TPL_GK_LANG_MOBILE_MENU

oukoikan-banniere-matin-libre

A+ A A-

Who is who : Top 5 des sélections nationales ayant marqué 2016

Roller-Africa-Games

L’année 2016 est conjuguée au passé. Le desk sport de votre quotidien «Matin Libre» vous propose le top 5 des sélections nationales du Bénin qui y ont laissé des traces à travers leurs différentes prestations sur le plan régional, continental, et mondial.

N°1 : Pétanque, Vice-championne du monde
 
A Antananarivo au Madagascar, les Ecureuils boulistes ont laissé des traces positives. En effet, lors du 47e championnat du monde de la pétanque (Antananarivo 2016), les boulistes béninois ont été tout simplement héroïques. A la grande surprise des observateurs de cette discipline sportive, ils ont été sacrés vice-champions du monde devant le pays hôte, le Madagascar. Depuis l’indépendance du Bénin, aucune sélection nationale ne s’est hissée à ce rang. Cet exploit, nos boulistes entendent  le rééditer, et aller même au-delà. «Nous allons vous ramener le titre mondial dans ce pays», a promis Aurélien Vianou, président de la Fédération béninoise des sports boules.      

N°2 : Roller sport, 1er du championnat Ouest-africain
 
Cette discipline sportive fera parler d’elle les années à venir. A chaque sortie, le Bénin s’impose en jouant les premiers rôles. Lors du premier championnat Ouest-africain de roller sport organisé à Cotonou du 1er au 4 septembre 2016, la sélection nationale du Bénin a fait, à elle toute seule, une moisson de 28 médailles dont 12 en or, 11 en argent, et cinq en bronze. Outre ces médailles, le Bénin a été premier dans l’épreuve de course décrochant ainsi deux trophées. Des prestations qui restent à confirmer en 2017 sur le plan continental.       

N°3 : Handball, double vainqueur au challenge Trophy
 
Même si le Bénin a déjà été une fois vainqueur au niveau des hommes, c’est une première dans le tournoi Challenge Trophy qui a eu lieu à Lomé du 21 au 28 août 2016. Sans tapage et dans une totale discrétion, il a décroché les deux trophées de cette compétition. Les juniors hommes et dames du Bénin ont tenu le pari du début du tournoi jusqu’à la fin, en tenant en respect tous leurs adversaires. Désormais, les regards sont tournés vers la phase continentale où la bande à Aimé Sèbio et AntoineAlladé doit certifier tout le bien qui se dit d’elle.

N°4 : Karaté, 2e au Championnat Ouest-africain de la zone 3
 
La sélection nationale de karaté a participé du 14 au 21 août 2016, au 6e championnat Ouest-africain de karaté de la zone 3. Au terme de la compétition, elle est revenue au bercail avec 22 médailles dont 10 en or, 6 en argent, et 6 en bronze et termine deuxième derrière la Côte-d’Ivoire. Pour Océane Ganiero, médaillée de bronze des derniers Jeux africains et capitaine de la sélection, la tâche n’a pas été facile. Aux dires de Rock Quenum, l’objectif du karaté béninois est le rendez-vous des Jeux olympiques de 2020.

N°5 : Wushu, 2e au Championnat Ouest-africain
 
Au championnat Ouest-africain de wushu, le troisième du nom, le Bénin a décroché 13 médailles dont sept en or, cinq en argent, et une en bronze et termine à la 2e place derrière la Côte-d’Ivoire. La compétition a eu lieu du 23 au 27 août 2016 et a connu la participation de sept nations à Lomé. Il s’agit du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de la Côte-d’Ivoire, de la Guinée, du Bénin, et du Togo. Notons que le Bénin a été plus présent en Taolu avec six médailles en or, contrairement au Sanda où la sélection béninoise a laissé un goût amer. En neuf combats, le Bénin s’en est sorti avec une seule victoire dans la catégorie des 65 Kg.

Bonus : Taekwondo, huit médailles ramenées…

Absente aux Jeux olympiques Rio 2016  et au Championnat d’Afrique des nations du 20 au 22 mai 2016 à Port-Saïd en Egypte, la sélection nationale du taekwondo a pu se rattraper lors de la 11e édition de la Coupe du monde francophone de taekwondo et du 6ème championnat méditerranéen de taekwondo. A ces deux rendez-vous, le Bénin a ramené au bercail, huit médailles dont cinq (une en argent et quatre en bronze) pour le compte de la Coupe du monde francophone de taekwondo. Concernantle Championnat méditerranéen, le Bénin a décroché trois médailles de bronze. Désormais, les ambitions sont claires : faire mieux sur le plan africain et mondial en 2017,et décrocher la qualification pour les Jeux olympiques de 2020.

Réalisation : Abdul Fataï SANNI

Dernière modification levendredi, 13 janvier 2017 04:58
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

Application Mobile

app-mobile-android

Abonnement Numérique

abonnement-numerique

Abonnement Papier

abonnement-papier

Inscrivez-vous à notre Newsletter et revevez l'information en continu ! Les dernières nouvelles, les dernières déclarations, l'information où que vous soyez !