TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU
A+ A A-

Banniere web 728x90px-01

Sport

6ème édition de la Nuit des oscars des sportifs : El Farouk Soumanou expose les innovations

el-farouck-soumanou

(14 sportifs en activité, 4 anciennes gloires, 4 prix spéciaux à honorer)
Le samedi 5 septembre 2015 sera organisée au Majestic de Cadjehoun (à 20heures), la 6ème édition de la Nuit des oscars des sportifs. Dans ce cadre, le Directeur du Fonds national pour le développement des activités, de la jeunesse, des sports et loisirs (Fndajsl), El Farouck Soumanou a animé un point de presse hier, mardi 25 août 2015 pour officiellement annoncer la tenue de l’évènement. Occasion pour lui de lever un coin du voile sur les innovations de cette édition.

La Nuit des oscars des sportifs (Noss) est l’un des importants évènements inscrits dans les activités sportives du Fndajsl. Cette année aussi, le Fonds n’entend pas déroger à la tradition. A en croire ses initiateurs, l’objectif est non seulement de récompenser les talents sportifs pour les sacrifices et efforts consentis mais aussi, susciter un esprit de gagneur chez d’autres jeunes sportifs afin de les pousser à fournir plus d’effort pour hisser haut les couleurs nationales. Aux dires du Directeur du Fndajsl, El Farouck Soumanou, 22 trophées accompagnés d’enveloppes financières  seront attribués à 14 meilleurs sportifs en activité. Quatre anciennes gloires seront honorées et des distinctions seront aussi décernées à quatre sportifs spécialement identifiés pour leurs talents. L’organisation de la Noss en collaboration avec l’Agence de communication Ag Parteners, l’invitation des structures sœurs de la sous-région, le nouvel hymne de la Noss, l’organisation d’une excursion de 10 jours aux récipiendaires, sont entre autres les innovations apportées à la 6ème édition. Un événement qui ne peut être effectif sans l’appui des partenaires et sponsors. A en croire Farouck Soumanou ils ont apporté leur pierre à l’édifice. Et tout en les remerciant, il a exhorté ceux qui hésitent encore, à accompagner la célébration des talents sportifs. Il faut noter que l’entrée à la Noss est libre et gratuite mais sous présentation d’une carte d’invitation à retirer au siège du Fndajsl. Soulignons que la soirée sera diffusée en direct sur la télévision de service public, Ortb.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

1ère édition du gala de boxe de l’indépendance : Les boxeurs béninois vainqueurs, mais des déceptions…

boxe

Organisée par le Cercle de réflexion pour le développement du sport au Bénin (Creds-Bénin), la première édition du gala de l’indépendance a eu lieu, dimanche 23 août 2015 à la plage de Fidjrossè avec au menu, sept combats. Une initiative qui vise, non seulement à mettre en jambes, les pugilistes béninois mais aussi, permettre à ceux-cide se mesurer aux autres boxeurs de la sous-région.

Sur le ring exposé à l’air libre à la plage Fidjrossè, le public a eu droit d’entrée à deux combats minimes. Parfait Kolé de l’Afro boxing club a battu Fréjus Houessinon au point. Idem pour Darius Kolé face à Nicodème Agbotomey. Un seul combat au niveau des femmes avec le succès au point de Judith Amoussou devant Estelle Ahossi de l’Olympia boxing club de Zou. Dans la catégorie des cadets, Jean Agnan de l’Espoir boxing club a battu, au point le pensionnaire d’Afroboxing club, Damien Zannou. Quant à John Fiazounli, il a disposé de Jérôme Kinhouégbe dans la catégorie des amateurs.

Place aux combats néo-professionnels…

Dans la catégorie des supers légers, Raoul Adjaho a maîtrisé son sujet et remporte ainsi son duel au point face au Nigérian Ahmed Akintoundé. Le dernier combat qui a opposé Jean Coffi du Bénin à Moïse Kokouvi du Togo au niveau des supers légers était celui des Ko. Très tôt, le Béninois a annoncé les couleurs en envoyant le Togolais au tapis (1er round). Mais Moïse Kokouvi lui donna la monnaie de sa pièce au 4è round. Grâce à la puissance de ses bras, Jean Koffi est sorti vainqueur au bout des six rounds de trois minutes.

Des déceptions….

Mais ce gala aurait pu être un grand évènement si les sponsors avaient honoré leurs engagements. C’est la désolation, estime Fabrice Hounyo, l’un des organisateurs du gala. «Ils (les sponsors) nous ont lâché à la dernière minute», a-t-il affirmé. Conséquence, certains boxeurs n’ont pu entrer en possession de leurs cachets.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Tournoi de l’intégration de Gijav-Ong : Aziz Badarou réédite l’exploit, l’Ads soulève la coupe

aziz-badarou

Le terrain de sport du Collège d’enseignement général (Ceg) d’Agblangandan a accueilli le samedi 22 août 2015 la finale de la coupe de l’intégration organisée par l’Ong Gijav. Deux affiches ont meublé la compétition. D’un côté,  Red stars faisait face à une équipe de journalistes et de l’autre, Asef croisait les crampons avec Ads. Deux rencontres, une flopée de buts…

6-0. En tout cas, Ads a su cueillir à froid Asef. Une équipe pourtant très technique mais en nette infériorité physique face à son challenger. Du coup Ads n’a pas fait de détail. Et pour cette rencontre des moins de 15 ans, le spectacle était tout simplement au rendez-vous. Certes, il n’y avait ni pelouse, ni projecteur mais le public a été épaté par la prestation de ces jeunes. De belles passes. Des crochets impressionnants. Des envolées mais aussi des imprécisions et des erreurs notamment de l’équipe d’Asef qui en a eu à ses dépens. En effet, si à la mi-temps, elle a cru scorer les 02 buts encaissés au cours de la 1ère partie, sa désillusion a été grande lors de la seconde. Ses filets ont tremblé (4-0) pour un gardien de but visiblement absent du match. Ainsi, au terme de la rencontre, son équipe s’en sort avec une enveloppe financière tandis que celle d’Ads s’empare de la coupe. Des médailles ont été également distribuées au meilleur buteur et joueur.

De médailles, de coupe, il n’y en aura pas dans la rencontre qui a opposé l’équipe de journalistes à celle des Red stars. Une rencontre tout aussi prolifique en but (4-1) qui a connu la victoire des habitués du papier et de la plume. Et d’une pierre deux coups, le tournoi de l’intégration aura manifestement comblé les attentes. Aux dires de son promoteur, cette initiative qui est à sa deuxième édition vise à rassembler les jeunes en particulier ceux d’Agblangandan autour du football, porteur d’avenir. Pour Aziz Badarou, cet arrondissement est laissé pour compte, stérile en initiatives. Ses autorités, a-t-il confié, sont plus préoccupées par des questions politiques.

Cyrience KOUGNANDE (Stag)

En savoir plus...

Coupe des nations de la zone 3 de volley-ball : Les Béninoises battues, les hommes en lice ce jour

volley-ball

Les sélections nationales du Bénin (hommes et dames) prennent part au Ghana (du 19 au 26 août 2015) au tournoi de la Solidarité de volley-ball. Et déjà, les Béninoises ont été battues d’entrée par le Burkina-Faso (3 sets à 0). Du côté des hommes, ils entrent en lice ce vendredi avec deux rencontres d’affilé respectivement face au Burkina-Faso et au Nigéria. Les volleyeurs béninois ont besoin d’une victoire pour prétendre continuer l’aventure de la Coupe des Nations de la zone 3 de volley-ball. Sans un véritable soutien, du Ministère de la jeunesse, des sports et loisirs, les poulains de Ghislain Tomedé Noel Agbayahou et de Roger Gahouga Jaures Lokonon ont l’obligation de véritablement défendre les couleurs nationales en créant l’exploit à Accra.

A.F.S.

En savoir plus...

Clôture du camp Davis : La satisfaction dans le rang des organisateurs

camp-davis

La deuxième édition du camp Davis de basket-ball a pris fin le samedi 15 août 2015 sur une note de satisfaction. Organisé par l’Ambassade des Etats-Unis près le Bénin, ce camp qui a été animé par le basketteur américain Tommy Davis, ancien coéquipier de Michael Jordan, avait pour but, d’enseigner les fondamentaux du basketball aux jeunes filles et garçons béninois intéressés par ce sport. Aux dires de Francisco Paco Perez, Directeur des affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis près le Bénin, ce camp est devenu une tradition au Bénin pendant les vacances pour former les jeunes joueurs et les entraîneurs de basketball Béninois. Il a par ailleurs salué à l’instar d’Abdel Rahman Barè, joueur de basketball en fauteuil roulant, les sportifs qui ont su relever de grands défis lors de ce camp. Notons que la cérémonie de clôture a été marquée par des matchs d’exhibition qui ont opposé deux équipes de handi-basket ; l’équipe de l’Ambassade des Etats-Unis à celle de la Fédération béninoise de basketball ; ainsi que des équipes féminines et celles masculines formées par les joueurs ayant participé au Camp Davis.

A.F.S.

En savoir plus...

Match Bénin # Mali : La liste des Ecureuils connue

ecureuils-du-benin

(Des incertitudes planent…)
Les joueurs béninois qui vont défendre les couleurs nationales le 06 septembre 2015 face au Mali dans le cadre de la 2è journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017 sont désormais connus. De sources ministérielles, le sélectionneur national du Bénin, Oumar Tchomogo a déposé une liste de 25 joueurs dont 15 évoluant dans les championnats européens.

Sur cette liste, on retrouve les habitués tels que, le capitaine Stéphane Sèssegnon en manque de temps à West Bromwich, Michaël Poté ou encore Saturnin Allagbé, en nette progression à Niort. Les absents lors de la rencontre de la 1ère journée sont également présents sur cette liste. Au nombre d’eux, les attaquants les plus en forme du moment, Frédéric Gounongbé (Westerlo) et Rudy Gestede (Aston Villa).

Des incertitudes…

Si Oumar Tchomogo a convoqué 25 joueurs, des incertitudes planent toutefois sur l’arrivée de la majorité de ceux-ci. «Contrairement au match contre la Guinée-équatoriale, nous ne sommes pas en ce moment en vacances. Il nous faut un papier de nos clubs. Une invitation de la Fbf pour être libéré », confiait un joueur de l’équipe nationale. De plus, le retrait d’agrément à la Fédération béninoise de football (Fbf) est toujours d’actualité, alors que le match se joue à domicile.  Le choix et la confirmation du stade, la désignation des arbitres et les accueils des officiels devraient être l’affaire de la Fbf. Dans cette condition, que va-t-il se passer avant et pendant le match? La semaine à venir nous édifiera davantage…
Lire la liste des joueurs convoqués

Europe
Saturnin Allagbé (Niort/France) ; Fabien Farnolle (Le Havre/France) ; Steve Mounié (Montpellier/France) ; Abdul Khaled Adénon (Amien/France) ; David Kiki (Niort/France) ; Emmanuel Imorou (Caen/France) ; Stéphane Sessegnon (West Bromwich/Angleterre) ; Bello Babatoundé (Mfk Frydek/Tchèque) ; Sessi d’Almeida (Psg/France) ; Rudy Gestede (Aston Villa/Angleterre) ; David Djigla (Niort/France) ; Michaël Poté (Turquie) ; Frédéric Gounongbé (Westerlo/Belgique) ; Jordan Adéoti (Caen/France)

Afrique
Barazé Seïdou (Kac Marrakech/Maroc) ; Mama Seïbou (Aspac/Bénin) ; Junior Salomon (Nigéria) ; Steve Glodjinon (Energie/Bénin) ; Arsène Loko (Africa Sport/Côte d’Ivoire) ; Chamssi Deen Chaona (Sunshine star) ; Nabil Yarou (Aspac/Bénin) ; Lazadi Fousseni (Nigéria) ; Eric Tossavi (Avrankou O./Bénin) ; Fadel Suanon (Tunisie)  

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Gala de boxe à la plage Fidjrossè : Des uppercuts en perspectives

boxe

Dans le cadre du « gala de boxe de l’indépendance », deux grands combats professionnels retiendront, ce dimanche 23 août 2015, l’attention des férus du noble art béninois. Organisé par le Cercle de réflexion pour le développement du sport au Bénin (Creds-Bénin), cette initiative vise, non seulement  à mettre en jambes, les pugilistes béninois mais aussi, leur permettre à se mesurer aux autres boxeurs de la sous-région. La particularité de ce gala est qu’il se déroulera à la plage de Fidjrossè afin de permettre aux curieux et vacanciers, tout en profitant de l’air pure, de déguster les différents types de crochets qui existent dans cet art martial passionnant. En somme, neuf combats sont au menu du ring. Au nombre d’eux, deux combats juvéniles, cinq combats amateurs et deux grands combats professionnels. Du côté des boxeurs béninois, c’est la veillé d’armes et les préparatifs vont bon train pour offrir un spectacle alléchant aux spectateurs qui feront massivement le déplacement de la plage Fidjrossè.

Des combats qui promettent déjà…

Dans un duel néo-professionnel de six rounds, trois minutes chacun, Raoul Adjaho, frère d’Ange (Adjaho) sera aux prises avec le géant nigérian Ahmed Akintudé. En cas de réussite du Béninois, il sera promu professionnel comme son aîné. Passé professionnel le dimanche 27 juillet 2014, au cours du gala international de boxe de titres mondiaux organisé à Cotonou par Barthélémy Adoukonou, Jean Koffi alias ‘’Allumer le feu’’ aura la pression au dos mais ambitionne créer l’exploit en mettant Ko,  le togolais Moise Kokouviau cours d’un combat de huit rounds, trois minutes chacun. Ce qu’il avait d’ailleurs réalisé face au Nigérian NourouDeen au 2è round dans la catégorie des supers légers et qui lui a valu le statut de professionnel. Vivement que le 23 Août, ces pugilistes béninois créent la surprise en redonnant le sourire au public béninois qui jadis, avait foi au noble art béninois.

A.F.S.

En savoir plus...

Après la mauvaise prestation du Bénin à Lomé « Nous devons retrouver nos cohésions pour aller chercher d’autres couronnes », dixit Mathias Combou

mathias-combou

Les deux sélections nationales du Bénin (vétérans et seniors) n’ont pu créer l’exploit lors de la dernière Can de maracana qui s’est déroulée à Lomé du 06 au 09 août 2015. Dans cette exclusive, Mathias Combou, secrétaire général de la Fédération béninoise de maracana est revenu sur le bilan des Ecureuils ‘’maracaniers’’  et s’est aussi prononcé sur l’élection du Bénin dans le comité exécutif de la Fédération internationale de maracana associations (Fimaa).

Le Bénin, en participant à la 4è édition de la Can Maracana 2015 avait non seulement pour objectif, de conserver le trophée  au niveau des vétérans mais aussi, de décrocher pour la première fois, le titre de champions chez les seniors. Mais au terme de cette compétition, il est rentré bredouille au bercail. Comment pourrait-on qualifier ce bilan?

Quand vous allez à une compétition et que vous revenez au bercail sans trophée, il y a forcément des regrets. On a aligné deux équipes dans la compétition. Au finish, aucune n’a pu jouer une finale. Le Bénin est détenteur du trophée continental au niveau des vétérans et n’a pas joué la finale alors que la Côte d’Ivoire, son adversaire à Niamey l’a fait, même si elle a été battue par le Togo. Dans ces conditions, on peut dire qu’on n’a pas atteint les objectifs qu’on s’est fixés au départ. Chez les séniors, on continue de trainer le signe indien. En quatre participations, nous n’avons jamais joué une finale. Mais quand je vois, ce qui se met en place tout doucement en peu de temps au Bénin, il n’y a pas de péril en la demeure. On doit rester cohérent et professionnel dans ce que nous faisons. Il n’y a pas de raison que demain ne soit pas heureux pour le Maracana béninois.

Qu’est-ce qui a été à la base de cette débâcle des deux sélections béninoises à Lomé ?

Beaucoup de choses. On s’est vu trop beau avant même d’aborder la compétition. Il y a un véritable piège dans cette discipline parce que des gens continuent de croire que le Maracana est juste un loisir. Même certains joueurs ont été surpris de constater le niveau de la compétition. Le temps de se remettre, les choses sont allées très vite. Il y aussi le fait que nous n’avons pas fait les choses comme lors de la 3ème édition qui nous a permis de gagner un trophée. A Niamey, on a été la première délégation à fouler le sol nigérien. A Lomé, on a été les derniers. On ne va pas tirer sur l’ambulance. Ce sont ces mêmes joueurs qui nous ont procuré des sensations extrêmes auparavant. Nous devons retrouver nos cohésions très rapidement pour aller chercher d’autres couronnes prévues pour bientôt. C’est encore possible et c’est même sûr.

On a constaté que la Côte-d’Ivoire a été le bourreau des Béninois tant qu’au niveau des vétérans quedes seniors. Que s’est-il passé?

Qui voyage loin ménage sa monture. Ils l’ont compris. Chez nous, ce n’est pas encore forcément le cas. Les gens vont comprendre tout doucement que le Maracana n’est pas l’affaire de deux ou trois personnes et que c’est une cause nationale. Mais, on ne va pas baisser les bras parce que, quand on est pionnier, il faut être courageux et avoir le management qu’il faut pour booster un projet nouveau. Le Maracana béninois ne peut pas, pour l’instant se comparer à ce qui se fait en Côte d’Ivoire. Malgré cela, nous avons déjà gagné une couronne continentale. Ce qui veut dire qu’on ne s’amuse pas de ce côté aussi et qu’on a aussi des projets porteurs pour les maracaniers béninois.

Qu’entend concrètement faire la Fédération béninoise de maracana (Fébéma) pour corriger le tir lors de la 5è édition, prévue pour se dérouler au Burkina Faso?

Faire ce que nous avons fait à Niamey. Rester concentré et avoir une feuille de route claire et professionnelle. Avoir les hommes qu’il faut à la tête de nos équipes nationales. Conscientiser les joueurs pour qu’ils portent ce grand projet avec nous. Taper très vite à la porte des mécènes, des sponsors et du ministère de la Jeunesse, des sports et des loisirs (Mjsl) pour que déjà, à deux mois de la 5ème édition de la Can qui aura lieu à Ouagadougou, nous puissions boucler le budget de la compétition. Enfin, faire des matches amicaux internationaux dans la sous-région pour jauger le niveau de nos athlètes avant la compétition.

Pour votre déplacement à Niamey, le Mjsl vous a-t-il véritablement accompagné comme cela se devait?

Le ministère de tutelle a fait ce qu’il pouvait faire et nous remercions tous les cadres de ce département qui continuent de croire en nous.

Le Bénin se trouve dans le bureau exécutif de la Fédération internationale de maracana associations (Fimaa) qui a vu le jour à Lomé.Votre impression…

C’est toujours une bonne chose d’appartenir à une institution. Vous avez votre droit de regard sur ses activités, ce qui va rejaillir automatiquement sur la pratique de la discipline dans votre pays. C’est le Maracana béninois qui sort grandi par l’élection du président Philipe Totondé à la 2ème vice-présidence de la Fimaa.

Un mot pour clore cet entretien…

Je vous remercie beaucoup pour tout ce que vous faites pour le Maracana au Bénin, en Afrique et dans le monde. Je remercie les joueurs et leurs encadreurs pour leur adhésion à cet idéal. A tous ceux qui nous ont accompagné depuis notre existence, particulièrement cette année, nous sommes très reconnaissants. Pour les mois et années à venir, on aura à réaliser des œuvres gigantesques pour rehausser l’image du Bénin à travers le Maracana qui s’internationalise déjà avec la création d’une instance mondiale. Le Bénin ne doit pas rater ce grand rendez-vous de l’histoire.

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

1ère édition du tournoi de football de la diaspora de Dangbo : Les équipes finalistes connues ce mercredi

Romaric-Abdulai-Boco

Démarrée le mercredi 12 août 2015, la 1ère édition du tournoi de football de la diaspora de Dangbo sera à l’étape des demi-finales ce mercredi 19 août. Et désormais les deux finalistes de cette compétition qui se joue sur le stade municipal de Dangbo seront identifiés.

La première demi-finale va opposer l’équipe de l’arrondissement de Gbeko à celle de l’arrondissement de Dangbo. Cette dernière s’est qualifiée pour le carré d’as lundi 17 août 2015 à l’issue de la rencontre, qu’elle a disputée avec l’équipe de Hozin II. Un match remporté par trois buts contre zéro. Au même moment, Gbéko a battu Zounguè(1-0). Quant à la deuxième demi-finale, elle va mettre aux prises, l’arrondissement de Dêkin à celui de Kessoun. Il faut signaler que ce tournoi est à son début et regroupe les sept arrondissements de Dangbo. Organisé par Romaric Abdulaï Boco, président de l’Association « Jeunesse Dynamique », il a pour objectif à l’en croire,de rappeler à la jeunesse béninoise, la nécessité de savoir vivre ensemble et la culture de l’esprit d’équipe et de solidarité. « Ce sera aussi pour nous Béninois résidents à l’étranger, l’opportunité de nous familiariser avec les populations locales »,a-t-il précisé. Pour finir, Romaric Abdulaï Boco va inviter la population de la commune de Dangbo et des communes voisines à effectuer le déplacement du stade municipal de Dangbo pour soutenir l’initiative et encourager les différentes équipes. Soulignons que la compétition va connaitre son épilogue le samedi 22 août 2015.

Lire les affiches des demi-finales



Mercredi 19 août 2015
14h : Gbêko # Dangbo
16h : Dêkin # Kessoun    

Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...

Promotion de discipline sportive au Bénin : Rapprocher le golf de la population de Savalou

golf

Promouvoir la pratique du golf au Bénin. Tel est l’objectif du comité exécutif de la Fédération béninoise de golf dirigé par son président Gilles Gbaguidi. Ainsi, profitant de la fête de l’Assomption du samedi 15 août 2015, les responsables de la Fbg ont décidé de se rapprocher de la population de Savalou pour la vulgarisation de cette discipline jusque-là inconnue des Béninois. De la place de l'indépendance au stade municipal de Savalou, hommes, femmes, jeunes, vieux et curieux sont massivement sortis pour s’appréhender des règles du jeu du Golf ; pour découvrir davantage ce sport réservé à une certaine classe sociale.Des démonstrations en passant par les explications sur les thèmes techniques du golf, tout a été mis en branle pour susciter l’adhésion des curieux de cette discipline. Ceux-ci ont d’ailleurs pris contact avec les greens principal instrument pour faire du golf.

De l’explication à la pratique…

Outre ces séances d’explications et de démonstrations, la Fbg a organisé à l'endroit des ‘’fans’’, un tournoi de putting. 16 participants se sont inscrits pour mettre en application les enseignements reçus. Au terme de la compétition, c'est Eunice Dogo qui a décroché le trophée mis en jeu par la Fbg. Il a battu en final son frère Sylvanus par un score de 4-3. Il faut rappeler que cette initiative a pour but de rapprocher cette discipline de la population afin de démystifier la pratique du golf au Bénin.

A.F.S.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !