techniques élémentaires en matière de compétition de basket-ball, de les préparer à court terme à la couverture des compétitions nationales et internationales, notamment, le championnat de première division saison 2016-2017 qui démarre le 11 février 2017. D’autre part, ce séminaire devra permettre aux journalistes de se spécialiser dans le Basket-ball. Cette formation à laquelle est attendue une trentaine de participants va être axée sur plusieurs thèmes dont, l’interprétation des règles du basket-ball, la lecture d’une feuille de statistique et les signaux. Ce premier séminaire est le fruit du partenariat qui existe désormais entre le Rjsb et la Fbbb. Notons que la formation des journalistes sportifs demeure l’une des priorités du président de la Fbbb, Alex Abdoul Paraïso. Elle fait d’ailleurs partie des points contenus dans son programme d’activité.

PROGRAMME DU SÉMINAIRE

Jeudi 09 février 2017

09H00 - 09H30    : Cérémonie d’ouverture
09H30 - 10H00    : Pause-café
10H00 - 12H30    : Formation  
12H30 - 14H00    : Pause déjeuner
14H00                 : Reprise des travaux - Formation    
14H00 - 14H45    : Séance d’échanges des participants avec le Président de la Fédération Béninoise de Basket-ball    
14H45 - 15H00    : Pause Relaxation Reprise des travaux - Formation    
15H00 - 15H30    : Reprise des travaux - Synthèse/Evaluation    
15H30 - 17H00    : Formation Pratique (Terrain de basket derrière le Palais des Sports)
15H30 - 17H00    : Fin de la 1ère journée

Vendredi 10 février 2017

9H00                   : Reprise des travaux
09H30 - 11H00    : Formation  
11H00 - 10H30    : Pause-café
Cérémonie Clôture

A.F.S.

En savoir plus...

Commune d’Avrankou : Une journée de volley-ball pour les moins de 17 ans

volleyball

La vulgarisation du volley-ball passe par l’organisation régulière des compétitions dans les différentes localités du Bénin. C’est dans cette logique que s’est aligné Wilfrid Agbodjogbe en initiant dans la commune d’Avrankou, une compétition de volley-ball pour les moins de 17 ans. Un tournoi qui, selon les informations, va se dérouler en une journée. Et la date retenue par les organisateurs est le samedi 25 février 2017. A en croire Wilfrid Agbodjogbe, l’un des organisateurs dudit tournoi, 12 équipes prendront part à ce rendez-vous. «12 équipes de la Commune joueront du matin au soir. Chacune des équipes de la localitéaura une équipe qu'il va coacher », a-t-il précisé. Selon ses dires, l’objectif visé est d’assurer la relève du volley-ball à la base. «Cela passe par ces genres de tournoi dans les localités », a-t-il laissé entendre. Au terme de la compétition, les meilleures équipes seront récompensées. Et pour la réussite de cette fête du volley-ball, Wilfrid Agbodjogbe exhorte les bonnes volontés et différents sponsors non seulement  à soutenir mais aussi à accompagner l’initiative qui ne vise que la promotion du volley-ball. «Nous voulons du matériel pour donner à chaque équipe ce dont elle a besoin pour la poursuite du travail», va faire savoir Wilfrid Agbodjogbe.

A.F.S.

En savoir plus...

Jacques Okoumassoun, président de la Fbe : «Nous devons nous qualifier pour les Jo de Tokyo 2020 »

Jacques-Okoumassoun

La famille de l’escrime béninoise a renouvelé sa confiance au président Jacques Okoumassoun au terme de l’Assemblée générale élective tenue jeudi 2 février 2017 à l’auditorium Marius Francisco du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb). Dans un entretien qu’il nous a accordé, le président réélu à la tête de la Fédération béninoise de l’escrime (Fbe) a levé un coin de voile sur les défis qu’il entend relever avant de placer son mandat sous le signe de l’amitié. Lisez-plutôt !!!

Vous venez d’être reconduit à la tête de la Fbe. Quelles sont vos impressions ?

Mes impressions sont bonnes. Et vous avez vu, en moins d’une heure, on a fini les élections. Il n’y a aucune situation. Nous vivons l’escrime comme ça se vit sur le plan international. Nous étions à Moscou au congrès électif, il y a quelques jours. Ça comme cela ça se passe à l’escrime. C’est une vie de famille. C’est une discipline élitiste. Donc, c’est la noblesse, la paix, la joie. Nous faisons en sorte que nous puissions rester coller à ces idéaux des instances faîtières. C’est ce que nous essayons de faire ici au Bénin.

Quels sont les défis qui attendent l’escrime béninoise ?

Les défis restent les mêmes. Nous devons nous qualifier pour les Jeux olympiques (Jo) de Tokyo 2020. Pour atteindre cet objectif, cela passe par la participation aux grandes compétitions, la formation des athlètes, la formation des maîtres d’art, et les moyens (…). Parce que, pour avoir un champion olympique, il faut dépenser au moins jusqu’à 130 milles euros par an. Ce qui fait, au moins, 90 millions de francs Cfa. Nous avons eu 19 millions sur quatre ans avec 12 millions du ministère des Sports et sept millions de nos propres poches pour pouvoir nous qualifier pour les Jeux olympiques Rio 2016. Nous n’avons pas été piètres aux derniers Jeux olympiques. Nous avons fait neuf tirs contre 15 face à l’un des champions européens. Donc forcément, si on nous donne les moyens, nous sommes sûrs que nous irons loin. Nous irons tutoyer les cieux, tutoyer les meilleurs escrimeurs au monde. Donc, ça passe par les moyens, par le soutien et l’appui du ministère des Sports et du Comité national olympique qui font des efforts assez conséquents pour nous aider à sortir de notre torpeur mais il faut un peu plus.

La couverture intégrale du territoire national avec l’escrime, est-elle aussi un défi à relever ?

C’est beaucoup plus qu’un défi. L’autre défi, est que l’escrime passera par des écoles et par nos différents corps d’armées. Les militaires en leur sein font déjà l’escrime lorsqu’ils participent aux formations à l’étranger. Donc, nous avons besoin de ces gens-là. Nous avons aussi besoin de l’école Montaigne. Parce que, l’escrime est la seule discipline où on parle le Français. Donc, Montaigne qui est une école française au Bénin, avec les enfants, avec les expatriés, a intérêt à nous accompagner et à nous appuyer pour qu’on continue par redorer le blason de l’escrime en Afrique et sur les tropiques. Et cela passe aussi par leur appui. Nous avons besoin de tout le monde pour nous appuyer et nous critiquer de temps en temps, et nous rappeler que, par rapport à nos objectifs, que nous ne sommes pas en marge avec nos objectifs. Amenez-nous sur la droite ligne chaque fois que nous allons faire des égarements. Ceci participe du développement de l’escrime.

Pour clore cet entretien, sous quel signe placez-vous ce mandat ?

C’est sous le signe de l’amitié. L’escrime, c’est une famille, c’est des amis, des copains, et c’est la fête tous les jours. C’est la convivialité, alors, c’est placé sous le signe de l’amitié.

Propos recueillis par : Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Fédération béninoise de roller sport : Marius Tchibozo réélu

Roller

Après quatre ans d’existence, la Fédération béninoise de roller sport (Fbrs) a renouvelé son bureau au terme d’un congrès électif. C’était samedi 4 février 2017 à la salle de conférence du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb). A l’issue des travaux, Marius Tchibozoa été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans.

Au menu de ce congrès, l'élection des membres du Comité exécutif de la Fbrs. Les travaux se sont déroulés en présence du président de la Confédération africaine dudit sport,Nathanaël Koty. Ainsi, après l’approbation des différents rapports que sont : le rapport moral, d’activité, et financier, un nouveau bureau a été élu avec à sa tête Marius Tchibozo. Avec cette nouvelle équipe dirigeante du roller sport, c'est un nouveau vent qui souffle sur cette discipline sportive. Et la mission de ce nouveau Comité exécutif est de réorganiser les clubs nationaux du roller sport, de tenir à échéances régulières les compétitions, le championnat national, et surtout de préparer la participation du Bénin aux compétitions sous régionale et internationale.

Lire le nouveau bureau élu

Président :Tchibozo Gaga Marius
Vice-président : AhounouFrankin
Secrétaire Général : Guégni Aimé
Secrétaire général Adjoint : Bodéhoussè Boris Trésorier Général: Tito Fabrice
Trésorier général adjoint : Agbodji Lionel
1er Responsable à l’organisation : Aïnadou Yves 2e Responsable à l’organisation :Tchibozo Serge 3e Responsable à l’organisation : Ahiha Gildas
4e Responsable à l’organisation : Ahiha Brice
5e Responsable à l’organisation : Godonou Précieux Arbitre :Hossou Frank
Femme :ZouliathDemba Diallo
1er Commissaire au compte : Hounkpè Francis
2e Commissaire au compte : EricNonvidé

A.F.S.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !