TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

SGB MAF GIF 1000x250px

A+ A A-

Sport

Magloire Oké et consorts à Bata : Une politique de deux poids deux mesures

magloire-oke

Des sources révèlent que la délégation conduite par El Farouck Soumanou, Directeur du Fonds pour le développement des activités, de la jeunesse, des sports et loisirs (Fdajsl), pour l’expédition équato-guinéenne est au nombre de 72 personnes. Au nombre des personnes ayant effectué le déplacement de Bata, figurent des membres de la Fbf, pourtant privée d’agrément par le tout-puissant ministre des sports Safiou Idrissou Affo. Tout le monde sait que depuis ce retrait d’agrément à la Fbf, seul le ministère des sports gère désormais les affaires courantes des Ecureuils du Bénin. La Fbf, l’instance habilitée à coordonner les expéditions du team national a été sciemment mise hors course. Mais aux dernières nouvelles, des membres de la Fbf, que dis-je, ceux qui sont du côté du ministre des sports ont logiquement effectué le déplacement de Bata. Cette politique de deux, poids deux mesures montre une fois encore, que seuls ceux qui partagent les mêmes intérêts que Safiou Affo bénéficient des avantages liés aux éliminatoires de la Can Gabon 2017. Sinon, en tant que qui  Magloire Oké, vice-président de la Fbf et ses alliés se sont-ils  rendus en Guinée-équatoriale? C’est là, la grosse interrogation qui interpelle le patron des sports Safiou Idrissou Affo.

M.M.

En savoir plus...

Première journée des éliminatoires de la Can 2017 : Probable onze type du Bénin face à la Guinée-équatoriale

ecureuils-du-benin

Le Bénin affrontera ce dimanche, 14 juin 2015, à Bata, la Guinée-équatoriale. Ceci, dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017. Mais quel ‘’onze type’’ Oumar Tchomogo misera pour défier le National Nzalang.

Si le Bénin devrait revenir au bercail avec un résultat convainquant, cela dépendra de son ‘’onze type’’ de départ mais aussi, des arguments qu’il aurait sur le banc de touche. Plusieurs possibilités sont envisageables. Cependant, sans entrer dans les secrets du staff technique et au terme des quatre jours de préparation, on peut tenter d’imaginer les joueurs sur qui, l’ancien capitaine des Ecureuils du Bénin comptera pour le début de la rencontre. Ainsi, incontestablement, en absence de Fabien Farnolle dans les buts, Oumar Tchomogo jouera avec le jeune gardien Saturnin Allagbé, qui a réalisé une saison complète avec la réserve de Niort. En défense, comme tour de contrôle, Abdul Khaled Adénon sera certainement secondé par Junior Salomon dans l’axe, pour palier l’indisponibilité de Réda Johnson. Sur les côtés, sans risque de se tromper, Tchomogo ferait confiance à Seïdou Barazé et David Kiki, respectivement sur les francs droit et gauche. Bello Babatoundé et Djiman Koukou vont assurer le milieu de terrain du Bénin. Ils auraient à leurs côtés, le capitaine Stéphane Sessègnon et probablement David Djigla. En absence de Rudy Gestedé et Frédéric Gounongbé, Fadel Suanon et Michaël Poté vont animer la ligne offensive des Ecureuils. Un système 1-4-4-2 qui pourrait se transformer en 1-4-5-1 afin de sauvegarder la cage vierge ou revenir au bercail avec un résultat qui pourrait redonner le sourire au public sportif béninois, assoiffé  de victoire.

Probable ‘’onze type’’ d’Oumar Tchomogo



Saturnin Allagbé, Seïdou Barazé, Abdul Khaled Adénon, Salomon Junior, David Kiki, David Djigla, Bello Babatoundé, Djiman Koukou, Stéphane Sèssegnon, Michaël Poté, Fadel Suanon

Zoom sur les différents matchs de la 1ère journée


 

Poule A : Tunisie - Djibouti & Togo – Liberia
Poule B : RD Congo – Madagascar & Angola – Centrafrique
Poule C : Mali – Soudan du Sud & Guinée équatoriale – Bénin
Poule D: Burkina Faso – Comores & Ouganda – Botswana
Poule E : Zambie – Guinée Bissau & Congo – Kenya
Poule F : Cap-Vert – Sao Tomé & Maroc – Libye
Poule G : Nigeria – Tchad & Egypte – Tanzanie
Poule H : Ghana – Mauritanie & Mozambique – Rwanda
Poule I : Côte d’Ivoire – Gabon & Soudan – Sierra Leone
Poule J : Algérie – Seychelles & Ethiopie – Lesotho
Poule K : Sénégal – Burundi & Niger – Namibie
Poule L : Guinée – Swaziland & Malawi – Zimbabwe
Poule M : Cameroun – Maurice & Afrique du Sud – Gambie

En savoir plus...

Promotion du golf au Bénin : L’association Bénin golf club multiplie les initiatives

benin-golf

L’association Bénin golf club (Bgc), dans ses initiatives de promouvoir le golf au Bénin continue de multiplier les tournois. Ainsi, en dehors des confrontations hebdomadaires auxquelles les membres adhérents du club sont soumis, des tournois s’organisent par moment pour jauger le niveau réel des pratiquants. C’est dans cette optique que l’association Bgc a organisé un tournoi de golf qui a été finalement remporté par le Barcelonais Joseph, membre sympathisant du club. A la suite de la compétition qui a tenu toutes ses promesses, le vainqueur du tournoi entrera officiellement en possession de son trophée au cours d’une cérémonie qui s’annonce ‘’palpitante’’, a rassuré Michel Awunou (photo), vice-président de Bgc.

A.F.S.

En savoir plus...

Ddjsl Atlantique-Littoral : 20 encadreurs communautaires polyvalents formés

formation

Offrir un meilleur encadrement aux jeunes footballeurs, handballeurs, basketteurs, volleyeurs et athlètes des départements de l’Atlantique et du Littoral. C’est l’objectif visé par la Direction départementale de la jeunesse, des sports et des loisirs des départements de l’Atlantique et du Littoral (Ddjsl) en initiant une séance de remise à niveau en faveur de 20 entraineurs communautaires issus des communes desdits départements. Et c’est à la faveur d’une cérémonie de clôture, présidée par Imorou Bouraïma, Directeur Djsl que les 20 encadreurs communautaires polyvalents fraîchement formés ont reçu leurs parchemins.

Démarrée le mercredi 3 juin, cette formation a connu son épilogue le vendredi, 5 juin 2015  au Hall des arts, loisirs et sports (Hals) de Cotonou. Pendant trois jours, ces 20 entraineurs communautaires ont eu connaissance de nouvelles notions dans la pratique du football, du handball, du basket-ball, du volley-ball et de l’athlétisme. C’est ainsi qu’en football, il a été question d’insister sur les qualités techniques, les passes, les combinaisons tactiques comportant des mouvements de ‘’va et de suit’’ sans omettre la mise en place des compartiments de jeu. A en croire le formateur Moïse Ekué, le footballeur africain a des carences tactiques face au football moderne et il importe d’y remédier à partir de la base. Quant aux sports de mains, les fondamentaux que sont, les services, les touches de balle et les positionnements de chaque joueur sur le terrain ont été au menu de la formation. Au terme de la mission à eux confiée, les formateurs ont invité les 20 entraineurs communautaires au sérieux et à une bonne application des notions reçues. Ils ont par la suite, souhaité qu’une telle formation soit rééditée afin de permettre le recyclage régulier des encadreurs. Imorou Bouraïma, Directeur Djsl après avoir promis tenir compte des  doléances à lui formulées,a rappelé aux entraineurs polyvalents formés  que de nouvelles équipes seront mises en place dans les différentes disciplines tant au niveau des garçons que des filles et ceci, dans toutes les communes des deux départements.

Abdul Fataï SANNI

 
En savoir plus...

Entretien avec Désiré Sègbè Azankpo : «J’ai marqué 10 buts en 21 matches»

Desire-Segbe-Azankpo

International béninois, Désiré Sègbè Azankpo a terminé champion de Cfa 2 avec le Club Français Puy Foot 43 et retrouvera la saison prochaine le Cfa. Actuellement en vacance, l’attaquant béninois, à travers cette interview, a fait le bilan de sa saison et nous a livré ses ambitions pour la nouvelle saison. Lisez plutôt !!!

Désiré Azankpo, quelles sont vos impressions au terme de cette saison historique avec une montée en Cfa ?

Ma joie est immense. Cette montée est une bonne chose pour le club et aussi pour la ville du Puy. J’étais encore plus heureux car c’était l’objectif du club et c’est aussi pour ça que j’ai signé. Et ça me fait une montée de plus dans mon CV. J’ai connu des montées dans tous les clubs où je suis passé, je ne voulais pas que ça s’arrête au Puy.

Seulement Vingt-et-un buts encaissés. C’est la défense qui a fait la différence cette année ?

Je pense que c’est le travail de tout un groupe soudé et motivé par le même objectif qui a fait la différence. Nous avons de bons joueurs à tous les postes mais également sur le banc. Mais j’avoue qu’à côté de ça, on a eu beaucoup de chances surtout pendant la période où nous avons enchaîné des matchs nuls. Mais c’est comme ça quand ça veut marcher.

Personnellement, comment juges-tu ta saison ?

Personnellement, ma saison est plutôt correcte. Avec le Puy, j’ai marqué dix buts en 21 matchs dont trois matchs de Coupe de France. J’ai fini deuxième meilleur buteur de mon groupe. J’ai commencé à jouer en championnat seulement en novembre 2014 et j’ai connu des débuts pas faciles parce que je devais me faire accepter d’un groupe qui était déjà en place avec des gars qui se connaissent depuis un moment et des affinités étaient déjà tissées. Mais j’ai su me faire accepter par ces gars supers gentils et énormes en talent. Et quand la mayonnaise a pris, j’ai marqué sept buts lors de mes dix derniers matchs. Donc un bilan satisfaisant mais je suis exigeant avec moi-même et j’aurais pu mieux faire. Pour mon temps de jeu, je ne suis pas satisfait. J’aurais aimé jouer plus. J’ai bossé comme un fou tous les jours pour mériter plus de temps de jeu mais le coach a souvent fait des choix que j’ai toujours respectés. Le plus important, c’est que j’ai su répondre présent quand il a eu besoin de moi.

D’où te vient cet instinct de buteur ?

Peut-être un don ? Petit, j’ai toujours eu l’honneur de porter le brassard. Et ça me motivait à chaque match pour montrer l’exemple. Mon père a voulu faire de moi un artiste, un numéro 10 comme lui-même mais il s’est très vite résigné quand il s’est rendu compte que j’étais plus heureux en marquant des buts. Puis cette envie de marquer a grandi en regardant des vidéos des grands buteurs comme Samuel Eto’o. J’ai aussi beaucoup appris sur le positionnement avec des coachs comme Olivier Perrin (ancien coach des U19 du Fc Metz et maintenant manager général de Génération Foot de Dakar).

Peux-tu nous parler de ton passage à Metz et pourquoi tu n’es pas resté ?

Le Fc Metz est un club où je me sentais bien. J’ai un amour particulier pour ce club et pour la ville. Mais j’ai quitté le club parce que je ne jouais pas assez et avec la montée en Ligue 1 qui se profilait, ça n’allait pas m’arranger. J’ai donc rompu mon contrat professionnel pour aller gagner du temps de jeu ailleurs. Je viens de très loin et rien ne peut me rendre plus heureux que de jouer au football.

Vas-tu poursuivre au Puy l’année prochaine en Cfa ?

Je n’ai pas encore discuté avec les dirigeants du Puy pour savoir ce qu’ils pensent de ma saison et de la suite. Pour le moment, je m’accorde des vacances que je n’ai pas eues l’été dernier à cause de ma sélection en équipe nationale. Et après on verra. J’ai des ambitions. C’est sûr mais pour l’instant je préfère ne pas trop m’avancer. Il faut voir ce que l’on me propose au Puy ou ailleurs.

A.F.S et P.L

 
En savoir plus...

Première séance d’entrainement des Ecureuils du Bénin : Cinq joueurs absents

ecureuils-du-benin

Les séances d’entraînement des Ecureuils du Bénin ont effectivement démarré hier, lundi, 8 juin 2015 au stade de l’Amitié de Kouhounou. Sous la houlette de l’entraîneur Oumar Tchomogo, les internationaux béninois ont renoué avec la pelouse béninoise et ceci, en prélude à leur premier match, à Bata face à la Guinée-équatoriale, comptant pour l’acte n°1 des éliminatoires de la Can Gabon 2017. A cette première séance, on note des absents comme : Jordan Adéoti, Immorou Emmanuel (Caen en France), Rudy Gestede (Blackburn Rovers en Angleterre), Frédéric Gounongbé (Westerlo en Belgique) et Steve Mounier. De retour à Cotonou depuis quelques jours, Mouri Ola Ogounbiyi n’a pu non plus honorer le rendez-vous pour cause de blessure. Mais parallèlement à ces absences, le capitaine Stéphane Sessègnon a répondu à l’appel mais a été laissé au repos. Autre présence, celle de Michael Poté, qui a terminé meilleur buteur  du championnat de chypre, Abdul Khaled Adénon, lequel a réalisé une saison extraordinaire à Luçon. Ce qui lui a d’ailleurs permis de changer de club et de signer à Amiens (toujours en National/France). Etaient aussi de la partie, d’Almeida Sessi, Saturnin Allagbé, Djigla, David, Bello Babatundé et le milieu de terrain, remarquable dans l’entrejeu  de Niort, Djiman Koukou. Par ailleurs, des joueurs locaux étaient également présents. Soulignons l’entrée d’une nouvelle ‘’tête’’ en la personne de David Kiki, le latéral gauche de Belfort en France. Pour ces éliminatoires, le Bénin loge dans le groupe ‘‘C’’ aux côtés du Mali, du Soudan du Sud et de la Guinée-équatoriale.

Abdul Fataï SANNI

 
En savoir plus...

2ème édition du tournoi de volley-ball ‘’Ali Yaro’’ : Tigresses Vbc et Hirondelles Vbc sur le podium

tournoi-ali-yaro

Tigresses Vbc d’Adangningon au niveau des dames et Hirondelles Vbc d’Abomey chez les hommes ont décroché les trophées de la 2ème édition du tournoi de volley-ball ‘’Ali Yaro’’. C’était le samedi, 6 juin, 2015 sur les installations sportives de Lytheb de Bohicon.

Les rideaux sont désormais tombés sur la 2ème édition du tournoi de volley-ball doté des trophées Ali Yaro. A la faveur des différentes finales, au niveau des dames, l’équipe de Tigresse Vbc d’Adangningon s’est emparée du trophée après avoir écarté en finale Bélier de Tindji par 3 sets à 0, soit 25-13, 25-17, 25-15. Chez les hommes, Hirondelles Vbc d’Abomey a battu son homologue de Tigres d’Adangnigon par 3 sets à 0 (25-22, 25-23, 25-18). C’est sur le même set soit 26-24, 25-21, 25-19, que l’équipe de Glazoué a pris le dessus sur la formation de Bélier en match de classement, fermant ainsi la marche du podium. Pour rappel, en demi-finales, Hirondelles d’Abomey et Tigres d’Adangnigon ont respectivement éliminé Bélier de Tindji  (25-16, 25-14, 25-11) et Glazoué (25-16, 25-16,  25-19) sur le même score de 3 sets à 0. Pari gagné donc pour l’actuel Directeur des sports d’élite (Des) Ali Yaro, qui a pu réunir la jeunesse des départements du Zou et des Collines autour du volley-ball. A l’en croire, l’objectif visé est de permettre aux équipes de ces deux départements de mieux s’entrainer afin d’aborder les échéances à venir que sont, le championnat départemental et celui national prévus en juillet prochain à Natitingou, sauf changement de dernière minute.

A.F.S.

 
En savoir plus...

Festival départemental des jeux cérébraux ludiques : Pari gagné pour Imorou Bouraïma

 

imorou-bouraimaLa direction départementale de la Jeunesse, des sports et des loisirs de l'Atlantique et du Littoral (Ddjsl) a organisé, le samedi 6 juin 2015, à la maison des jeunes d'Agla, l'édition 2015 du Festival départemental des jeux cérébraux ludiques. Plusieurs équipes venues des huit communes de l'Atlantique et des 13 arrondissements du Littoral ont honoré leur présence ledit festival.

Pendant toute la journée du samedi 6 juin 2015, les jeux cérébraux ludiques ont mis en compétition les équipes venues des huit communes des départements de l'Atlantique et du Littoral. Au terme des différentes confrontations, ce sont les équipes de Ouidah, du 12ème arrondissement et du 8ème arrondissement de Cotonou, représentées dans cet ordre par FrancoisQuenum, Paul Soglo et la paire Armand Odounlami-Sylvestre Kpèhoun, qui ont remporté les premiers prix respectivement en jeu de dame, au domino et à la belote. Lors des différentes finales disputées, les joueurs de ces équipes n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Pour Imorou Bouraima, Directeur Djsl, ces différentes performances enregistrées sont très encourageantes. A cet effet, il a salué la bravoure des participants au Festival qui selon ses dires, est celui de la maturité. Quant à Michel Yoto, Directeur des loisirs, il s'est dit fier de la mobilisation et a promis œuvrer pour la tenue au plan national de ce Festival qui à l'en croire va révéler d'autres talents encore cachés. «Je voudrais remercier le Directeur départemental pour avoir compris qu'il faut animer et bien nos communes en organisant ces genres de rencontres », a déclaré Rachidatou Orou Bagou, Directrice adjointe de cabinet et représentant le ministre des Sports, très heureuse du déroulement du Festival et surtout du fair-play dont ont fait preuve les joueurs. Enfin, elle a aussi invité les responsables départementaux à continuer sur la même lancée.

A.F.S.

Résultats du festival


 

Champion dame : Quenum Francçois Kodjo (Ouidah)

Finaliste : Gomenou René (So Ava)

3ème Akpahoundjo Alexis (Calavi)

Champion domino : Soglo Paul (12ème arrondissement Cotonou)

Finaliste : Hessou Marc (13ème arrondissement Cotonou)

3ème Vodounon Cyrille (Toffo)

Champion belote : Paire Odounlami Arnaud-Kpehoun Sylvestre (8ème arrondissement Cotonou)

Finaliste : Paire Houessou Armand-Akpo Pierre (Kpomassè)

3ème : Paire Zodji Arnaud-Dadegnon Prosper (11ème arrondissement Cotonou)

 
En savoir plus...

En prélude au match du Bénin face à la Guinée-équatoriale : Safiou Affo dote l’encadrement technique d’équipements

safiou-idrissou-affo

Pour permettre à l'encadrement technique des Ecureuils du Bénin de travailler dans les meilleures conditions avec les équipements sportifs appropriés, le ministre des Sports, Safiou Idrissou Affo, a procédé vendredi, 5 juin 2015, à la salle de Conférence du Fonds national pour le développement des activités de la jeunesse et des loisirs (Fndajsl), à la remise officielle du matériel sportif au staff technique. C'était en présence des cadres du Mjsl, du Fndajsl et des membres de l'encadrement technique dont l'entraîneur principal Oumar Tchomogo.

Fraîchement nommé à la tête des Ecureuils du Bénin, Oumar Tchomogo a déjà le soutien des autorités sportives. Et pour lui permettre de travailler dans les meilleures conditions, il a reçu des mains du ministre des Sports, des équipements sportifs pour mener à bien la tâche à lui confiée. Selon les explications du Directeur du Fndajsl, El Farouck Soumanou, les Ecureuils recevront leur équipement sportif sous forme de kit. Evalué à sept millions 906 mille francs Cfa, le matériel sportif est composé entre autres, de 30 sacs, 60 polos jaunes et blancs, quatre jeux de maillot d'entrainement, 30 pantacourts plus barres, 30 chasubles, 30 ballons de compétition, 20 cônes, deux jeux de haies, 50 paumelles, 50 chapeaux chinois et quatre jeux de maillot (blancs et jaunes) de compétition plus barres. A travers cette remise, Safiou Idrssou Affo a affirmé que le Bénin sera bel et bien du rendez-vous de Malabo et que l'Etat béninois a déjà pris ses responsabilités. Pour lui, il est important que les Ecureuils soient mis dans les meilleures conditions de travail afin d'atteindre les objectifs «Nous n'allons pas laisser place au hasard ni au détail...», a martelé Safiou Affo. «Nous n'allons pas jouer pour jouer. Nous allons jouer pour nous qualifier » a clarifié le patron des sports. Toutefois, il a invité les supporters à se mobiliser derrière les Ecureuils pour des résultats certains. Quant à Oumar Tchomogo, entraîneur des Ecureuils du Bénin, il a tout simplement remercié les uns et les autres pour la confiance placée en lui. «J'ai eu à participer au choix des matériels », a-t-il précisé. Par ailleurs, les Ecureuils vont entamer leur préparation dès ce lundi 8 juin au stade de l'Amitié de Kouhounou. Il faut rappeler que le Bénin est logé dans le groupe 3 des éliminatoires aux côtés du Soudan du Sud, du Mali et de la Guinée-équatoriale, adversaires du team national lors de la première journée, le 14 juin prochain à Bata.

Abdul Fataï SANNI

 
En savoir plus...

Démission de Joseph Sepp Blatter à la tête de la Fifa : Les journalistes sportifs béninois se prononcent

blatter

Réélu, vendredi, 29 mai, 2015 pour un cinquième mandat à la tête de la Fédération internationale de football association (Fifa), Joseph Sepp Blatter a annoncé, lors d’une conférence de presse à Zurich, qu’il démissionnait de son poste. Une décision que chacun interprète à sa manière. Lisez ci-dessous, les impressions de quelques journalistes sportifs.

  René José Sagbo, Directeur de publication de Jipsports

«J’avoue que je ne suis pas du tout surpris de la démission du président de la Fifa, d’autant  puisque, sa déclaration juste après son élection le 29 mai 2015, constituait déjà un signal fort et c’était comme s’il avait senti le danger venir. ‘’D’autres mauvaises nouvelles sont à venir‘’, avait déclaré Joseph Sepp Blatter dans la foulée de sa réélection. Et cela n’a pas tardé puisque, c’est le quotidien américain «New York Times», qui a porté le coup de grâce en accusant le secrétaire général de la Fifa, le Français Jérôme Valcke d’avoir transféré personnellement dix millions de dollars sur des comptes gérés par l’ancien vice-président de la Fifa,  Trinidadien Jack Warner. Le mardi 2 juin, la Fifa s’est vu contrainte devant les éléments avancés par le canard américain  de reconnaître qu’elle avait procédé au virement ‘’dans le cadre du développement du football dans les Caraïbes’’, protégeant du coup Jérôme Valcke et rassurant le public que ni lui, ni aucun haut responsable de la Fifa n’était concerné. Du coup, l’étau s’est resserré autour de l’institution faîtière du football mondial et la suite, vous la connaissez. Seulement après cette démission annoncée, c’est l’Afrique qui peut se sentir orpheline car au-delà de tout ce que l’on peut reprocher à Blatter, l’Afrique s’en est bien sortie sous son règne, grâce au dynamisme du président de la Caf et pour cause,le nombre d’équipes africaines en phase finale de la Coupe du monde est passé de deux à trois en 1994, puis de trois à cinq à partir de l’édition 1998. Il était de six lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud…»

  Gilles Biguezoton, journaliste sportif à Radio Univers

«C’est une nouvelle qui vient surprendre plus d’un car je peux dire avec conviction que personne ne s’y attendait malgré toutes ces attaques dont a fait preuve ces derniers jours, le Comité exécutif de la Fifa. D’un côté, New York Times accuse Jérôme Valcke d’avoir effectué un virement de 10 millions de dollars sur le compte de Jack Warner, ancien président de la Concacaf. De l’autre côté, on évoque les nombreux scandales dont fait preuve l’institution depuis des années en l’occurrence l’attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022. La maison Fifa n’est pas sainte comme le Vatican encore que…, suivez mon regard.»

  Lionël Fernando, Directeur de publication « Le Télégramme »

«C’est une décision qui, à première vue, paraît surprenante surtout quand on sait qu’il vient d’être réélu à la tête de la Fifa pour son cinquième mandat. Mais au regard des derniers événements, on comprend la décision du président de s’éclipser car le dernier scandale, celui des 10 millions de dollars qui impliquaient son Secrétaire général a été celui de trop. L’image de la Fifa a été vraiment écorchée. C’est donc une bonne chose qu’il ait décidé de quitter le navire.»

  Etienne Yémadjè, journaliste sportif, quotidien « Le Matin »

«Lorsque vous êtes éclaboussé par des affaires de corruption, votre honorabilité est entachée. Il a accepté démissionner pour se mettre à la disposition de la justice. C’est à son honneur. Cela ne se passe pas en Afrique. Les occidentaux nous montrent qu’ils sont plus civilisés que nous. La démission n’est pas le propre de l’Afrique. On s’accroche et à la fin, on commence par se casser la tête. Maintenant, reste à savoir celui qui va le succéder. Celui-là est-il capable de relever le défi?»

  Noureni Brieux Rildwane, journaliste au quotidien « Les 4 vérités »

«Blatter était à bout avec cette affaire de corruption qui épingle son Secrétaire Valcke. Il devrait démissionner depuis le début de cette affaire mais il se montrait inébranlable surtout avec le soutien de ces proches fidèles. Mais face à l’évidence et aussi avec l’autre affaire de peau de vin reconnue par l’Afrique du Sud, Blatter ne pouvait rien face à la pression américaine. Cette démission devrait être une occasion pour la Fifa de lancer des réformes de transparences autour de ses affaires.»

  Edmond Houessikinde, journaliste sportif Radio « la Voix de la Vallée »

«La démission de Sepp Blatter est un acte salutaire. C’est un exemple qu’il vient de donner pour prouver à la face du monde qu’aucun règne n’est éternel. De même, cette institution qu’il gère depuis 16 ans a besoin d’une restructuration pour permettre au football d’avoir un autre visage que celui actuel ponctué par des scandales de corruption. A mon humble avis, l’avènement d’un nouvel homme à la tête de la Fifa changera à coup sûr quelque chose dans le domaine du football mondial.»

  Renaud Aniambossou, journaliste sportif à « Capp Fm »

«La démission de Blatter est avant tout regrettable car il a œuvré pour que la Fifa soit une institution forte, sur le plan politique que financier. C’est aussi dommage parce qu’on a remarqué que les coups bas ont pris le dessus sur le mérite. Heureusement que Blatter a pris la voie de la sagesse en quittant les choses pour laisser une Fifa forte que de s’obstiner à rester en risquant de se fragiliser et de fragiliser l’institution. J’espère que le football sortira vite de cet ouragan.»

Réalisation : Abdul Fataï SANNI

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !